L’université d’Orléans en désordre

Les élections aux Conseils centraux de l’université d’Orléans auront lieu le mardi 10 mai 2016Dans plus de 3 mois !

P1430304

4 mars 2016. Notre correspondant en région Centre nous fait part des problèmes. Youssoufi Touré, président de l’université exerçant un second mandat, vient d’être nommé recteur de Guyane. Il est déjà « attendu » par la CFDT.

L’université n’a plus de président, pas encore d’administrateur provisoire et plus de conseils centraux car l’article 116 de la loi Fioraso – mal ou trop bien rédigé – démet d’office tous les membres du CA, du Conseil académique (CFVU et Commission de la recherche) en cas de démission ou de départ du président !

Sachant que les élections des nouveaux représentants des personnels ont été fixées par « l’ancien » président au 10 mai 2016, l’université est sans conseils centraux et sans président-e pour environ 3 mois ! La campagne était déjà tendue entre les deux candidats annoncés à la présidence – en attendant celui du SNESup – mais voilà encore de quoi l’attiser…

La campagne électorale a en fait commencé dès… novembre 2015 : si la campagne frémit sur le campus, c’est encore loin de bouillir

21 Janvier 2016 dans Mag’Centre, Corinne Leveleux-Teixeira annonce renoncer à la présidence de l’université. Pas cette fois. Alors qu’elle avait annoncé sa candidature, la patronne socialiste de l’opposition au conseil municipal d’Orléans et professeur d’histoire du droit à la fac, vient de renoncer. Sa candidature ne semblait pas recueillir un large assentiment. Mais elle soutiendra l’une des deux listes en piste pour le renouvellement qui aura lieu en juin prochain selon un processus compliqué de plusieurs collèges.

Quelle liste soutiendra-t-elle ? Le même article précise : Corinne Leveleux défend celle du doyen de la faculté de droit, économie et gestion, Cem Ertur.

L’autre candidat déclaré à la présidence est Ary Bruand, le président du Studium qui accueille les étudiants et chercheurs étrangers notamment à Dupanloup. Ary Bruand se situe plutôt dans la continuité de l’équipe en place, présidée par Yussouf Touré. Pour Corinne Leveleux-Teixeira, « l’enjeu est de taille » pour l’université d’Orléans qu’elle estime « en situation difficile ». Ary Bruand est directeur du LABEX Voltaire.

3 mars 2016 dans la Rep.fr, Cem Ertur, après s’être  » isolé » pendant les vacances, l’économètre et directeur de faculté, revient en tant que candidat préparant la campagne officielle.

21 Commentaires

Classé dans C. Centre Val de Loire

21 réponses à “L’université d’Orléans en désordre

  1. Georges Henri

    Je vous avoue être un peu étonné. En effet, M. Bruand à été VPCA de M. Touré pendant une année avant de démissionner pour désaccord la méthode de gouvernance. En revanche, M. Ertur bénéficie du soutien affiché d’une partie de l’équipe présidentielle sortante et de certains moyens de communication de l’université, alors qu’un arrêté précise que la campagne officielle ne doit débuter que le 29 mars. Il a même bénéficié cette semaine d’un très long article dans les pages campus de la République du Centre, lesquelles pages sont payées par l’université d’Orléans. Cherchez l’erreur.

  2. Corinne Leveleux-Teixeira

    Alors, quitte à laisser un commentaire anonyme, M. Georges Henri, faites en sorte qu’il soit exact. La République du Centre est un organe de presse indépendant, qui ne se fait pas payer ses articles. Les élections à l’université d’Orléans constituent un évènement dont se fait écho la presse locale (et pas seulement écrite). Rien de plus, rien de moins.
    La jalousie est un vilain défaut, M. Henri…

    • Georges Henri

      Désolé de créer de tels énervements. Les faits sont néanmoins tenaces. M. Bruand a démissionné parce qu’il était en désaccord profond à propos de plusieurs dossiers dont par exemple celui de l’ESPE. Le président Touré souhaitait en effet sortir l’ESPE de l’université pour l’installer au sein du PRES. Un courrier adressé aux membres élus du conseil d’administration expliquait fin 2013 les raisons de cette prise de distance. Quant à M. Ertur, la directrice de communication du président Touré a adressé à de nombreux personnels de l’université des invitations à ses récentes réunions publiques. Des listes professionnelles d’adresses mail ont aussi été utilisées au sein de l’université pour diffuser ces invitations alors que la campagne officielle ne commencera que le 29 mars prochain (arrêté du président Touré). Le site web de M. Ertur utilise des photographies qui sont propriété de l’université. Enfin, concernant la République du Centre, le contenu des pages campus sont gérées en étroite relation avec le service communication de l’université installé au sein du cabinet du président Touré. Espérons que MM. Hopes et Bruand bénéficieront des mêmes facilités. Et si M. Ertur bénéficie du soutien de l’équipe du président Touré, pourquoi le cacher …

      • M. Henri, la diffamation n’est pas un énervement mais une qualification juridique. Il s’agit de « l’allégation ou de l’imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne à laquelle le fait est imputé ». C’est une infraction pénale. Et c’est exactement ce que vous faites. Vous insinuez des choses fausses, qui plus est sous couvert d’anonymat.
        Pour autant, le débat sur l’avenir de l’université d’Orléans mérite mieux que ces allégations, et il n’a pas à se tenir sur un blog sérieux, connu pour la solidité de ses informations.
        Si vous souhaitez en savoir plus sur les projets qui seront soumis aux électeurs d’Orléans, je vous invite plutôt à organiser un débat sur le fond entre les 3 candidats à la présidence. Cela me semble plus raisonnable que de continuer ainsi à salir la réputation de la directrice de la com de l’UO et de M. Ertur. Et votre temps serait infiniment mieux utilement utilisé qu’à ces gamineries de cours de récréation.
        Au fait, j’adore votre version de la démission de M. Bruand de son poste de VPCA. C’est très beau. Très hagiographique. Vous êtes doué pour la fiction, M. Henri; 🙂

      • Clément

        Monsieur Henri, si effectivement « Un courrier adressé aux membres élus du conseil d’administration expliquait fin 2013 les raisons de cette prise de distance », pourquoi ne pas voir avec l’auteur de ce courrier s’il est possible de le diffuser ici … cela permettrait de couper court au dialogue stérile que Mme Leveuleux-T entretien avec vous (vous faites allusion à des éléments quasi factuels, elle ne vous répond pas en prétextant que vous répondre serait appauvrir le débat démocratique -sic) …

  3. Corinne Leveleux-Teixeira

    Le reste du commentaire de M. Henri étant de la pure diffamation, il n’est pas utile d’y répondre, sauf à s’abaisser au niveau du caniveau. De minimis non curat praetor, comme on disait en des temps plus civilisés.

    • Decanus

      Qu’est-ce qu’on s’énerve!
      On ne voit pas où est la diffamation, sauf à considérer que le fait d’être soutenu par l’équipe sortante serait une atteinte à l’honneur et à la considération de ce candidat…

  4. Gondebald

    Je découvre ces contributions avec effarement. Pourquoi tant d’agressivité. J’ai assisté à des présentations des deux candidats. Ils défendent tous les deux une université pluridisciplinaire. Leurs sites web en témoignent (http://www.uoetco.com/ et http://www.rassembleruo.fr/). Alors pourquoi déclarez-vous Mme Leveleux lors de votre interview à France Bleu (https://www.francebleu.fr/infos/politique/c-leveleux-teixeira-dans-controverse-1457389961) que Monsieur Ertur défend une université pluridisciplinaire contrairement à Monsieur Bruant. Comment qualifiez-vous une telle assertion ?

  5. Henri

    Bien qu’il soit évident que l’échange sur le fond est plus important que les « gamineries » il est intéressant de noter le côté « révélateur » d’un mode de fonctionnement que peut avoir l’organisation d’une campagne. En cela, utiliser certains moyens de l’université à titre de campagne s’inscrit effectivement dans une certaine continuité quant à l’exposition à une possibilité de recours au TA

    Question : pourquoi aucune des deux (trois ?) listes ne veut assumer l’héritage et se jette à la figure comme une insulte le fait d’avoir le soutien de l’équipe en place ?

    • Furax

      Des 3, oui, ce serait drôle… et on reprendrait toute la période Touré post-2009, en incluant tous les membres du brillantissime mouvement « Université Démocratique », pour voir?
      AB, pardon GH, s’il vous plait, élevez le débat! Vous valez mieux que ça, non? Les personnels ont besoin de vous, pas de ce type de commentaires sans aucun interet….

      • Clément

        Cher « Furax », je vous parie que vous verrez apparaître dans les listes en concurrence (tout du moins dans deux d’entre elles … la troisième se fait plutôt discrète) des personnes anciennement élues sur les listes Touré ou alors faisant partie de son équipe.
        Tous se disent lors des réunions publiques contre les conséquences de la LRU et les RCE mais où étaient-ils en 2009 lors des mouvements anti-LRU ? En tout cas, pas dans les mouvements orléanais …

      • Furax

        Chère « Clément », dans la 3ème, que vous qualifiez de « discrète », je pense effectivement comme vous : il n’y en a pas… ou plutôt il n’y en a plus! Vous me parlez de 2009, ça tombe bien, j’y étais. En 2009, au départ, pour mémoire, tout le monde, y compris Y Touré, était anti-LRU (il a même fait au départ qqs manifs à Orleans, et une à Paris. j’ai encore les photos)… Et au final, cette loi est passée…. et le CA Touré de l’époque l’a votée, cette LRU… avec des voix UD (liste parentale de votre « discrète ») et des FSU sur la liste Touré. Donc, OK, des ex-Touré, il y en a partout… Et alors? On fait quoi? On crie « tous pourris, tous pourris » and so what? On sort le goudron et les plumes? On épure? Ou on essaye de reconstruire qqchose dans cette fac, on essaye d’avancer, en incluant les 60% de personnels en souffrance de l’établissement (chiffre CHSCT)? Vous me faites doucement et tristement rire, avec votre menace de TA : il y a eu de réelles « affaires » connues de tous, relatées ici, dans ce blog, et ailleurs, qui aurait pu et dû y aller, au TA…et rien! A lire les échanges précédents, on a l’impression que la fac a été arrosée d’invitations pour un réunion publique d’Ertur, avant le 29 mars (ah! cet arrêté Touré! ça fait tellement sérieux!) ; je me suis renseignée, et j’ai ratissée large : personne de ma connaissance n’a eu ce mail, ou a entendu qu’un de ces collègues avaient reçu ce mail… Alors qui sera donc cette personne lésée qui ira au TA, pour se plaindre qu’une future ex-attachée de comm a eu la maladresse d’utiliser son adresse pro pour convier une 20aine de péquins à une réunion publique??? C’est dommage, c’est maladroit de sa part, ça, j’en conviens, et ça ne fait pas tres pro pr qq’un supposée maitriser les bases de la comm, mais souvenez-vous : 60% de personnels en souffrance, je vous rappelle ce chiffre… et les gens attendent quoi pour sortir de la simple « posture » et être constructif? Un mort? Ah, j’oubliais : il y en a deja eu, et rien a changé. C’est désespérant.

  6. Clément

    Mme Leveleux T., quels éléments pouvez vous apporter aux éléments factuels que G. Henry nous relate ?

    « Quant à M. Ertur, la directrice de communication du président Touré a adressé à de nombreux personnels de l’université des invitations à ses récentes réunions publiques. Des listes professionnelles d’adresses mail ont aussi été utilisées au sein de l’université pour diffuser ces invitations alors que la campagne officielle ne commencera que le 29 mars prochain (arrêté du président Touré). Le site web de M. Ertur utilise des photographies qui sont propriété de l’université. Enfin, concernant la République du Centre, le contenu des pages campus sont gérées en étroite relation avec le service communication de l’université installé au sein du cabinet du président Touré »

  7. Clément

    Cher Furax, ne confondez pas mes commentaires avec ceux de G. Henri ! Je ne faisais que poser des questions et demander des éclaircissements aux différents protagonistes discutant ici et je n’ai nullement parlé de recours en TA.
    Concernant les revirements « UDistes », ne peut-on pas y voir certains mouvements liés non pas à la politique universitaire mais à la politique pro-PS ? Ah mais, si l’on va en ce sens, n’y a-t-il pas certaines connexions entre l’ancien VPCA de Touré (pas AB mais le dissident de UD) et le soutien affiché à CE ?
    Là encore ce ne sont que des questions ouvertes …

    • Furax

      Désolée, Clément pour cette réponse sur le TA, veuillez considérer ma réponse comme une réponse globale à divers interlocuteurs 😉 Sinon, pour ce que j’en sais, les revirements UDistes ayant voté la LRU n’étaient pas tous PS… qt à celui que vous appelez « le dissident » (attention, à force de trop employer ce genre de mot, on va vous prendre pour un Stalinien!), qd on voit a quelle vitesse il est descendu de la liste dt vous parlez, je pense que là, franchement, je prefererai qu’on se recentre sur le debat « que fait-on concretement pour redresser cette fac », car on se approche dangereusement de la sodomie de diptère, si vous me permettez…

      • Clément

        Chère Furax, tout d’abord, comme dans tout fait historique ou politique, la dissidence est toujours menée par un/e individu (qui passe ou non à la postérité). Bref passons …
        Une remarque (anecdotique) concernant votre propos : ne parlez plus de fac mais d’Université (cela vous apparent trop à DEG …. ou à un temps révolu qui n’est plus).
        En effet, que fait-on (ou que propose-t-on) pour redresser cette université ? Comment peut on économiser ces 200000€ à 300000€ autrement qu’en appauvrissant les formations (ah mais ne peut-on pas avoir un droit de regard sur les budgets des différents services de l’université … et non, le service com’ n’est pas le seul auquel je pense), comment peut-on avoir un fonctionnement démocratique au sein de cette université (et non, ce n’est pas en écoutant les anciens élus sur les listes Touré – ou ancien de l’équipe présidentielle – que l’on aura la réponse), comment garantir que l’investissement affiché pour la communauté n’est pas avant tout un investissement de carrière (c’est simple, en garantissant l’absence de promotion – tout au moins interne à l’établissement – durant le mandat ou la fonction des uns et des autres), comment garantir que l’université d’Orléans restera attractive (bah en ne misant pas tout sur une filière ou une composante), comment garantit l’excellence scientifique de l’université (qui des candidats pourra citer toutes les UMR, toutes les ANR … en sciences dures comme en sciences molles), ….

        Et non, ce ne sont pas les grands discours affichés lors de cette pré-campagne par les uns et les autres qui me feront penser que l’on va de l’avant …. Il faut savoir lire entre les lignes, voir à quel point certains sont liés à l’ancienne équipe Touré, à quel point ceraints refusent la contradiction.

        Bref, cela n’honore personne …. et très honnêtement, cela ne donne pas envie de lever la tête !

  8. Furax

    je retire stalinen si vous retirez DEG! non mais! Collegium, pdt que vous y êtes!

    • Furax

      Vos 200000€ à 300000€ tiennent compte du GVT? Je ne pense pas.
      …et ma tête n’a plus envie de se lever, je vous assure…

    • Clément

      Je préfère Lénine à Staline … et vous, que préférez-vous à DEG ? (mais avouez que le terme fac est connoté …).

      • Furax

        certes, maintenant, oui…mais que voulez vous, je suis une fille de prolo qui a fait des études, et fac, au moins, tout le monde comprend! Université, c’est vrai, c’est plus joli, je vous le concède….
        pourquoi cette question, on a besoin de quelle spécialité, sur votre liste?

  9. Aux commentateurs de cette chronique qui appartiennent à l’université d’Orléans : je ne comprends rien à ce que vous vous lancez les uns aux autres. Je vous serais donc reconnaissant 1. de revenir au sujet : celui des prochaines élections, 2. de commenter sous votre nom et non sous un pseudo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s