Limoges : un 1% artistique envolé

Le Comité Georges Mathieu dénonce la disparition non déclarée d’une œuvre acquise par l’État, Nathalie Eggs, Le journal des arts, vendredi 18 mars 2016.

Le Comité Georges Mathieu, chargé de promouvoir l’œuvre de l’artiste, a lancé une pétition en ligne suite à la disparition, entre 2010 et 2011, d’un tableau du peintre acquis par l’État et hébergé à l’Université de Limoges. Il dénonce le silence de l’Université de Limoges qui n’a pas déposé de plainte avant 2015.

La Célébration du feu, œuvre de grand format (130 x 340 cm) peinte par Georges Mathieu en 1981 et acquise par l’État au titre du 1 % artistique, a disparu entre septembre 2010 et septembre 2011 dans les locaux de la Faculté de Sciences et de Techniques (FST) de l’Université de Limoges. Avant 2010, ces locaux accueillaient l’École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (ENSCI), dont Georges Mathieu a réalisé le sigle. Aucune plainte n’a été déposée avant 2015.

Or des documents rapportés par le Comité démontrent que l’Université de Limoges était au courant de la disparition de l’œuvre « au moins depuis début 2012, à la fois sous le mandat de Jacques Fontanille et sous celui de Hélène Pauliat, sans daigner déposer plainte ni apporter de réponse, et que la DRAC également informée s’était contentée de recommander un dépôt de plainte sans le prendre à sa charge ni préciser quel établissement devait le faire ».

Averti en 2014 de cette disparition par un ancien professeur de l’ENSCI et effaré par « l’inaction et l’incurie » de l’Université pendant quatre ans, le Comité Georges Mathieu a dans un premier temps mené son enquête et tenté de faire réagir les établissements concernés et l’institution judiciaire. Le 8 juillet 2015, l’Université de Limoges, présidée par Hélène Pauliat, a déposé une main courante à Limoges.

Le Comité Georges Mathieu, administré par Édouard Lombard, a lancé une pétition qui demande notamment que l’affaire soit instruite par le TGI de Limoges et traitée par l’Office Central de lutte contre le trafic de Biens Culturels (OCBC).

Décédé le 10 juin 2012, Georges Mathieu a nommé son épouse exécutrice testamentaire. Madame Mathieu a ainsi créé le Comité Georges Mathieu, qui a pour missions de délivrer les certificats d’authenticité, de préparer le catalogue raisonné, d’autoriser les reproductions et représentations des œuvres, de promouvoir l’œuvre et de lutter contre les contrefaçons et contre les vols.

P1440157Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s