Il faut sauver le soldat Gellé !

Communiqué sur le site de l’URCA : Guillaume GELLE a été élu ce jour Président de l’Université de Reims Champagne-Ardenne par 25 voix pour. Lire, en fin de chronique, le commentaire sur ce communiqué. Toutes les chroniques du blog sur les élections aux conseils centraux à Reims.

Le mandat de Guillaume Gellé prend effet immédiatement. Le nouveau président souhaite mettre son élection sous le signe de l’apaisement et a annoncé vouloir être un président rassembleur.

Il est professeur des universités de classe exceptionnelle dans la section génie informatique, automatique et traitement du signal (section 61) du CNU.

Quelques dates clés de son parcours :
• De 2005 à 2007 : Président de la commission des masters de l’UFR Sciences Exactes et Naturelles et responsable du master signal et communications numériques (2004-2007).
• De 2006 à 2010 : représentant de la France au comité de gestion de l’action européenne COST 2100
• De 2006 à 2011 puis de 2014 à 2016 : directeur adjoint puis co-directeur du groupe de recherche Systèmes Communicants du CReSTIC
• De 2007 à 2012 : vice-président du CEVU, en charge de la politique de formation, de la vie étudiante et des relations internationales
• De 2008 à 2009 : Doyen par interim de l’UFR Lettres et Sciences Humaines
• De 2007 à 2008 : Directeur par interim du Service d’Information et d’Orientation Universitaire
• Depuis mai 2012 : membre du Conseil d’Administration de l’URCA, siège à la commission des finances et à la commission disciplinaire
• Expert auprès de l’AERES en 2012 puis auprès de la DGRI et de l’ANR en 2013 et 2014, il est également, depuis juin 2013, Délégué scientifique au HCERES pour les sciences et technologies (STIC).

Une conférence de presse sera organisée prochainement.

Commentaire sur ce communiqué. Guillaume Gellé est né en 1969 ; il a donc 47 ans. A cet âge, il est professeur de classe exceptionnelle, ce qui le range parmi les superbes carrières : étonnant vu les publications qui figurent dans son dossier (CV AERES). Il n’a eu, jusqu’ici dans sa vie professionnelle, que des responsabilités locales d’importance moyenne, la plus importante étant celle de VP CEVU entre 2007 (à l’âge de 38 ans) et 2012, sous la présidence de Richard Vistelle.

Si Guillaume Gellé fait deux mandats de président, il atteindra l’âge de 55 ans en fin de second mandat. Que fera-t-il après ? Pas de promotion à attendre (il sera au sommet indiciaire). Il ne retournera certainement pas à la recherche ; et peu probablement à l’enseignement. Il faut sauver le soldat Gellé : lui préparer d’ores et déjà une chaise musicale pour 2024

2 Commentaires

Classé dans E. Ingénierie

2 réponses à “Il faut sauver le soldat Gellé !

  1. Emmanuel

    ne faudrait il réserver les postes à responsabilité que pour les fins de carrières?
    la diversité des parcours apprêter à de la richesse dans les échanges et donc de la créativité.
    il est possible de revenir à des fonctions « normales » d’enseignant chercheur après des responsabilités.
    je suis sûr que les compétences que président Gelle développera lors de son mandat seront recherchées à Reims ou ailleurs 🙂

  2. PRCE

    Je ne me fais aucun souci pour le devenir de ce « jeune » président et sa fin de carrière après 2024. Comme vous le soulignez quand on a obtenu une promotion PRCE à moins de 50 ans et avec à son actif 33 publications référencées dans Web of sciences et un h de 6, il saura bien retomber sur ses pattes et intriguer pour se trouver une nouvelle responsabilité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s