Le SNESUP Bourgogne poursuivi ?

Communiqué du SNESUP Bourgogne, mercredi 6 avril 2016.

Suite à notre publication du projet I-SITE, nous avons appris que le président Alain Bonnin avait saisi un huissier pour constater le « délit » et qu’il envisageait de lancer des poursuites judiciaires à notre encontre.

Cette réaction « tardive », après que la victoire ait échappé au camp Vinter-Bonnin à l’UBFC [chronique du blog : Nicolas Chaillet, président de l’UBFC], confirme la justesse de notre analyse : il ne fallait surtout pas que les électeurs sachent ce que contenait le projet phare de la mandature passée, projet au nom duquel on leur a vendu la COMUE. Elle souligne aussi l’absence totale de transparence et la conception très (con)descendante de la démocratie qui caractérisent cette présidence.

En tout cas, loin de faire amende honorable ou profil bas, nous vous invitons à lire notre analyse, laquelle comporte un accès direct à la version française du dossier, et, tout en étant choqués par ce comportement paradoxal (ceux qui n’ont pas fait leur devoir d’information attaquent ceux qui l’ont fait à leur place), nous attendons sereinement les suites de cette affaire.

Pour aller plus loin. Toutes les chroniques du blog sur le Programme Investissements d’Avenir (dont I-Sites).

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s