Présider la COMUE Languedoc

Le scrutin pour élire les conseillers d’administration de la COMUE Languedoc Roussillon aura lieu le 26 mai 2016. Selon l’article 8.1. des statuts, les administrateurs élus sont au nombre de 28 sur un total de 54 membres. L’enjeu des élections de demain n’est donc pas décisif pour l’élection de la/du président/e de la COMUE.

P1480242Cliquer sur les images pour les agrandir

Il est néanmoins intéressant de s’intéresser aux listes candidates et à leurs professions de foi.

P1480243

Dans le collège A des enseignants (8 sièges à pourvoir), trois listes vont s’affronter demain : Ensemble pour une COMUE fédérale ; Une COMUE au service de ses membres ; Unis pour une même ambition.

Surprise : c’est Anne Fraïsse qui conduit la liste Ensemble pour une COMUE fédérale ; sa position dans la liste laisse croire qu’elle pourrait être candidate à la présidence de la COMUE. Après deux mandats de présidente à la tête de l’université Montpellier 3 Paul Valéry n’en a-t-elle pas assez ? Je suis d’ailleurs d’avis qu’il faut limiter le nombre de mandats successifs.

La profession de foi de la liste est choquante. Elle oublie de mentionner que Montpellier 3 s’est mise sur le côté de la route quand les deux autres universités ont fusionné. Parler de synergies au sein de la COMUE, de compétences communes, de confiance, de subsidiarité et de solidarité fait doucement rigoler. Si cette COMUE joue un rôle à terme, alors l’autonomie de Montpellier 3 ne sera plus qu’un mot.

Extraits de la profession de foi. Les lois LRU et ESR ont imposé la structuration des sites par fusion des universités, regroupements en associations ou en COMUE. Ces profondes évolutions institutionnelles sont source de légitimes inquiétudes pour les personnels. Parmi les formes de structuration possibles, les universités du Languedoc Roussillon, rejointes par l’ENSCM, Supagro, le CNRS et l’IRD ont choisi de se regrouper en une COMUE fédérale.

Cette forme de regroupement permet de définir et développer durablement des synergies et des compétences communes en garantissant l’autonomie et les spécificités de chaque établissement. Mais pour cela elle exige la confiance des différents partenaires et la collégialité des décisions. C’est sur cette base que les candidats de la liste Ensemble pour une COMUE fédérale s’engagent pour le mandat à venir.

Les principes de subsidiarité et de solidarité, liés à cette organisation fédérale, permettent d’être plus forts dans les négociations avec tutelles et partenaires. L’Opération Campus, les résultats de la dernière accréditation et le premier tour de l’IDEX en font preuve. La COMUE permet également de développer des dispositifs communs au bénéfice des usagers et personnels (CFA, collège doctoral, accueil RI,…) et d’assurer la présence en région des organismes. Nous nous engageons à construire une COMUE fédérale…

Autres collèges : 4 listes dans le collège B des enseignants (8 sièges à pourvoir), 4 également dans le collège des BIATSS (6 sièges à pourvoir), 1 seule liste dans le collège des usagers (!).

1 commentaire

Classé dans C. Occitanie (Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon), Non classé

Une réponse à “Présider la COMUE Languedoc

  1. LR

    Pierre, regardez le statuts de la COMUE. Vous verrez qu’il ne s’agit pas d’une fusion justement (dont ni Montpellier 3, ni Nîmes, ni Perpignan ne veulent) et que ne seront déléguées que les compétences que tous les membres veulent bien déléguer (la BIU, l’ESPE, le doctorat, la MSH notamment). Les établissements garderont la main pour tout le reste ! Et c’est très bien comme cela. La COMUE n’est rien d’autre qu’un machin de plus qui ne servira à rien, qui aurait pu servi d’os à ronger aux partisans de la fusion des trois universités montpelliéraines. Mais eux-mêmes n’en veulent pas!
    Les trois professions de foi se ressemblent comme des gouttes d’eau (des déclarations d’intention creuses et oecuméniques qui cachent pourtant des arrières-pensées très divergentes) ; personne ne connait les candidats en dehors de leurs établissement (et encore); les candidatures ont été annoncées très peu de temps avant le scrutin; il n’y a pas eu de campagne; bref, on a tous les ingrédients d’un scrutin qui est une belle farce démocratique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s