SUP : carrières moins attractives

Courriel reçu ce 31 mai 2016. A quand la revalorisation des salaires des enseignants-chercheurs ? La réforme annoncée par Najat Vallaud-Belkacem dévalorisera le doctorat et rendra plus faible encore l’attractivité des carrières d’enseignants-chercheurs. La réforme : Mieux rémunérées, mieux accompagnées, les nouvelles carrières enseignantes

« Avec la revalorisation des carrières des enseignants du secondaire (tant mieux pour eux !), un certifié de classe exceptionnelle finira sa carrière comme un professeur des universités de 2ème classe ou comme un maître de conférences hors classe. Un agrégé du secondaire finira mieux qu’un maître de conférences hors classe.

Les fonctionnaires classés en A+ ont déjà été revalorisés, par exemple les grilles indiciaires d’administrateur civil ou territorial revalorisées en 2013 (décret n° 2013-739 du 12 août 2013 modifiant le décret n° 87-1098 du 30 décembre 1987 portant échelonnement indiciaire applicable aux administrateurs territoriaux).

Dans les années 90, les grilles d’Administrateur et de Maitre de conférences étaient les mêmes : fin de la Hors-classe des MCF en Hors-Échelle A. Les Administrateurs en sont maintenant automatiquement en Hors-Échelle B et a été créée, pour eux, une Classe exceptionnelle finissant en Hors-Échelle D !

Et par rapport aux autres corps de la fonction publique, les primes des Enseignants-Chercheurs, y compris par comparaison avec les BIATSS classés en A ou en A+, sont plus faibles« .

A quoi joue donc ce gouvernement ? Un jour, la carotte : le décret d’annulation de crédits pour la recherche est annulé. Le lendemain, le bâton :  la revalorisation des carrières des enseignants du secondaire et non de celles des enseignants-chercheurs est une véritable provocation à l’égard de l’enseignement supérieur et de la recherche. Une de plus ?

Actualisation 1er juin 2016, communiqué de SUP Recherche UNSA, PPCR (protocole sur les parcours professionnels, les carrières et la rémunération) : c’est bien pour les PRAG/PRCE mais les chercheurs et enseignants­‐chercheurs décrochent !

17 Commentaires

Classé dans Non classé

17 réponses à “SUP : carrières moins attractives

  1. Olivier

    Ca s’appelle l’université Française, cela fait longtemps que c’est comme cela.
    Un maitre de conférences commence sa carrière au niveau de salaire d’un boucher débutant. C’est à peu près la valorisation de la fonction de MCF dans la société.
    Après, le clientélisme politique à la française, qui régit en bonne partie les carrières publiques, ne favorise effectivement pas les professions du type chercheur, qui sont à la fois considérées comme fondamentalement inutiles et qui en plus ont un très faible pouvoir de nuisance politique.
    Rappelons que cela ne date pas d’hier. Les paroles n’ont aucune valeur, regardons les décisions, les choix. La récréation du corps des MCF s’est faite dans la fusion avec celui des assistants, globalement non docteurs, non chercheurs. Voilà le niveau de considération de ce que sont les MCF.
    Cessons les larmes de crocodiles, c’est une situation qui a toujours été accepté par les universitaires et leurs syndicats non représentatifs. La situation des MCF revient de temps en temps dans un bout de profession de foi au moment d’élections au CNU, mais disparait tout aussi vite.

    Le seul point éventuellement un peu étonnant est que le PS soit le parti affichant le plus ouvertement son mépris total de l’université française.

  2. @ Olivier: globalement d’accord, mais qu’avez vous contre les bouchers et les syndicats?

  3. politique

    Le PS affichant son mépris total pour l’université, Olivier ? ce n’est même pas du mépris c’est du désintérêt.

    Il est toujours instructif d’écouter le sous-ministre à l’ESR à qui personne n’a dit qu’il n’était ni porte parole du gouvernement, ni commentateur politique, ni salarié du PS alors qu’il croit qu’il est les trois à la fois. L’ESR, il s’en fout. Encore ce matin (mais à chaque interview c’est la même chose), il a parlé des crues, de la loi Travail et des primaires du PS

    http://www.itele.fr/chroniques/invite-bruce-toussaint/thierry-mandon-le-49-3-nest-pas-une-obsession-ni-de-francois-hollande-ni-de-manuel-valls-166765
    mais pas un mot sur l’ESR, visiblement ce n’est pas son truc.

    Il est sans doute là pour une question d’équilibres complexes au sein du PS (c’est un ami de Montebourg, mais il ne partage pas ses analyses, nous confie t il, ce qui est évidemment nettement plus palpitant que des problèmes de sélection en master, de financement de la recherche ou de revalorisation des carrières).

  4. FUBAR

    Je pense que tous ceux à qui on a dit « sans agrégation pas de poste de MCF » et qui ont dû ensuite (comble du raffinement) renoncer administrativement à leur agrégation une fois recrutés sur le poste de MCF de leur rêve apprécient cette énième farce.

    • Pascale

      Bonsoir Fubar,

      quand vous écrivez « renoncer administrativement à leur agrégation », comment cela se traduit-il au moment du recrutement MCF ? On m’a rapporté que l’agrégation donnait de l’ancienneté et était prise en compte dans le calcul du salaire du MCF. En revanche — et c’est une grande iniquité — les années de charges de cours ne sont pas prises en compte pour l’ancienneté lors de la titularisation. Sauf si le chargé de cours a enseigné l’équivalent d’un service de MCF. Ce dernier cas risque de devenir plus fréquent avec l’invention des CDD MCF payés au tarif des PRAG.

      • FUBAR

        Bonjour Pascale: quand je suis devenue MCF j’ai dû renoncer à l’agrégation. Je ne me souviens plus exactement, mais j’ai signé un papier. Pour l’ancienneté c’est autre chose: ont été prises en compte (à 50% je crois) mes années d’ENS, de monitorat et mon année d’ATER, pas grand chose à voir avec l’agrégation donc, qui ne m’aura servi qu’à suivre la formation pathétique du CIES pendant mon année d’ATER.

    • Marie

      C’est monstrueux. Je vais sérieusement chercher à me faire rétrograder sur mon poste d’agrégé.

      • FUBAR

        Il me semble que c’est impossible et que la renonciation est définitive. Bref, on se sera bien fait avoir finalement.

  5. Réaliste

    En fait, l’agrégé qui devient MCF finira sa carrière comme un certifié
    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/docsjoints/grille-pe-certifies.pdf, soit à la hors échelle A.

    Il a donc tout intérêt à ne pas passer MCF.

  6. FUBAR

    @Réaliste: l’intérêt de passer MCF n’est pas pécuniaire. C’est le seul moyen de pouvoir véritablement faire de la recherche (obtenir des financement et éventuellement du temps), même si cet avantage relatif est en train de s’éroder fortement du fait de la multiplication terrifiante des tâches administratives.
    Je note cependant que manifestement pas un seul syndicat du Sup ne compte réclamer une augmentation de traitement au ministère.

    • Réaliste

      Ce n’est pas exact, FUBAR.
      L’UNSA (voir plus haut, actualisation du 1er juin) demande la HE B pour la fin de carrière des MCF (comme les PRAG), la HE D pour les PR1 et le passage automatique de l’échelon 1 à l’échelon 2 des PR de CE. Soit l’alignement sur les corps équivalents de la fonction publique.
      L’intérêt de passer MCF n’est pas pécuniaire ? En expliquant à un jeune en L3 que s’il passe un CAPES (en 2 ans), il touchera en fin de carrière la même rémunération qu’un MCF (après un doctorat en 5 ou 6 ans, et la réussite très aléatoire à un concours assez opaque), il faudra vraiment tomber sur un passionné de recherche pour qu’il s’engage dans une thèse.

      • FUBAR

        @Réaliste: Heu… ben oui on est d’accord, l’intérêt n’est pas pécuniaire. Franchement aujourd’hui je pense que j’hésiterai à devenir MCF (à devenir prof tout court d’ailleurs), surtout quand je vois passer des dossiers de jeunes docteurs brillantissimes qui ne trouveront pas de poste. La politique de revalorisation salariale actuelle n’est pas innocente. Elle annonce la réalisation d’un vieux rêve qui a été celui de ministères successifs et vers lequel ils ont tous tendu à bas bruit: un seul enseignant de la maternelle à l’université.

  7. Réaliste

    Réaction intéressante de la CPU

    http://www.vousnousils.fr/2016/06/01/revalorisation-la-cpu-souhaite-que-les-enseignants-chercheurs-ne-soient-pas-oublies-588739

    La CPU demande que les MCF ne soient pas moins bien traités que les PRAG.. .

    Quelle ambition !
    L’agrégation est un concours à Bac+5, le concours de MCF est à Bac+8… Comment attirer des jeunes diplômés des meilleures formations universitaires ou des meilleures écoles en leur proposant des bourses de doctorat à 1400 euros, puis, au mieux un emploi à 2000 euros 4 ou 5 ans plus tard, alors qu’à la sortie de leurs études ils peuvent gagner plus, et souvent beaucoup plus ? Sachant que les principaux arguments en faveur d’une carrière de chercheur ou d’enseignant chercheur (la liberté d’organiser son travail, de définir ses thèmes de recherche, …) n’ont plus de sens aujourd’hui…

    En fait, la CPU est en fait surtout préoccupée par ses finances : elle ne veut pas supporter la charge salariale supplémentaire occasionnée par la revalorisation des PRAG.

    Elle ne se battra sans doute pas beaucoup pour que les enseignants-chercheurs soient mieux payés ; déjà, dans son communiqué ne figure aucune demande concernant les PR, alors que les corps A+ de la fonction publique ont été revalorisés, et qu’un alignement sur ces corps A+ doit évidemment être exigé.

  8. JB

    Les négociations pour les enseignants-chercheurs auront lieu à l’automne, le calendrier est simplement décalé. Patience donc, il faudra juger sur pièces à ce moment-là.

  9. Durand

    @Réaliste je suis agrégé sorti de l’ENS et quand je vois le niveau de certains MCF, rien à voir avec celui des normaliens agrégés. Si je faisais une comparaison je dirais qu’une thèse est un marathon alors que l’agrégation c’est faire un 10km et être qualifié pour les championnats de France. Tout le monde (au moins à ce niveau) est capable de faire un marathon, par contre rentrer dans les x premiers au championnat de France ce n’est pas pareil.
    Ensuite à 45ans dans mon établissement tous les MCF sont HC, alors qu’i n’y a aucun HC parmi les agrégés (et nous sommes tous sortis de l’ENS, classe préparatoire…).
    Donc comparer le BAC+5 avec le BAC+8 cela ne veut strictement rien dire. Pour preuve j’ai au moins 2 cas de MCF qui n’ont soit jamais réussi à avoir l’agrégation et pour beaucoup ils n’arriveraient jamais à l’avoir.
    Attention dans leur domaine ils sont peut être compétents mais l’agrégation demande d’être rapide et de réfléchir vite (je suis en sciences). Après l’agrégation comme la thèse ne fait pas un bon enseignant, ni un bon chercheur.
    J’ai un copain agrégé qui a fait une thèse, on est dans le même établissement il a carrément dit que MCF était quand même mieux.
    Après dans l’enseignement supérieur on n’a quasi jamais la HC avant le 11eme échelon soit 50ans passé aussi, après en classe préparatoire ou BTS je me doute bien que cela se passe autrement.
    Ah OUI dernier détail, en tant que PRAG on est quasi obligé, disons fortement conseillé de faire des tâches administratives pour avoir une bonne note. Les MCFs en font aussi des fois, et arrêtent (voire ils n’ont jamais démarré aussi) la recherche pour cela, du coup cela booste leur dossier de HC en local.
    Bonne soirée

    • Anticorpo

      Passez une Habilitation et devenez PR ; continuez et passez PR1 puis PR CE. C’est correctement payé. Le vrai scandale c’est moins la grille des EC (je ne prise guère le corporatisme) que la non revalorisation chronique du point d’indice ; en quelques années plus de 20% de pouvoir d’achat ont été perdus par tout le monde.

      • Oui j’ai essayé, le labo est tout le temps vide. Le collègue MCF qui m’encadrait n’a jamais fait de recherche… Et au bout de 18 mois on m’a dit de changer de sujet en voulant me faire encadrer par un autre MCF qui ne faisait pas de recherche non plus. Après pour être HC en MCF, facile, premier une petit tâche administrative et ne faite pas de recherche et hop en local à 45ans on devient HC (si si). Et c’est honteux. Par contre y en a qui jouent le jeu et c’est très bien mais la disparition de la première classe et seconde classe+TD=TP permettent ce genre de chose.
        Et comme personne n’a osé augmenter le nombre d’heures d’enseignement pour ceux qui ne faisaient pas de recherche…J’ai même un collègue qui a demandé à la présidence de passer à 384H car il ne faisait pas de recherche, ils ont refusé et lui ont dit qu’il sera payé en Heures Sup

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s