Envoûtant Ventoux

Lecture pour les vacances. Communiqué de l’université d’Avignon. « Ce mois-ci, les Éditions Universitaires d’Avignon font paraître Envoûtant Ventoux, de Franck Petit, professeur à l’Université d’Avignon et Doyen honoraire de la faculté de Droit, d’Économie et de Gestion d’Avignon. Le Mont Ventoux est décrit comme une montagne « qui reste en changeant et qui change en restant ».

Couv_FMSHCliquer sur l’image pour l’agrandir

De la plaine, on s’interroge sur la hauteur impressionnante du Mont Ventoux. Là-haut, même les oiseaux s’arrêtent de chanter et seules les fleurs de pierrier peuvent espérer s’y maintenir. Professeur à l’Université d’Avignon depuis 2008, Franck Petit habite le Comtat-Venaissin, qu’il connaît depuis longtemps. Il consacre un ouvrage, à paraître courant juillet, au Géant de Provence.

Habitant au pied du Ventoux, l’auteur s’attache à retracer l’histoire du Mont Ventoux que Jean Giono aimait présenter comme une « montagne qui habite un pays qui n’est pas le sien ». Franck Petit s’intéresse à ce lieu de contrastes offrant un tour d’horizon du Mont Ventoux par divers prismes : l’art, le sport, la nature et le tourisme. Il y dresse également un portrait des hommes et des femmes qui, tout comme lui, se sont laissés un jour « envoûter » par le Ventoux.

L’ouvrage comporte plusieurs annexes, dont la lettre de Pétrarque, qui a laissé le premier témoignage écrit de sa découverte du Ventoux en 1336, et le récit en 1879 par Jean-Henri Fabre de sa 26ème ascension, ainsi qu’une chronologie des événements qui ont marqué l’histoire de la montagne.

Extraits de l’ouvrage. Un jour, un comtadin amoureux du Ventoux m’interroge en me demandant à qui appartient le Ventoux. Me souvenant qu’il était partagé entre plusieurs communes, je pars dans une énumération hésitante : Il appartient à Bédoin et à Flassan… à Malaucène, bien sûr… à Caromb, pour le versant occidental… à Beaumont du Ventoux et au petit village voisin de Saint Léger du Ventoux, sans aucun doute… à Brantes, le village perché… à Savoillan…pour le versant est, à Sault… J’allais oublier Villes-sur-Auzon, Monieux et Aurel, qui sont rattachés au massif… En réalité, j’avais dans mon esprit et mon langage déjà détruit l’unité et, partant, la majesté du Ventoux, en le rendant à l’état de puzzle inachevé. Mon interlocuteur m’arrête rapidement pour me dire cette vérité qui me laissa bouche bée : Le Ventoux appartient à celui qui le regarde« .

Minolta DSC

2004, le blogueur en bas du Ventoux. 2016, photo à venir : le Ventoux vu du Barroux

Poster un commentaire

Classé dans C. PACA Corse, E. Arts Lettres Langues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s