Mohamed Rochdi sans vergogne

Mohamed Rochdi sait récompenser… ceux dont il a besoin, Zinfos974, le blog de Pierrot, 6 juillet 2016. Toutes les chroniques du blog sur l’université de La Réunion.

Le 1er juillet, Mohamed Rochdi a dû quitter la présidence de l’université après deux mandats consécutifs comme président, le maximum autorisé par la loi.

Quand on connait, que l’excellence et le souci de faire rayonner l’université de la Réunion sont dès le départ l’obsession affichée de Mohamed Rochdi, on peut imaginer combien la loi, interdisant à un président en exercice de candidater pour un troisième mandat, doit être vécue par lui comme une injustice profonde.

Mais cette injustice, on doit le reconnaitre, et on doit le saluer, n’a pas pour autant démobilisé Mohamed Rochdi dans les derniers jours de son second  mandat. Comme je vous l’ai déjà raconté, la dernière soutenance organisée dans cette université présidée par Mohamed Rochdi a été celle de… Chantale Tuffery-Rochdi, son épouse.

C’est en effet le vendredi 17 juin dernier que Chantale Tuffery-Rochdi a soutenu sa thèse dont le directeur Dominique Tournes, comme l’exigent les textes, faisait partie du jury.

Le 16 juin, la veille de la soutenance, le conseil d’administration de l’université dont le mandat politique était achevé, mais dont le mandat administratif courait jusqu’au 20 juin avec la convocation du nouveau conseil, s’est réuni sous la présidence de Mohamed Rochdi. Et lors de cette ultime réunion, ce dernier a promu Dominique Tournes, le directeur de thèse de son épouse, à la classe exceptionnelle.

Bien évidemment, avec la modestie qui le caractérise, Mohamed Rochdi n’hésitera sans doute pas à mettre en avant le caractère collégial d’une telle décision. Mais c’est cela Mohamed Rochdi, l’excellence combinée en toute chose avec une modestie qui force l’admiration.

Car combien de présidents d’universités en France auraient eu la noblesse de prendre un tel acte au profit du directeur de thèse de leurs épouses, la veille de leur soutenance ? Quand je vous disais que la Réunion est une terre de miracles…

Mais maintenant qu’il n’a plus aucune responsabilité institutionnelle, Mohamed Rochdi n’entend pas pour autant se démobiliser. Il pourrait bien évidemment prendre des vacances au Maroc où il pourrait se ressourcer ou célébrer en famille la brillante soutenance de thèse de son épouse. Mais ce serait d’une trivialité indigne d’une personne dont l’excellence est le carburant. Aussi Mohamed Rochdi est à la recherche d’une nouvelle fonction où il pourrait tant apporter à la communauté, réunionnaise, nationale, voire internationale.

Il a tout fait pour devenir, le 1er juillet dernier, l’administrateur provisoire de l’université paralysée. Malheureusement cela n’a pas été le cas, d’où son mail pour expliquer qu’il n’entendait pas exercer une responsabilité qu’il savait qu’elle n’allait pas lui être proposée. On a beau être d’une grande modestie, on garde quand même sa fierté.

Il y a aussi la possibilité d’être nommé recteur, non pas à la Réunion, puisque ce poste vient d’être pourvu, mais dans une autre académie, métropolitaine par exemple. Reste que cette possibilité demeure toute théorique car d’ici l’élection présidentielle, il y a peu de chance qu’il y ait un nouveau mouvement de recteurs en France. Même chose pour un poste de préfet.

Reste alors une grande direction, dans une administration centrale ou à l’internationale. Dans ces domaines, les chances sont plus sérieuses tant depuis quelques mois on assiste à une vague de départs au sein de l’administration centrale, de nombreux hauts fonctionnaires anticipant l’échec de François Hollande aux prochaines présidentielles.

Une situation qui n’est pas pour inquiéter Mohamed Rochdi tant il sait que l’excellence qu’il incarne transcende les idéologies politiques, et qu’il n’a rien à redouter d’une échéance électorale. Ne l’a-t-il pas montré aux Régionales de 2010 quand il s’est rallié à l’Alliance de Paul Vergès, donnée gagnante aux élections régionales ? Ne l’a-t-il pas à nouveau montré, deux ans plus tard, en prenant cette fois sa carte au PS, à la veille de la présidentielle de 2012 ?

En effet contrairement aux éminences socialistes qui redoutent l’alternance, Mohamed Rochdi, lui, sait que tout potentiel vainqueur doit savoir accueillir l’excellence. Et l’excellence, on le sait, il l’incarne. Comme dirait ce bon  Roi Henri IV, l’excellence vaut bien un ralliement.

Alors nul doute que la disponibilité de Mohamed Rochdi sera studieuse car, quitte à prendre sa modestie en défaut, il sait que retourner enseigner à des étudiants, quand on tutoie depuis 3 mandats l’excellence, serait un extraordinaire gâchis…

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Mohamed Rochdi sans vergogne

  1. alain quemin

    Chapeau bas ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s