Rouen. Cathédrale Notre-Dame

Suite des chroniques sur l’Art médiéval. En Normandie : chroniques du 2 février 2015, du 4 février 2015.

Rouen, Cathédrale Notre-Dame. Album de 38 photos : façade occidentale (portail Saint-Jean, les deux tours), transept nord (portail des libraires et jugement dernier, quadrilobes – Genèse et bestiaire).

P1490925Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire de la cathédrale médiévale de 1030 à 1506 (source : Wikipédia).

1030 (vers). L’archevêque Robert le Danois reconstruit le chœur dans un style roman et insère une crypte afin d’agrandir la basilique Notre-Dame existante. La construction jette les fondements de l’école romane normande, prototypes de l’architecture religieuse en Normandie, puis en Angleterre. Les travaux s’interrompent à la mort de l’archevêque Robert en 1037. Un autre archevêque, Maurille (1055-1067) achève le chantier ainsi que la reconstruction de la nef.

1164. Achèvement de la tour Saint-Romain (à gauche sur la photo ci-dessus). Elle introduit l’art gothique. Vers 1170, la façade principale est refaite, percée de trois portails : un central dédié à saint Romain (aujourd’hui disparu) et deux latéraux dédiés à saint Jean et saint Étienne.

  • Portail Saint-Jean (nord de la façade occidentale). Source : Histoire du Patrimoine. « Il date de la seconde moitié du XIIe siècle, avant l’incendie de l’an 1200. Il est surmonté par un arc en plein cintres qui le situe dans la période de transition entre l’art roman et l’art gothique.
  • Le portail est remarquable par les voussures de son archivolte. On quitte ici les séries habituelles de statues de rois ou de prophètes pour faire place à la dentelle de pierre – au sens propre. Les quatre voussures de l’archivolte sont ornées, alternativement, de dessins géométriques percés à l’archet (suivant l’habitude normande) et de feuilles découpées et refouillées, bien détachées de leur fond. La dentelle de pierre brille ici d’un éclat extraordinaire. De plus, la base des deux voussures à feuilles, au nord, est enrichie de bustes d’un style très séduisant.
  • Le tympan (troisième quart du XIIIe siècle) illustre des scènes de la vie de saint Jean-Baptiste : banquet d’Hérode, danse de Salomé, décollation et offrande du chef de saint Jean de Salomé à Hérodiade. Le registre supérieur illustre l’ensevelissement de saint Jean-Baptiste ».

P1490823Portail Saint-Jean

1185. Les travaux continuent avec la démolition de la nef romane et l’élévation des premières travées de la nef, commencée vers 1185 par l’archevêque Gautier de Coutances.

1200. La nuit de Pâques, un incendie détruit le quartier de la cathédrale, mais épargne la tour nouvellement construite, la façade et les nouvelles travées de la nef. L’archevêque Gautier lance les travaux pour relever la cathédrale, notamment grâce aux dons de Jean sans Terre.

1204. La Normandie, conquise, entre dans le royaume de France. Philippe Auguste assiste à la célébration dans la nef reconstruite..

1237 (vers). La cathédrale semble être achevée.

1280. Guillaume de Flavacourt concède l’espace entre le transept nord et la rue Saint-Romain. Cette cession a permis la réalisation du portail des Boursiers (actuel portail des Libraires), précédé d’une avant-cour. Un portail est réalisé au sud du transept : le portail de la Calende. Ces deux réalisations sont l’œuvre de Jean Davy.

  • Portail des Libraires. Le nom vient de la présence de la bibliothèque de la cathédrale dans le bâtiment qui borde la cour à l’ouest. Au moyen âge, les termes de librairie et de bibliothèque étaient synonymes… Les chanoines habitaient des maisons dans le quartier au nord de la cathédrale. Ils devaient faire le détour par la façade occidentale pour entrer dans l’église ce qui était très peu confortable. En 1280, Guillaume de Flavacourt montait sur le trône épiscopal de Rouen. C’était un ancien chanoine de la cathédrale, aussi accepta-t-il facilement les demandes de ses anciens condisciples pour ouvrir un accès direct à la cathédrale dans le bras nord du transept. Le maître d’œuvre Jean Davi fut chargé de la construction qui dura près d’un demi-siècle.

    Le tympan incomplet montre un jugement dernier. Deux niveaux : la résurrection des morts sortant de leurs tombeaux avant la séparation des justes et des damnés. Au-dessus, la magnifique rose rayonnante est comme une roue de lumière.

  • P1490846
  • Copie de P1490847
  • De chaque côté du portail, des quadrilobes montrent un bestiaire fantastique et les scènes de la genèse.  Le soubassement est constitué de médaillons dans des quadrilobes qui racontent pour sa partie supérieure la Genèse de la Création au meurtre d’Abel par Caïn, tandis que la partie inférieure est composée de personnages fabuleux et fantastiques. Le parti d’orner les quadrilobes, inscrits dans les fenestrages à redents des ébrasements, de petites scènes ou de grotesques, est presque unique en France.
  • P1490833

1370. Les travaux sur la façade occidentale reprennent, pour se terminer vers 1450. C’est alors qu’une série d’arcatures sont construites et remplies de plus de 60 statues.

  • Portail central. Pour des raisons de robustesse de la façade, on décida de bâtir deux puissants contreforts dans le prolongement des grandes arcades de la nef. Ces contreforts, de forme pyramidale, furent amplement décorés : des niches y abritaient des rangées de statues surmontées de dais et de clochetons, le tout ciselé dans l’art du gothique finissant.Arbre de Jessé de Pierre des Aubeaux : il orne le tympan, lui-même entouré d’une riche archivolte consacrée aux prophètes, aux sibylles et aux patriarches. Pour aller plus loin : Encyclopédie Imago Mundi, Arbre de Jessé de Saint-Denis

P1490928

1485. La façade occidentale, déséquilibrée par la présence unique de la tour Saint-Romain, Guillaume Pontifs commence une tour au sud de la façade, la Tour de Beurre. Jacques Le Roux achève cette ttour en 1506 (à droite sur la 1ère photo).

P1500159

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Bretagne Normandie, E. Ingénierie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s