Archives mensuelles : août 2016

Diriger Normandie Université

1ère chronique sur Normandie Université. Chronique à suivre : la recherche et les programmes d’investissement d’avenir (PIA).

2014 Décembre. Décret fondateur de la COMUE Normandie Université. Six membres fondateurs : trois universités (Caen fondée une première fois en 1432, Rouen fondée en 1966, Le Havre fondée en 1984) et trois grandes écoles. Les statuts ne sont pas totalement classiques, le décret ne fixant que deux types de compétences pour la COMUE, les compétences propres (ou partagées) et les compétences de coordination. Viser la fusion des 3 universités ne figure pas dans les statuts. La fusion des deux régions normandes sur un territoire bien identifié reposera-t-elle la question d’une seule université ?

P1510007Cliquer sur les images pour l’agrandir

2015 Mai. Élection du Conseil d’administration (32 membres élus – dont 16 enseignants-chercheurs – sur 56 administrateurs). Une majorité significative d’élus est suffisamment rare pour être signalée. Suffrage direct pour cette élection (dans d’autres COMUE, suffrage indirect, des grands électeurs élisant les administrateurs).

Lire la suite

Commentaires fermés sur Diriger Normandie Université

Classé dans C. Bretagne Normandie

L’UPEC en crise et en vacances

Dans le contexte d’une crise institutionnelle grave (le calendrier en est rappelé ci-dessous), il est surprenant de constater que Paris-Est Créteil annonce à la Une la fermeture de l’université du 26 juillet au 22 août 2016. Quatre longues semaines pour fermer les yeux sur l’avenir ? La crise ne semble pas exister : aucun communiqué de presse, aucune information dans la Lettre de l’UPEC de juillet 2016. Circulez, il n’y a rien à voir. Bien étrange communication de crise !

hv2016-20-20posttwitterrose-20-201024x512Cliquer sur les images pour les agrandir

Chronologie de la crise

5 février 2016, Luc Hittinger, candidat à un second mandat de président, annonce sa victoire, sur le blog de campagne des listes Penser l’avenir, Agir ensemble. Ces listes sont en effet arrivées en tête dans les deux collèges enseignants. Le projet de fusion avec l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée est donc validé par une majorité (relative) des électeurs enseignants et chercheurs.

Lire la suite

Commentaires fermés sur L’UPEC en crise et en vacances

Classé dans C. Ile-de-France, E. Médecine Pharmacie

Rouen. Cathédrale Notre-Dame

Suite des chroniques sur l’Art médiéval. En Normandie : chroniques du 2 février 2015, du 4 février 2015.

Rouen, Cathédrale Notre-Dame. Album de 38 photos : façade occidentale (portail Saint-Jean, les deux tours), transept nord (portail des libraires et jugement dernier, quadrilobes – Genèse et bestiaire).

P1490925Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire de la cathédrale médiévale de 1030 à 1506 (source : Wikipédia).

1030 (vers). L’archevêque Robert le Danois reconstruit le chœur dans un style roman et insère une crypte afin d’agrandir la basilique Notre-Dame existante. La construction jette les fondements de l’école romane normande, prototypes de l’architecture religieuse en Normandie, puis en Angleterre. Les travaux s’interrompent à la mort de l’archevêque Robert en 1037. Un autre archevêque, Maurille (1055-1067) achève le chantier ainsi que la reconstruction de la nef.

1164. Achèvement de la tour Saint-Romain (à gauche sur la photo ci-dessus). Elle introduit l’art gothique. Vers 1170, la façade principale est refaite, percée de trois portails : un central dédié à saint Romain (aujourd’hui disparu) et deux latéraux dédiés à saint Jean et saint Étienne.

  • Portail Saint-Jean (nord de la façade occidentale). Source : Histoire du Patrimoine. « Il date de la seconde moitié du XIIe siècle, avant l’incendie de l’an 1200. Il est surmonté par un arc en plein cintres qui le situe dans la période de transition entre l’art roman et l’art gothique.
  • Le portail est remarquable par les voussures de son archivolte. On quitte ici les séries habituelles de statues de rois ou de prophètes pour faire place à la dentelle de pierre – au sens propre. Les quatre voussures de l’archivolte sont ornées, alternativement, de dessins géométriques percés à l’archet (suivant l’habitude normande) et de feuilles découpées et refouillées, bien détachées de leur fond. La dentelle de pierre brille ici d’un éclat extraordinaire. De plus, la base des deux voussures à feuilles, au nord, est enrichie de bustes d’un style très séduisant.
  • Le tympan (troisième quart du XIIIe siècle) illustre des scènes de la vie de saint Jean-Baptiste : banquet d’Hérode, danse de Salomé, décollation et offrande du chef de saint Jean de Salomé à Hérodiade. Le registre supérieur illustre l’ensevelissement de saint Jean-Baptiste ».

P1490823Portail Saint-Jean

1185. Les travaux continuent avec la démolition de la nef romane et l’élévation des premières travées de la nef, commencée vers 1185 par l’archevêque Gautier de Coutances.

1200. La nuit de Pâques, un incendie détruit le quartier de la cathédrale, mais épargne la tour nouvellement construite, la façade et les nouvelles travées de la nef. L’archevêque Gautier lance les travaux pour relever la cathédrale, notamment grâce aux dons de Jean sans Terre.

1204. La Normandie, conquise, entre dans le royaume de France. Philippe Auguste assiste à la célébration dans la nef reconstruite..

1237 (vers). La cathédrale semble être achevée.

1280. Guillaume de Flavacourt concède l’espace entre le transept nord et la rue Saint-Romain. Cette cession a permis la réalisation du portail des Boursiers (actuel portail des Libraires), précédé d’une avant-cour. Un portail est réalisé au sud du transept : le portail de la Calende. Ces deux réalisations sont l’œuvre de Jean Davy.

  • Portail des Libraires. Le nom vient de la présence de la bibliothèque de la cathédrale dans le bâtiment qui borde la cour à l’ouest. Au moyen âge, les termes de librairie et de bibliothèque étaient synonymes… Les chanoines habitaient des maisons dans le quartier au nord de la cathédrale. Ils devaient faire le détour par la façade occidentale pour entrer dans l’église ce qui était très peu confortable. En 1280, Guillaume de Flavacourt montait sur le trône épiscopal de Rouen. C’était un ancien chanoine de la cathédrale, aussi accepta-t-il facilement les demandes de ses anciens condisciples pour ouvrir un accès direct à la cathédrale dans le bras nord du transept. Le maître d’œuvre Jean Davi fut chargé de la construction qui dura près d’un demi-siècle.

    Le tympan incomplet montre un jugement dernier. Deux niveaux : la résurrection des morts sortant de leurs tombeaux avant la séparation des justes et des damnés. Au-dessus, la magnifique rose rayonnante est comme une roue de lumière.

  • P1490846
  • Copie de P1490847
  • De chaque côté du portail, des quadrilobes montrent un bestiaire fantastique et les scènes de la genèse.  Le soubassement est constitué de médaillons dans des quadrilobes qui racontent pour sa partie supérieure la Genèse de la Création au meurtre d’Abel par Caïn, tandis que la partie inférieure est composée de personnages fabuleux et fantastiques. Le parti d’orner les quadrilobes, inscrits dans les fenestrages à redents des ébrasements, de petites scènes ou de grotesques, est presque unique en France.
  • P1490833

1370. Les travaux sur la façade occidentale reprennent, pour se terminer vers 1450. C’est alors qu’une série d’arcatures sont construites et remplies de plus de 60 statues.

  • Portail central. Pour des raisons de robustesse de la façade, on décida de bâtir deux puissants contreforts dans le prolongement des grandes arcades de la nef. Ces contreforts, de forme pyramidale, furent amplement décorés : des niches y abritaient des rangées de statues surmontées de dais et de clochetons, le tout ciselé dans l’art du gothique finissant.Arbre de Jessé de Pierre des Aubeaux : il orne le tympan, lui-même entouré d’une riche archivolte consacrée aux prophètes, aux sibylles et aux patriarches. Pour aller plus loin : Encyclopédie Imago Mundi, Arbre de Jessé de Saint-Denis

P1490928

1485. La façade occidentale, déséquilibrée par la présence unique de la tour Saint-Romain, Guillaume Pontifs commence une tour au sud de la façade, la Tour de Beurre. Jacques Le Roux achève cette ttour en 1506 (à droite sur la 1ère photo).

P1500159

Commentaires fermés sur Rouen. Cathédrale Notre-Dame

Classé dans AE. Histoire médiévale, AI. Art médiéval et moderne, C. Bretagne Normandie, E. Ingénierie, Architecture

Éoliennes en Forêt Noire

Promenade en Forêt Noire. Objectif : le Brandenkopf (945 mètres) et ses deux éoliennes. Album de 23 photos (7 août 2016).

P1500780Cliquer sur les images pour les agrandir

Dans le Bade-Wurtemberg, les énergies renouvelables sont très présentes. Leur développement est impulsé par les Verts, présents au gouvernement du Land depuis 2011. Panneaux solaires sur les toits de nombreuses maisons, entreprises et bâtiments agricoles, quelquefois répartis en batteries dans des champs. Éoliennes : en haut des 30 mètres de la tour du Brandenkopf et à 360°, j’ai compté près d’une trentaine d’engins à vent.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans AH. Histoire 19-20èmes siècles, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Ingénierie, Architecture, E. Sciences

UNEF : la rentrée plus chère

Un autre marronnier de la rentrée 2016 : enquête de l’UNEF sur le coût de la vie étudiante (17 pages).

P1500962Cliquer sur les images pour les agrandir

L’UNEF revendique

– L’ouverture de négociations sur la vie étudiante pour un nouvel investissement afin d’améliorer concrètement le quotidien des étudiant·e·s.

– Un nouvel investissement dans le système de bourses afin qu’il permette l’autonomie des jeunes.

– Un investissement dans le réseau des œuvres (CROUS) afin de lui permettre d’accomplir ses missions de construction de logement et de tarification sociale dans les aides indirectes (logement et restauration).

Lire la suite

Commentaires fermés sur UNEF : la rentrée plus chère

Classé dans Non classé

École abbatiale de Saint-Victor

Suite de la chronique Maîtres et étudiants au 12ème siècle. Dans son ouvrage, Rolf Große présente deux cas de mobilité internationale du royaume de Germanie vers les écoles de Paris (photo ci-dessous) : celle de Hughes de Saint-Victor et celle d’Otton de Freising. Autres sources pour cette chronique : articles et extraits de Wikipédia.

P1500830Cliquer sur les images pour les agrandir

1108. Guillaume de Champeaux (vers 1070-1121) fut professeur à l’École cathédrale de Paris, fondateur en 1108 de l’Abbaye Saint-Victor (abbaye de chanoines réguliers). Philosophe et théologien, il prit parti pour le réalisme modéré dans la Querelle des universaux. Il a été le maître de Pierre Abélard, contre qui il s’opposa jusqu’à lui interdire d’enseigner à Paris.

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans AE. Histoire médiévale, C. Ile-de-France, D. Allemagne, E. Mobilité internationale, E. Sciences humaines et sociales

Maîtres et étudiants au 12ème

L’université médiévale ou Studium generale n’apparaît pas dans un désert. Les enseignements supérieurs (théologie, droit canon, droit romain, médecine, arts) n’ont jamais totalement disparu depuis la chute de l’empire romain. Au 12ème siècle (davantage qu’au 11ème), ils ont d’abord été organisés dans des écoles spécialisées, laïques ou liées à l’Église (écoles monastiques, écoles épiscopales, écoles collégiales, écoles canoniales).

Dans le chapitre 8 de son ouvrage (Du royaume franc aux origines de la France et de l’Allemagne, 800-1214), Rolf Große explique le développement de ces écoles dans le royaume de France et leur quasi absence dans le Saint Empire (lire la note finale).

Dès lors, l’auteur va s’intéresser à la mobilité de maîtres et d’étudiants « allemands » vers Paris (chronique à suivre).

Album de 7 photos : le chapitre 8 dans son intégralité.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Maîtres et étudiants au 12ème

Classé dans AE. Histoire médiévale, C. Ile-de-France, D. Allemagne, E. Médecine Pharmacie, E. Sciences humaines et sociales

Shanghai : Strasbourg recule

Le marronnier du 15 août : le classement de Shanghai. Les épisodes précédents, publiés par ce blog depuis 2009, font part des nombreuses critiques qui portent sur ce classement international pionnier et plus largement sur tous les classements internationaux.

Classement mondial de Shanghai 2016 : 22 Français dans le top 500, L’étudiant EducPros, 16 août 2016, par Baptiste Legout.

« Publiée lundi 15 août, l’édition 2016 du classement de Shanghai ne bouleverse pas la hiérarchie. Première depuis 2003, Harvard est de nouveau en tête, devant les universités de Stanford (2e en 2015) et Berkeley en Californie (5e en 2015). Cambridge (4e) est la première institution anglaise. Les États-Unis et la Grande-Bretagne trustent sans peine les 18 premières places du top 20, reléguant le Swiss Federal Institute of Technology Zurich et l’université de Tokyo (respectivement 20e et 21e en 2015) aux 19e et 20e rangs…

P1500956Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

8 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, D. Suisse

Licence polytech à l’université

Pour la création d’une licence polytechnique à l’université, contribution de Laurent Batsch, président de l’université Paris-Dauphine, et de Bruno Magliulo, Inspecteur d’académie honoraire. Débattre de ce projet en le comparant au combat de ce blog : créer des Instituts d’enseignement supérieur de 1er cycle, dédiés à la licence.

Plusieurs études récentes émanant d’organismes officiels (BIPE, CEREQ…) nous disent que les employeurs sont de plus en plus à la recherche de diplômés de niveau intermédiaire fortement polyvalents. C’est vrai aussi bien pour les métiers tertiaires (ceux dits du middle management), que pour ceux que demande l’industrie. Par ailleurs, depuis la mise en œuvre du système européen d’études supérieures (le désormais bien connu LMD), le niveau des études dites intermédiaires a été décalé en France de bac + 2 à bac + 3, rendant moins lisible au niveau international les formations qui débouchent sur des diplômes de niveau bac + 2 (BTS, DUT, DEUST). Les étudiants ne s’y trompent d’ailleurs pas qui sont d’année en année de plus en plus nombreux à s’efforcer d’ajouter une année de formation pour aller quérir à bac + 3 un diplôme reconnu sur le plan international.

Alors comment se fait-il que l’université française ne propose pas de cursus de formation de ce type ?

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Les Alsaciennes sont de retour

Claire Peyrot, Les coiffes alsaciennes arrivent à Strasbourg, FR 3 Alsace, 12 juillet 2016. « Les têtes alsaciennes géantes ont pris place ce mardi matin dans 10 places de la ville. L’exposition temporaire prend la forme d’un parcours destiné à mettre en valeur le patrimoine alsacien.

Impossible de les rater… Hautes de près de 3 mètres, les coiffes alsaciennes ont retrouvé depuis ce matin leur berceau strasbourgeoisAlbum de 23 photos

Place Broglie : Poème de l’éclat rouge, 2007, par Germain Roesz

P1500898

Lire la suite

Commentaires fermés sur Les Alsaciennes sont de retour

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues