SPC : combattre la fusion

Suite des chroniques du blog sur Sorbonne Paris Cité : combattre la fusion des universités Paris 3 Sorbonne nouvelle, Paris 5 René Descartes, Paris 7 Denis Diderot, Paris 13. Lire aussi le communiqué des listes d’opposition de Paris 7.

p1520364Cliquer sur les images pour les agrandir

Un site de combat. Universités : préparer l’avenir. Les présidents ont décidé de mettre en place, dès septembre 2016, des groupes de travail destinés à définir les modalités du processus de fusion, qui n’est plus présentée comme une option mais comme la seule possibilité.

Les organisateurs du processus de fusion ont décidé d’avancer à vive allure, sans aucun débat sur la façon de procéder, avec la mise en place de groupes travail devant déboucher sur une conclusion définie a priori dans la perspective du vote de décembre au CA dans chacune des universités…

Reprendre notre destin en main. Ce site fédère les contributions des personnels des universités et des établissements constituant la Comue Sorbonne Paris Cité, dans le but d’éclairer le débat, de reprendre notre destin en main et de lutter contre la marche forcée vers la fusion. Il est destiné plus largement à tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Critiquer un à un les arguments en faveur de la fusion des quatre établissements.

p1520362

p1520363

Pour aller plus loin. Camille Stromboni, Quatre universités parisiennes projettent une fusion controversée, M Campus, 8 septembre 2016.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s