Collégiale St-Aubin (Guérande)

Collégiale Saint-Aubin (Guérande). Deux albums : extérieur (33 photos), intérieur (44 photos). Suite des chroniques sur l’Art médiéval.

p1510706Cliquer sur les images pour les agrandir

Saint-Aubin, né en 468 dans la région de Vannes ou de Guérande, fut évêque d’Angers, il osa affronter avec courage le roi Childebert. Fait rarissime, il fut l’auteur de miracles durant son vivant. La ferveur populaire dont il fut l’objet lui valut la canonisation six ans après sa mort, en 550. L’intervention miraculeuse survenue en 919, lors de l’invasion des Vikings, figure sur un vitrail de la Collégiale : la population réfugiée dans l’édifice, vit apparaître un chevalier blanc qui l’a incitée à partir à l’assaut de l’ennemi qu’elle chassa vers la mer (Source, Wikipédia, Aubin d’Angers).

p1510817Saint-Aubin, la basilique de Salomon. Après la translation des reliques de Saint-Aubin d’Angers, un bâtiment plus grand est construit à la fin du IXe siècle ou au Xe siècle. Cet édifice sera très rapidement entouré d’un cimetière entre le Xe siècle et le XIIe siècle (Source, Wikipédia, Collégiale Saint-Aubin).

Saint-Aubin, la collégiale romane. Vers le milieu du XIIème siècle furent jetées les fondations d’une nouvelle construction qui est aujourd’hui conservée et forme le bas de la nef de Saint-Aubin. Ce monument se compose de cinq travées à cintre brisé, dont la dernière est en tiers-point.

copie-de-p1510743

Les arcs reposent sur des piliers alternativement ronds en forme de colonne, et composés de quatre demi-piliers en forme de colonne, autour d’un noyau central. Le dernier arc repose d’un côté sur un pilier engagé. Les chapiteaux sont les uns godronnés, les autres historiés (photos) ; ces derniers représentent des scènes de torture. Ils sont surmontés de tailloirs supportant la tombée des voûtes. Les bases circulaires reposent sur des plateaux de même forme et sont reliés ensemble, dans les piliers composés, par des griffes demi-sphériques.

Un doubleau termine cette nef romane, lequel porte comme décoration des dents de scie et les premières traces des crochets du XIIIème siècle. Au-dessus des arcades était un triforium reconstruit aujourd’hui dans le style du XIIIème siècle, mais qui avant cette reconstruction portait tous les caractères du XIIème siècle. Cette phase débutée après le milieu du XIIe siècle se termine par la construction de la façade principale au XIIIe siècle (photos) (Source, Infobretagne, Église de Guérande).

Saint-Aubin, la collégiale gothique. Après le Sac de Guérande par les troupes de Louis de La Cerda en 1342 dans le cadre de la guerre de succession de Bretagne, la Collégiale ruinée est reconstruite à partir de 1380 en style gothique : le transept sud et la crypte au XIVe siècle, le transept nord est repris ensuite puis le chœur et le chevet sont reconstruits au XVe siècle. Certaines parties du vitrail de Saint-Pierre seraient du XIVème siècle (photo : martyre du Saint)

p1510784

Au XVIe siècle : pose des vitraux de Saint-Aubin (photos) et de Saint-Julien, puis XVIIe siècle : pose du grand vitrail du couronnement de la vierge, au centre du chevet (photos). Source, Wikipédia, Collégiale Saint-Aubin.

p1510804

Le vaisseau de l’église actuelle mesure 68 mètres de long sur 25m de large. L’église a la forme d’une croix latine défigurée par l’addition de nombreuses chapelles. Le chevet est plat (photos) et terminé par trois grandes baies. La nef est flanquée de deux collatéraux qui se prolongent de chaque côté du chœur derrière lequel ils sont reliés par un passage formant une sorte de déambulatoire sous la dernière travée du chœur, beaucoup plus large que les autres et s’en distinguant par la forme cintrée de son arc. Les chevets du transept sont également plats. Source, Infobretagne, Église de Guérande.

Côté Nord, à l’emplacement de l’ancien cimetière, sculptures de Nicolas Federenko : une procession silencieuse d’anciens guérandais, rappelant le caractère sacré des lieux (photos).

copie-de-p1510728

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s