Chaise musicale et rémunération

Suite des chroniques du blog sur la Comue Sorbonne Paris Cité. Qui est l’employeur et quelle est la rémunération de François Houllier, administrateur provisoire de Sorbonne Paris Cité depuis le 15 septembre 2016 ? Difficile de le savoir dans un jeu à plusieurs chaises musicales, jeu complexe et encore en cours.

bassinhoullierCliquer sur les images pour les agrandir. François Houllier au 1er plan

19 juillet 2016. Chaise n°1, la présidence de l’INRA ou virer l’occupant pour placer un copain politique. Philippe Mauguin, directeur de cabinet du ministre de l’agriculture et porte-parole du gouvernement, est nommé P-DG de l’Inra, lors du Conseil des ministres du 19/07/2016. François Houllier, P-DG de l’Inra de 2012 à juillet 2016, n’a pas été reconduit dans ses fonctions alors qu’il était candidat à sa succession. Il faut donc trouver une chaise musicale pour celui-ci, sinon ce serait une décision d’une violence inouïe.

15 septembre. Chaise n°2, la présidence de Sorbonne Paris Cité ou faire démissionner le président pour le remplacer par le viré de la chaise précédente. Jean-Yves Mérindol a démissionné de son poste de président le 14 septembre. La chaise devient disponible pour François Houllier. Celui-ci est nommé administrateur provisoire de SPC par François Weill, recteur de la région académique Île-de-France, de l’académie de Paris et chancelier des universités  jusqu’à l’élection du nouveau président. Chronique du blog, incluant le CV : Houllier, bientôt président de SPC ?

3 octobre 2016. Chaise n°3, le rectorat de l’académie de Paris. La chancellerie des universités est vacante et non encore pourvue. Son ex-titulaire, François Weil (c’est lui qui a nommé Houllier comme administrateur provisoire de SPC), a été nommé conseiller d’État en service ordinaire (tour extérieur), à compter du 3 octobre 2016 . Le Conseil d’État est une chaise musicale fort prisée.

Le départ de François Weil pour le Conseil d’État est dommageable pour répondre à nos deux questions de départ : qui est l’employeur et quelle est la rémunération de François Houllier ? Le Conseil d’administration de SPC du 12 octobre 2016 ne va pas permettre de fournir des réponses.

12 octobre 2016. Une partie de la 2ème question constitue pourtant le 2ème point de l’ordre du jour du CA : contrat d’engagement et indemnité de l’administrateur provisoire (projet de délibération n°1 : le Conseil d’administration donne mandat à Christine Clerici, Présidente de l’Université Paris Diderot, aux fins de signer, au nom de l’Université Sorbonne Paris Cité, le contrat d’engagement permettant à l’administrateur provisoire de percevoir l’indemnité due aux présidents de ComUE à effet du 14 septembre 2016).

La partie de la Note explicative de la délibération n°1, dédiée aux modalités d’affectation, est bizarre. « L’employeur actuel de Monsieur François Houllier a donné son accord au principe d’une convention de mise à disposition sans remboursement pour une durée de 4 mois auprès du Rectorat de la région académique Ile-de-France. Ce dispositif ne requiert par conséquent pas d’intervention de la ComUE ». Qui est cet employeur généreux, qui va payer l’administrateur provisoire et qui ne va pas se faire rembourser par le rectorat de l’Île-de-France ? Serait-ce l’ENGREF (école nationale du génie rural, des eaux et forêts). Pourquoi une mise à disposition auprès du rectorat et non de SPC ?

p1520727

La Note est claire pour ce qui concerne l’indemnité (prime d’administration): 2.302,21 euros par mois.

La question demeure. Quelle est la rémunération totale pour ce travail de 4 mois? Est-elle plus élevée ou moins élevée que celle de P-DG de l’INRA (qui est un grand organisme de recherche) ? Atteint-elle 156.000 euros nets par an (12 mois à 12.000 euros + un 13ème mois de 12.000 euros) ? Si oui, ce total serait supérieur à 150.000 euros, somme perçue par Thierry Coulhon, président de la COMUE Paris Sciences Lettres, au second plan de la photo ci-dessous.

bassinhoullier

1 commentaire

Classé dans Non classé

Une réponse à “Chaise musicale et rémunération

  1. alain quemin

    Il y a quand même un moment où l’on en a vraiment marre des traitements que je trouve assez indécents pour des fonctionnaires et de toute cette énergie dépensée pour recaser les copains au lieu de la consacrer à d’autres tâches…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s