Angers. 15 tableaux du musée

Musée des beaux-arts : album de 38 photos (15 peintures)

« Le Musée est abrité par le Logis Barrault est le plus ancien hôtel particulier de la ville, regroupe un ensemble de bâtiments, construits au fil des siècles. Il fut édifié entre 1486 et 1493 par Olivier Barrault serviteur du roi, trésorier de Bretagne. L’Hôtel a accueilli de grands hôtes de passage : Louis XII et Anne de Bretagne, César Borgia, Marie de Médicis… Cette dernière, veuve d’Henri IV, en devint la propriétaire. En 1598, l’Édit de Nantes, en fait édit de pacification, est préparé à Angers par Henri IV au Logis Barrault. En 1673, le logis Barrault devient propriété du clergé, et est transformé en grand séminaire » (source Wikipédia).

Anonyme, école flamande, La Vierge allaitant l’Enfant Jésus, vers 1520. « Le thème de la Vierge allaitant, la Panagia Galactotrephousa, est d’origine byzantine. Sa popularité dans l’Europe des XVème et XVIème siècles s’explique peut-être par l’image plus humaine et intime qu’il offre des personnages de l’histoire sainte. Ce petit triptyque étant vraisemblablement une œuvre de dévotion privée, il n’est pas étonnant d’y retrouver un tel thème »  (cartouche du tableau).

p1510356Cliquer sur les images pour les agrandir

Anonyme, France, XVIème siècle, Portrait présumé d’Agnès Sorel. Ce portrait date du XVIème siècle, pourtant le costume et la coiffure témoignent de la mode du XVème. En effet, c’est une copie d’un original perdu du XVème siècle. Il pourrait s’agir d’Agnès Sorel (1422-1450), maîtresse de Charles VII, célèbre pour sa beauté (cartouche du tableau).

p1510349

Jusepe Ribera (vers 1590 – Naples, 1652), Saint-Pierre repentant. « Cette œuvre vient d’être rendue par Guillaume Kientz, conservateur de la peinture espagnole au musée du Louvre, au grand maître espagnol Jusepe Ribera. Le Saint-Pierre d’Angers est à situer tôt dans la carrière de l’artiste, lors de son séjour à Rome où il découvrit l’art du Caravage » (cartouche du tableau).

p1510382

Gérard Dow (d’après), Leyde, 1613-1675, Le médecin aux urines, XVIIIème siècle. « Ce tableau est une copie d’un original de Gérard Dow, élève de Rembrandt, conservé au musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg » (cartouche du tableau).

p1510391

1 commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire moderne, C. Pays de Loire

Une réponse à “Angers. 15 tableaux du musée

  1. Carrère-Saucède, Christine

    Bonjour, ne sachant comment vous contacter, je passe par les commentaires. Un lien sur la situation catastrophique à Toulouse III Paul Sabatier. Bien à vous

    http://actu.cotetoulouse.fr/gels-postes-millions-euros-comment-arrive-deficit-universite-paul-sabatier_47173/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s