Orléans : geler des postes

De notre correspondant à Orléans. Ces 18 et 19 octobre 2016, les 2 inspecteurs de l’IGAENR viennent pour la 3ème fois depuis juillet – et à la demande du nouveau président – ausculter la santé financière de l’université d’Orléans.

Selon La République du Centre dans son édition du 15 octobre dernier, « dans leur rapport, les inspecteurs généraux mettent en cause l’ex-président, Youssoufi Touré, et la précédente rectrice, Marie Reynier« . Ces 2 personnes sont aujourd’hui recteurs… mais loin, très loin de l’académie d’Orléans-Tours.

Le conseil d’administration a adopté vendredi dernier un budget rectificatif drastique (24 pour, 8 abstentions et 2 contre) pour tenter de revenir au plus vite à l’équilibre financier. Toutefois, dans l’après-midi, le président a dû démentir la dépêche AFP s’inquiétant d’une possible mise sous tutelle de l’établissement.

Cette dramatisation de la situation – par ailleurs difficile – a-t-elle pour but de faire passer la pilule amère de l’austérité aux personnels et étudiants tout en écartant le débat sur la responsabilité de l’État comme de la tutelle académique dans la dérive budgétaire de l’université d’Orléans ?

p1540122

p1540123Cliquer sur les images pour les agrandir

15 octobre. Budget de l’université, revue de presse par le blog SLU Orléans

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s