Paris 8. La démocratie en enfer

Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis. 18 octobre 2016, Annick Allaigre, élue présidente par le Conseil d’administration (21 voix sur 30).

Ce résultat dépasse les meilleurs scores qui étaient atteints dans les ex-démocraties populaires. Pour atteindre le chiffre de 21 voix, la nouvelle présidente a obtenu non seulement les 8 voix des administrateurs enseignants élus sur les listes qui soutenaient sa candidature en avril 2016, mais également la plupart des voix des élus BIATSS et des élus étudiants, ainsi que toutes les voix des personnalités extérieures (cf infra). Se sont peut-être ajoutés enfin certains des 8 élus du camp adverse, celui de Mario Barra-Jover. La démocratie est descendue en enfer.

p1540172Cliquer sur l’image pour l’agrandir

En avril dernier, rien n’était joué (cf la note infra). En octobre, l’élection à la présidence n’a été qu’une formalité : Annick Allaigre avait un capital de départ de 8 voix : elle en obtient 21 à l’arrivée. L’opposition avait également au départ un capital de 8 voix ; à l’arrivée, elle n’a progressé que d’une voix pour atteindre 9 voix.

Que s’est-il donc passé, après l’annulation des élections étudiantes et durant le semestre où l’ancienne présidente, Danielle Tartakowsky, était administrateur provisoire ?

Le dernier communiqué du site de campagne de Refonder la communauté universitaire avec Mario Barra-Jover est daté du 20 septembre et porte sur le conseil d’administration du 16 septembre. Un seul point était à l’ordre du jour : l’élection de 5 personnalités extérieures (elles ont participé à l’élection de la/du président-e).

Ces huit personnalités extérieures, élues ou pas, représentent près d’un quart des votants : en participant à l’élection à la présidence, elles peuvent donc peser d’un poids considérable dans la vie d’une communauté universitaire à laquelle elles n’appartiennent pas – soit le contraire de l’autonomie mise en avant pour justifier les réformes récentes. La liste Refonder avait fait des propositions à la liste adverse pour « neutraliser » cette innovation regrettable, qui expose à l’instrumentalisation électorale. Par exemple, que les listes décident en commun de la liste des personnalités. Nous n’avons pas été entendus, ni par la présidence, ni par la liste adverse. Chaque liste a donc proposé ses candidatures, immédiatement associées à un camp ou l’autre. Et nos craintes ont été confirmées par le vote qui vient d’avoir lieu : les résultats n’ont quasiment pas varié d’une seule voix pour chacun des votes ; autrement dit, ce sont bien des camps qui ont voté. Toutes les personnalités soutenues par la présidence sortante ont été élues par la liste adverse ; aucune des personnalités que nous avions sollicitées n’a été élue – pas même une figure historiquement liée à notre université qui est unanimement respectée : Leïla Shahid.

Note. Toutes les chroniques du blog portant sur Paris 8, les élections 2012 et les élections 2016.

Rappel des résultats des élections d’avril 2016 pour le Conseil d’administration. Participation moyenne : 77,6% dans le collège des professeurs, 51,7% dans le collège des autres enseignants, 62,5% chez les BIATSS, 6,7% chez les étudiants. Égalité parfaite dans les deux collèges enseignants. 8 sièges pour les listes Faire vivre nos valeurs dans un projet pour Paris 8, menées par Annick Allaigre, professeur de littérature espagnole contemporaine. 8 sièges pour les listes Refonder la communauté universitaire à Paris 8, conduites par Mario Barra-Jover, professeur en Sciences du Langage et membre de l’UMR Structures formelles du langage. La Profession de foi des 2 listes.

1 commentaire

Classé dans C. Ile-de-France, E. Arts Lettres Langues

Une réponse à “Paris 8. La démocratie en enfer

  1. alain quemin

    Et bien, c’est la merveille de la démocratie telle que celle-ci est conçue à Paris-8. Deux listes qui arrivent pratiquement à égalité et qui obtiennent chacune 8 sièges, puis en manoeuvrant habilement auprès des étudiants et des personnalités extérieures (cela veut tout dire), l’une des deux listes obtient ensuite une majorité écrasante. En tant que démocrate, j’aurais préféré un score final plus équilibré rendant mieux compte du résultat obtenu initialement, mais tout le monde n’est pas obligé de partager cette valeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s