Vitra Schaudepot. Radical Design

Why These Objects Defined the Radical Design Movement ? Exposition temporaire dans le nouvel édifice du Campus Vitra : le Schaudepot (cf. note 1 infra), conçu par les architectes Herzog & de Meuron (cf. note 2). Ceux-ci ont construit la Vitra Haus sur le même campus (cf. note 3).

Album de 50 photos.

p1550368Cliquer sur les images pour les agrandir. Le Schaudepot

Radical Design. From Superstudio’s famous square to the genre-defying cactus chair, we pinpoint the pieces that defied convention and came to embody Postmodernism.

Donna, by Gaetano Pesce. Italian industrial designer Gaetano Pesce’s furniture had long been concerned with mirroring anthropomorphic shapes, and for the Donna chair, he based his design on prehistoric female fertility figures. Aesthetically, the chair has a ball attached, a sort of footrest that, according to Pesce, symbolises the prejudice and oppression that he saw to be holding women captive in the 1960s.

p1550336

It was unconventional in its manufacture, too – the chair was made from a dense, foam rubber that was revolutionary at the time. It could stand without any supporting structure and be vacuum-packed and stored at around 10% of its size. This allowed customers to transport the piece with ease, and watch their chair re-inflate as it popped out of the box.

Cactus, by Guido Drocco & Franco Mello. Guido Drocco and Franco Mello designed their Cactus with the intention of blurring the lines between the indoor and outdoor. Their “hall-tree”, made from polyurethane foam, is equal parts sculpture and coat-rack. An ironic totem, it played a great role in Radical Design’s revolution of the domestic landscape, and set a tone of humour and ambiguity that continues to this day. The Cactus has been reproduced in collaborations with designers such as Paul Smith and the magazine ToiletPaper.

p1550351

Note 1. The Vitra Design Museum opened Schaudepot

On 3 June 2016 a new building was opened on the Vitra Campus: the Vitra Schaudepot, designed by the Basel-based architects . The Schaudepot provides the Vitra Design Museum with a venue for presenting key objects from its extensive collection to the public.

The collection of the Vitra Design Museum ranks among the most important holdings of furniture design worldwide. It contains some 7000 pieces of furniture, more than thousand lighting objects and numerous archives, as well as the estates of such designers as Charles & Ray Eames, Verner Panton and Alexander Girard. Although the main museum building by Frank Gehry from 1989 was originally conceived to house the collection, the museum utilises the space to stage major temporary exhibitions. To date, the museum’s collection has never been on permanent display.

Note 2. Herzog & de Meuron « est une agence d’architecture suisse basée à Bâle, créé en 1978 par Jacques Herzog et Pierre de Meuron.

L’agence a réalisé le Tate Modern, Bankside à Londres, et a obtenu le prix Pritzker en 2001 pour l’ensemble de leurs réalisations. Herzog & de Meuron possèdent des succursales à Londres, Munich, Barcelone, San Francisco et Tōkyō. Ses principaux associés sont Christine Binswanger, Robert Hösl depuis 2003 et Ascan Mergenthaler. L’agence emploie 360 personnes (2012). L’architecture d’Herzog & de Meuron est caractérisée par l’expérimentation et la recherche artistique tant visuelle que dans le choix des matériaux et leur mise en œuvre qui met en relation l’intérieur avec l’extérieur d’une façon concrète et poétique à la fois » (source Wikipédia).

p1550383

Jacques Herzog (interview par Mateo Kries, directeur de Vitra). L’idée était de créer un espace très simple, pas du tout démonstratif. Nous connaissions la collection, mais pas très bien. Du coup, quand nous l’avons découverte de plus près, nous avons été fascinés par la façon dont elle était stockée. Nous avons donc voulu refléter l’ambiance du dépôt d’origine de la collection, qui se trouve dans le sous-sol d’un bâtiment existant, mais n’est pas accessible au public. Noua voulions également une architecture simple, presque archaïque. Quatre murs, un toit, une porte, pas de fenêtres…

Nous avons conçu le bâtiment avec des briques de terre cuite, tout comme l’usine adjacente avec son toit en dents de scie, qui date de 1963. Ainsi, tant la forme que le matériau sont « indigènes » plutôt qu’inventés, ce qui leur permet de remplir plusieurs objectifs : faire preuve de retenue, satisfaire les exigences techniques liées au stockage et à la présentation de meubles, et offrir une expression sans prétention de la fonctionnalité. De plus, la maçonnerie en soi joue un rôle dans le stockage et la présentation, comme un présentoir de briques empilées dont chacune est visible et distincte grâce à son motif de fracture unique.

Note 3. Vitra Haus de Herzog & de Meuron. Chronique du 27 juillet 2012, album de 28 photos. Dans la Vitra Haus :  « des aménagements mobiliers de styles variés, des sources d’inspiration pour votre habitat et pour affirmer vos goûts en matière de design ». Flâner dans chacune des salles, admirer et éventuellement commander. Proche, une caravane Airstream vend boissons chaudes et froides…

p1550340

Poster un commentaire

Classé dans D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s