1er cycle : échec gouvernemental

Depuis 2012, trois ministres et secrétaires d’État pour l’Enseignement supérieur et la recherche – Geneviève Fioraso, Najat Valaud-Belkacem, Thierry Mandon.

On peut dire aujourd’hui, au vu des tableaux statistiques 2012 – 2016 (2012-2017 pour les STS), qu’ils ont piteusement échoué à maîtriser, réorienter les flux post-bac. Leur discours a été centré sur la réussite d’étudiants plus nombreux en 1er cycle, sur la priorité aux bacheliers professionnels pour l’entrée dans les STS, aux bacheliers technologiques pour l’entrée dans les IUT. Les Rectrices et recteurs devaient veiller à la mise en œuvre de cette politique courageuse de démocratisation… sans cependant mettre en place des quotas de bacheliers par type d’établissements. Absence de courage politique, comme d’habitude.

Cette politique molle, inconséquente a conduit à un échec retentissant parce que la forte progression des poursuites d’études après le bac n’a pas été anticipée.

Peu de places supplémentaires ont été créées dans les STS et dans les IUT. Les 3 responsables PS ont fermé les yeux sur la nécessité de financer beaucoup plus de places dans les filières sélectives. Conséquence : les effectifs en licence universitaire explosent depuis 2012, l’absence de sélection à l’entrée de la 1ère année demeurant un tabou : pas touche !

Sempiternelle absence de courage politique : les dirigeants gardent le silence sur la multiplication des contingentements pour la rentrée 2017 (elles ont déjà été votées par les CFVU et les CA). Bien sûr, la communication ministérielle, juste avant la présidentielle, affirmera la diminution du nombre de filières en tension pour la rentrée 2017 : mensonges, mensonges.

De 2012-2013 à 2015-2016, les effectifs étudiants ont progressé de 13,1% en licence, de 1,3% en IUT

p1570135cliquer sur les images pour les agrandir

De 2012-2013 à 2015-2016, les effectifs étudiants ont progressé de 0,9% en Sections de Techniciens Supérieurs (STS)

p1570133

Faible progression des effectifs en STS en 2016-2017 : + 0,4%. Les étudiants en sections de technicien supérieur en 2016-2017, MESR, Note Flash, n°21, décembre 2016. « A la rentrée 2016, les effectifs en STS sont en légère hausse par rapport à l’an passé (+0,4%) et dépassent désormais les 257.000 étudiants en formation initiale (hors apprentissage). Les établissements privés concentrent près d’un tiers des effectifs. Parmi les nouveaux entrants dans ces sections, les parts respectives des néo-bacheliers généraux, technologiques et professionnels sont quasi inchangées« .

p1570131

Pour 2016-2017, dans les universités, la progression des effectifs en licence est tellement alarmante que le gouvernement a tenté d’éteindre le feu de la contestation en attribuant quelques millions d’euros ici et là (Dotations 2017 par établissement).

Et depuis 2012, ces 3 ministres et secrétaires d’État ont superbement ignoré le combat de ce blog : créer des Instituts d’enseignement supérieur dédiés au 1er cycle. Aveuglement !

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s