Président Roussel, 52 ans en 2020

Gilles Roussel est président de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée depuis 2012, et président de la CPU depuis le 15 décembre 2016. Que fera-t-il, que pourra-t-il faire en 2020, lorsqu’il aura fini son second mandat de président de l’UPEM ? 52 ans en 2020 : trop jeune pour prendre la retraite, peu motivé pour reprendre des recherches en informatique, après trop d’années de responsabilités administratives.

Gilles Roussel ne sera pas le seul jeune président dans ce cas. Il s’agit de l’effet pervers induit par la possibilité de faire 2 mandats de président, puis d’enchaîner avec 2 mandats de président de COMUE, ces 4 mandats ayant été précédés par 2 mandats de 1er vice-président.

p13307402Photo de mai 2015, Strasbourg

Une première chaise musicale pourrait se présenter devant lui en 2020 : devenir le premier président du nouvel établissement créé à la suite du succès à l’ISite FUTURE. Mais le jury international pourrait donner un avis négatif : « thématique trop étroitement centrée sur la ville de demain ».

Une autre chaise musicale, particulièrement lucrative et sans durée limitée, serait la nomination en tant directeur de l’ESIIE Paris, à la suite de Dominique Perrin, directeur depuis 13 ans après avoir été président de Marne-la-Vallée. L’ESIIE, l’école d’ingénieurs de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France (cf. la chronique : Fusion avec le privé).

Quel est le profil de recherche de Gilles Roussel ? On ne sait trop, faute d’un CV personnel détaillé. On sait, par contre, qu’il assume très tôt des responsabilités administratives.

1968 (4 avril). « Je suis né à Nancy, puis, après un court séjour à Bordeaux, mon père, médecin militaire, s’est installé à Limoges où je suis resté jusqu’en terminale (Facebook, 2013).

1986-1991. « Je n’ai jamais été à l’université, tout mon parcours s’est fait entre CPGE et grande école … Après avoir obtenu un bac scientifique, j’ai intégré une classe prépa à Louis-Le-Grand… Ensuite j’ai intégré l’École Normale Supérieure. Je n’ai jamais vraiment eu de choix à faire dans mon parcours tant celui-ci était porté par les facilités que j’avais en sciences et, même si l’informatique m’attirait depuis longtemps, j’ai préféré suivre un parcours plus classique » (Facebook, 2013).

1991-1994. Doctorat en informatique, soutenu à Paris VI Pierre et Marie Curie. Une coopération semble avoir existé avec l’INRIA. Je ne suis pas parvenu à trouver le titre de la thèse et un résumé (cf commentaire).

1994 (26 ans). Recrutement comme maître de conférences à Marne-la-Vallée. « Comment êtes-vous devenu enseignant-chercheur ? Par hasard ! A la fin de mon doctorat j’ai effectué mon service militaire et, à mon retour, ma femme postulait pour être maître de conférences ; j’ai également présenté des dossiers, et c’est comme cela que j’ai été retenu à Marne la Vallée alors que j’étais certain de n’avoir aucune chance puisque je ne connaissais personne dans cette université » (Facebook, 2013).

Il n’y a pas de hasard. En 1994, Marne-la-Vallée est encore une toute jeune université. Créée en 1991, elle est administrée, puis présidée (jusqu’en 1997) par Daniel Laurent, professeur d’informatique. Celui-ci avait une stratégie très affirmée : faire de Marne-la-Vallée l’université de la professionnalisation, de l’alternance. Le profil de Gilles Roussel, normalien Ulm et docteur en informatique, convenait parfaitement. Il rejoint l’équipe Logiciels, Réseaux et Temps réel du Laboratoire d’informatique Gaspard-Monge (LIGM, UMR). Autre facteur facilitateur : les créations de postes étaient alors nombreuses dans les universités nouvelles franciliennes.

2000. Java et Internet, avec E. Duris, Vuibert, Paris.

2000-2006. Maître de conférences à Marne-la-Vallée, Gilles Roussel cumule des cours comme chargé d’enseignement à l’École polytechnique

2004 (36 ans). Il est élu professeur. Professeur à 36 ans, dans les sciences dures, c’est bien, mais ce n’est pas exceptionnel. Le problème est que je n’ai pas trouvé trace d’une habilitation à diriger des recherches. Éléments de biographie dans l’Étudiant EducPros, dans Wikipédia. Liste de publications sur le site de l’équipe LRT. sur  Scholar-Google, sur Computer Science Bibliography. Paradoxe : les publications de Gilles Roussel n’ont jamais été aussi nombreuses que durant son premier mandat de président ; les petits curieux souriront quand ils verront à quelle place il se trouve dans la liste des auteurs.

Des responsabilités de gestion de plus en plus importantes.

2004-2007. Directeur et directeur adjoint du Laboratoire d’informatique Gaspard-Monge de l’université de Marne-la-Vallée entre 2004 et 2005, puis entre 2006 et 2008. Membre de sa commission budget-finances (1996-1997) et du conseil scientifique (2005-2007).

2007-2012 (39 – 44 ans). Vice-président de l’université de Marne-la-Vallée, en charge du CEVU. Pour ma part, j’effectue en 2007-2008 ma dernière année en tant que professeur à Marne-la-Vallée. Je suis directeur de la licence professionnelle Management des organisations de l’économie sociale : un seul bref contact avec Gilles Roussel pour la réhabilitation de ce diplôme dans le cadre du contrat quadriennal ; je n’ai guère envie de discuter avec un gamin (il a 39 ans ; j’en ai 63).

2012-2016 (44 – 48 ans. Président de l’université, premier mandat. Contexte de l’élection : Imbroglio à Paris-Est Marne-la-Vallée.

2012. Président de la commission de la formation et de l’insertion professionnelle de la CPU (Conférence des présidents d’université), fonction à laquelle il a été renouvelé en décembre 2012, puis une nouvelle fois en décembre 2014.

La Grande École du numérique : Une utopie réaliste, avec S. Distinguin et F.-X. Marquis, rapport public au Président de la République, La documentation française, 210 p, 2015.

2016 (janvier, 48 ans). Réélection à la présidence de l’UPEM, pour un second mandat.

2016 (janvier). Président du conseil d’orientation stratégique du R-Espé (Réseau national des écoles supérieures du professorat et de l’éducation).

2016 (décembre). Président de la CPU (Bureau de la CPU : 5 gros ratés).

Pour aller plus loin : toutes les chroniques du blog sur Gilles Roussel.

Cette chronique sera la dernière portant sur la trajectoire d’un président d’université. Gilles Roussel battra-t-il le record de longévité dans les fonctions politico-administratives ? Le record est actuellement détenu par Christian Forestier.

Né en 1944, Christian Forestier devient président de l’université de Saint-Étienne en 1978… et il est toujours là : consultant de la CPU pour la formation professionnelle. Dans le cadre de la recherche sur les présidents des universités françaises et sur les recteurs des universités italiennes, nous avons interviewé Christian Forestier, le 1 juillet 2004.

7 Commentaires

Classé dans Non classé

7 réponses à “Président Roussel, 52 ans en 2020

  1. George Brassens

    « je n’ai guère envie de discuter avec un gamin (il a 39 ans ; j’en ai 63). »…. « Le temps ne fait rien à l’affaire… ». Bisous.

  2. mathieu

    Oui, Pierre, faites nous la liste des cadors qui sont présidents d’Université après avoir mené une carrière d’administratif plutôt que d’enseignant-chercheurs… En ce moment, on aurait plutôt besoin de personnes solides à ces postes et non de simples secrétaires du ministère.

  3. Drags

    Thèse : Algorithmes de base pour la modularité et la reutilisabilité des grammaires attribuées, sous la direction de Bernard Lorho.

    Résumé(s) :

    Contrairement à beaucoup d’autres langages informatiques, les grammaires attribuées (ga) classiques n’offrent pas encore la possibilité d’écrire une application de façon modulaire. Elles rendent également difficile la réutilisation d’algorithmes déjà spécifiés. Le but de cette thèse a été d’introduire ces notions afin de rendre la spécification par gas plus attrayante. Deux types complémentaires d’écriture modulaire ont été introduits pour les gas. Premièrement, les grammaires attribuées fonctionnelles (gaf) permettent de décomposer une application en une séquence de gafs. Afin de rendre celles-ci plus utilisables nous présentons un travail sur leur meta-composition qui a été introduite par Gazinger et Giergerich, mais aussi sur l’optimisation des gas produites. Nous présentons également une alternative à la meta-composition appelée composition des évaluateurs. Le deuxième type de modularité est introduit grâce aux grammaires attribuées incomplètes (gai). Chacune décrit un sous-problème particulier d’une application. Toutes les gais d’une application sont spécifiées sur la même syntaxe et communiquent avec les autres unités de l’application grâce à des attributs d’entrée et de sortie. La deuxième notion que nous avons introduite est celle de réutilisabilité. Je propose ici deux algorithmes de base. Le premier permet de construire automatiquement une gaf spécifiant la transformation d’un arbre syntaxique de la ga à réutiliser. Le deuxième permet d’extraire automatiquement d’une ga une ga qui soit facilement réutilisable

    • Marie K.

      A Drags: vous en sauriez autant sur l’HDR ? et le reste du CV de chercheur, voir d’enseignant… ?

    • Mathieu

      Il a une thèse, c’est heureux… so what ? Ca ne répond en rien sur son activité de recherche et d’enseignement dans les 20 dernières années (ce qui constitue le coeur d’activité de l’E.C.). Mais bon, il n’est pas le seul… ils sont légion. Ca promet un beau naufrage (pas de l’UPEMV mais de l’université Française en général).

  4. http://dblp.uni-trier.de/pers/hd/r/Roussel:Gilles

    juste pour une recherche rapide sur les papiers où un Gilles Roussel apparait. La part d’activité réelle est bien sûr sujette à discussion mais sur le papier, il continue bien à avoir des relations avec le monde de la recherche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s