Archives mensuelles : décembre 2016

Les IUT dans leur tour d’ivoire

50 ans de réussite. Le réseau des 113 IUT a fêté ses 50 ans en 2016 (autre site: le portail des IUT). J’ai participé avec plaisir au colloque des 50 ans de l’IUT de Reims (communication: Licences pros : quel avenir ?)

Pour l’avenir, le réseau propose, dans un document de 70 pages, d’expérimenter, à la rentrée 2017, 10 à 15 parcours technologiques du grade de licence en IUT (un engagement nouveau pour la formation des cadres intermédiaires* et pour contribuer à une meilleure employabilité au niveau Licence**). Le document fixe également 50 objectifs : pour une voie technologique universitaire d’avenir.

p1570159Cliquer sur les images pour les agrandir

Ce document est décevant. Le réseau pense son avenir à l’intérieur d’une tour d’ivoire, le bel et bon IUT. Il n’a pas compris qu’il n’est pas seul sur le territoire du 1er cycle. Il n’a pas compris qu’il faut aujourd’hui penser et réaliser une réforme de l’ensemble du premier cycle (DUT, BTS, Licence universitaire, CPGE). Pourquoi ? Parce que le quinquennat qui se termine a échoué à diplômer du supérieur 50% de jeunes dans les nouvelles générations (la France reste collée à 43-44%). Parce que ce quinquennat, recordman de la démagogie, a porté l’objectif de 50% à 60% ! Enterrer le rapport STRANES.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Président Roussel, 52 ans en 2020

Gilles Roussel est président de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée depuis 2012, et président de la CPU depuis le 15 décembre 2016. Que fera-t-il, que pourra-t-il faire en 2020, lorsqu’il aura fini son second mandat de président de l’UPEM ? 52 ans en 2020 : trop jeune pour prendre la retraite, peu motivé pour reprendre des recherches en informatique, après trop d’années de responsabilités administratives.

Gilles Roussel ne sera pas le seul jeune président dans ce cas. Il s’agit de l’effet pervers induit par la possibilité de faire 2 mandats de président, puis d’enchaîner avec 2 mandats de président de COMUE, ces 4 mandats ayant été précédés par 2 mandats de 1er vice-président.

p13307402Photo de mai 2015, Strasbourg

Une première chaise musicale pourrait se présenter devant lui en 2020 : devenir le premier président du nouvel établissement créé à la suite du succès à l’ISite FUTURE. Mais le jury international pourrait donner un avis négatif : « thématique trop étroitement centrée sur la ville de demain ».

Lire la suite

7 Commentaires

Classé dans Non classé

SPC. Feu vert pour la réflexion

Après les votes positifs de trois Conseils d’administration des universités membres de Sorbonne Paris Cité, la réflexion sur la feuille de route de la nouvelle université (fusion au 1er janvier 2019) va se poursuivre. J’aurais préféré qu’elle soit définitivement enterrée.

p1570150Cliquer sur les images pour les agrandir

p1570151

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

G. Roussel. Fusion avec le privé !

Gilles Roussel, président de la CPU, critique les COMUE dans sa profession de foi. « Force est de constater que le système est encore loin d’être stabilisé et que les tensions entre visibilité internationale, ambition nationale et missions de proximité pour nos établissements ne sont pas encore complètement résolues. Les contrats de site et les regroupements sous leurs diverses formes ont fait évoluer les situations dans ce domaine. Néanmoins, il faut observer que l’outil ComUE n’est pas le « couteau suisse »

Gilles Roussel, président de l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée depuis 2012, critique la COMUE Paris-Est et préconise la création d’un établissement de type nouveau, avec 5 autres établissements dont un établissement privé. Un président de la CPU favorable à la fusion de son établissement avec une école privée d’ingénieurs, c’est nouveau, ça vient de sortir !

On apprend cette nouvelle inattendue en lisant le projet ISite FUTURE, déposé fin novembre 2016 par une partie des établissements de la COMUE (Paris-Est Créteil ayant été éjectée de l’ISite). Le projet scientifique, centré sur le thème de la ville de demain, est structuré autour de trois défis : la ville économe en ressources, la ville sûre et résiliente, la ville intelligente. Ce thème exclut plus des 2/3 des enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UPEM.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Bureau CPU. Profession de foi

Communiqué de la CPU, 15 décembre 2016. « Gilles Roussel, président de l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée vient d’être élu président de la Conférence des présidents d’université, en séance plénière, avec ses deux vice-présidents, Fabienne Blaise, présidente de l’Université de Lille-Sciences Humaines et Sociales – et Khaled Bouabdallah, président de l’Université de Lyon. Élus au premier tour à 82 voix sur les 94 votants, 130 inscrits ». A propos de cette élection, lire Bureau de la CPU : 5 gros ratés.

Profession de foi des trois candidats au bureau de la CPU (11 pages). Unité et collégialité, pour une CPU encore plus forte

A quoi s’engage le bureau pour combattre deux points noirs de l’Enseignement supérieur et de la recherche en France, à savoir les regroupements d’établissements et les stratégies territoriales, le post-bac et le 1er cycle universitaire ? Bons diagnostics, mais pas de ruptures envisagées. Il faut faire mieux.

Critique des regroupements et des contrats de site : il faut faire mieux

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

SPC. La faute du Commissaire

12 décembre 2016. Lettre du Commissaire général à l’investissement, Louis Schweitzer, au président de la COMUE Sorbonne Paris Cité, François Houllier. Objet : réponse au courrier du 30 novembre (transmission de la feuille de route – Construire une nouvelle université, texte qui sera soumis aux Conseils d’administration des universités membres de SPC).

Erreur regrettable du Commissaire général : François Houllier est Administrateur provisoire (pour une durée de 4 mois à compter du 12 octobre 2016), et non Président de SPC. A ce titre, sa mission prioritaire est de faire élire un nouveau président par le Conseil d’administration de SPC. Il n’a aucune légitimité pour s’occuper du dossier IDEX et de la fusion des universités membres. Louis Schweitzer aurait dû écrire aux quatre présidents et non à l’administrateur provisoire. Son erreur et faute politique n’est, bien sûr, pas due au hasard. Il demeure qu’il n’est pas autorisé à modifier les titres.

p1570142Cliquer sur les images pour les agrandir

Lettre du Commissaire en deux images (ci-dessous). Son intervention – dans le processus de vote des 4 CA du 16 décembre – est insupportable. Elle devrait faire l’objet d’un recours en contentieux auprès d’un tribunal administratif.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Contre l’asphyxie budgétaire

Université d’Orléans, appel au rassemblement devant le château de la présidence, vendredi 16 décembre 2016, à l’heure où se tient le CA.

SONY DSCLe parc du château

C’est suffisamment rare pour être noté : tous les syndicats des personnels et des étudiants appellent au rassemblement contre l’asphyxie budgétaire et les gels de postes

p1570149Cliquer sur les images pour l’agrandir

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé

Un président, ça trompe…

Un président, ça trompe énormément. Compte rendu du CA de l’université de Bourgogne, 13 décembre 2016, par Mam’zelle SLU

Ce compte rendu de la délégation reçue le 13 décembre par le CA de l’université de Bourgogne est due à Léonie Olagnier, étudiante en lettres classiques et à l’origine d’une pétition pour le maintien des Lettres Classiques à l’UB.

Une dizaine de cars de CRS protégeait le CA de l’université de Bourgogne contre les dangereux rebelles…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Bourgogne Franche-Comté, E. Arts Lettres Langues

SPC. Manif contre la fusion

Suite des chroniques sur la COMUE Sorbonne Paris Cité.

Collectif « Force Faiblesse Opportunité Menace ». Sorbonne Paris Cité : résistance à la dépossession et rassemblement le 16 décembre.

Brève n°1/ Nous avons analysé dans un billet précédent l’absence remarquée du CNRS lors de l’audition de SPC par le jury Idex. Il est apparu une raison bien simple, évidente lorsque l’on a en tête le fait que SPC est un regroupement pensé par et pour le secteur santé. Le CNRS n’a tout simplement pas été invité à cette audition par les présidences. Cela fait suite à une défiance de longue date de M.Fuchs envers le regroupement SPC, son contour absurde, sa géographie éclatée, sa domination par le secteur santé, qui conduit le CNRS à se concentrer sur les autres regroupements franciliens.

Brève n°2/ Lors d’une présentation de son plan de fusion, M.Dardel a donné cet argument qui en dit long sur l’ambition du projet: Si nous ne fusionnions pas, mon mandat s’arrêterait le 2 octobre 2018 . Il n’a pas effet le droit de se présenter pour un troisième mandat à la présidence de Paris-Descartes.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

SPC, Paris 3 : le CA sous pression

Le Conseil d’administration de Sorbonne nouvelle Paris 3, université membre de la COMUE Sorbonne Paris Cité, est convoqué le 16 décembre 2016 pour débattre de la feuille de route : Construire une nouvelle université.

p1570142Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Le CA devra donner son avis sur cette feuille de route de 23 pages. La présidence de l’université attend un avis positif. Le CA donnera-t-il un avis négatif, signifiant par là qu’il est hostile à la fusion des universités Paris 3, Paris 5 et Paris 7 ? Un fait : le CA est sous pression.

Communiqué du 13 décembre 2016 : la communauté universitaire de Paris 3 s’oppose au projet de fusion

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Non classé