Blog Saison 3. La colère

La saison 2 d’Histoires d’universités s’est terminée par un clash, le 19 février 2014 : une censure commise par le directeur de la rédaction d’EducPros. La saison 3 s’est donc ouverte en mars 2014. Janvier 2017 : près de 3 ans de blog indépendant, de liberté, de responsabilité, de doute et de solitude (en dépit du soutien constant d’amis, d’informateurs, de lectrices et de lecteurs fidèles).

La saison 3 se terminera demain, 6 janvier 2017. 8ème anniversaire. Plus de 4100 chroniques. Plusieurs millions de pages vues depuis la 1ère chronique, Vœux 2009. Une moyenne de près de 18.000 lecteurs par mois en 2016 : un record. Saison 3, une saison de colères.

Colères contre la loi Fioraso de juillet 2013 : des résultats décevants (3 décembre 2016) ; marre des rapports qui radotent (30 septembre 2016).

Colères contre les regroupements à marche forcée : diktats de Simone Bonnafous (5 mai 2014) ; la COMUE au nom usurpé (12 mars 2015) ; feu la COMUE Bretagne Loire (5 mai 2015) ; les déboires définitifs de Sorbonne Paris Cité (17 décembre 2016)

Colères contre l’insuffisance des dotations financières affectées aux établissements : budget 2017 : geler des postes (19 octobre 2016) ; budget 2017 : ne pas y croire ! (30 septembre 2016).

Colères contre l’échec. La réussite en premier cycle universitaire (13 juillet 2016) et la proportion de diplômés du supérieur dans les jeunes générations n’ont pas progressé (la ministre collée au Master, 21 février 2016). La diversité et l’illisibilité de l’offre de formation en 1er cycle, le calendrier universitaire sont certains des facteurs expliquant cet échec (année réduite à 20 semaines, 9 juin 2015).

Colères contre la dégradation de la situation des jeunes chercheurs : jeunes chercheurs maltraités (23 octobre 2014) ; doctorat, un arrêté provocateur (22 avril 2015) ; docteur, payé 516 euros par mois (6 juin 2015) ; agrégation pour les docteurs (26 mai 2016) ; carrières moins attractives (31 mai 2016).

Colères enduites d’humour noir. Frais de bouche des monarques (22 mai 2014) ; indéboulonnables conseillers (3 juin 2015) ; 150.000 euros nets par an (25 novembre 2015) ; démission du bureau de la CPU (1 avril 2016) ; le HCERES s’engraisse (7 juin 2016) ; Mandon et ses 4.000 docteurs (20 juin 2016).

Et la colère qui m’a achevé, qui a entrainé ma décision de ne pas commenter en 2017 l’actualité des universités : l’écran noir de la soutane (9 décembre 2016).

La saison 3, une saison de grandes colères. Vive la saison 4 ?

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s