Metz. Le grenier de Chèvremont

Metz, Musée de la Cour d’Or, section médiévale, Album de 41 photos.

Grenier de Chèvremont

« Le grenier de Chèvremont est construit par la cité messine vers 1457. Comme les autres greniers de la cité médiévale et les hôtels particuliers de l’époque, le grenier de Chèvremont est doté de murs-écrans, surmontés de merlons. Son aspect géométrique est renforcé par le percement strict des fenêtres, alignées en série sur ses façades. Ses façades et son agencement intérieur sont très bien conservés. Le rez-de-chaussée, divisé en quatre travées, repose sur des arcades en plein cintre. Ce niveau était ouvert à l’origine sur une cour intérieure, formée avec les bâtiments voisins. Les quatre étages, soutenus par de forts piliers à l’aplomb des arcades, sont conçus pour le stockage. Un maillage de poutres de chêne, au niveau des planchers, assure la stabilité de l’ensemble ».

grenier_de_chevremontCliquer sur les images pour les agrandir

« Conçu d’abord pour servir d’arsenal, le bâtiment est transformé en grenier à céréales dès la fin du XVe siècle. Il sert ensuite d’entrepôt pour la ville. Comme son nom l’indique, l’usage du bâtiment fut pendant longtemps utilitaire. Le grenier de Chèvremont est aujourd’hui partie intégrante des musées de Metz, dont elle abrite, au niveau de la cour, une galerie dédiée à la statuaire religieuse lorraine« .

copie-de-p1560129

Martyre de Sainte Agathe de Catane

« D’après Jacques de Voragine, Légende Dorée, Martyre de Sainte Agathe de Catane et de Sainte Lucie de Syracuse, vers 1335. Agathe, vierge de race noble et très belle de corps, honorait sans cesse Dieu en toute sainteté dans la ville de Catane. Or, Quinlien, consulaire en Sicile, homme ignoble, voluptueux, avare et adonné à l’idolâtrie, faisait tous ses efforts pour se rendre maître d’Agathe. Comme il était de basse extraction, il espérait en imposer en s’unissant à une personne noble ; étant voluptueux, il aurait joui de sa beauté ; en s’emparant de ses biens, il satisfaisait son avarice ; puisqu’il était idolâtre, il la contraindrait d’immoler aux dieux »…

p1560136Retable. Martyre de Sainte-Agathe, Lorraine, début du XVe

Triptyque de l’Adoration des Mages.

« L’Adoration des Mages, attribué à Hans Schüechlin (sans certitude exacte), vers 1480, ateliers de Franconie, précisément Nuremberg. Le triptyque se compose d’une partie centrale fixe (la caisse), à laquelle sont attachés des volets rabattables, au nombre de deux. Il a été créé en Allemagne du sud vers 1480. A la fin du Moyen-Âge, se multipliaient les fondations de chapelles à l’intérieur des églises, avec comme conséquence la création de nombreux triptyques ou polyptyques pour les meubler. Les spécialistes pensent que celui-ci a été commandé par un personnage haut dignitaire de l’Église pour enrichir l’église de St Sébald à Nuremberg. Cependant, on n’a retrouvé aucun « contrat » (ou commande notifiée par écrit), comme cela se faisait traditionnellement à l’époque, et dans lequel sont expliqués les souhaits du commanditaire quant au choix des scènes représentées, des pigments à utiliser pour les couleurs, jusqu’à l’auteur souhaité pour l’exécution (le maître, les apprentis ou les compagnons). Auguste Migette, artiste peintre messin, en a fait don à la ville de Metz en 1884, en même temps que de l’ensemble de son œuvre et de sa collection personnelle d’œuvres d’art. Le retable était présent dans le salon de la villa qu’il occupait à Longeville-les-Metz ».

p1560170

Plafond peint aux armoiries

« Véritable armorial du XIVe siècle, le plafond peint provenant du n°12 rue des Clercs à Metz est un ensemble conservé dans son intégralité exposé depuis vingt-quatre ans au Musée de La Cour d’Or. Les quelques études héraldiques menées jusqu’à présent ont permis l’identification de la série d’armoiries remarquablement organisée. Leur agencement renforce ainsi le caractère solennel de l’œuvre et la polychromie de l’ensemble, quasi intacte, permet de prendre la mesure de l’importance du décor peint dans les demeures médiévales« .

p1560203

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s