L’université et le traité de Troyes

Serge Lusignan, Vérité garde le roy, La construction d’une identité universitaire en France (XIIIe-XVe siècle), Publications de la Sorbonne, 1999. Pour en savoir plus sur ce livre, lire le compte-rendu très louangeur de Bruno Laurioux in Médiévales, année 2001, volume 20, numéro 41, pp. 165-167.

Bonnes feuilles, pages 195 à 200. « La paix entre les princes. L’action politique de l’Université de Paris était souvent orientée vers la recherche ou le maintien de la paix dans le royaume. Cet objectif la conduisait à ce qui nous paraît aujourd’hui comme des compromissions : adhésion au traité de Troyes en 1420, fidélité jurée à Henri VI, roi d’Angleterre et de France, le 19 novembre 1422, renouvellement du serment aux autorités anglaises le 26 août 1429, et plus tard transfert rapide d’allégeance à Charles VII dès la reprise de Paris en 1436″ [la suite dans les images ci-dessous).

troyes1

troyes2

troyes3

troyes4

troyes5

troyes6

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), C. Ile-de-France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s