Les marchands dans le temple

Strasbourg, jeudi 9 février 2017. J’entre dans le Palais universitaire pour aller suivre un de mes cours. J’observe l’agitation coutumière d’un évènement en préparation.

p1000483Cliquer sur les images pour les agrandir

Je pose la question : qu’est-ce ?

p1000484

Réponse : ce soir, le palais est privatisé ; une entreprise y organise un repas. Quelle entreprise ? Je ne sais pas.

p1000485

L’Aula Marc Bloch privatisée pour un pince-fesses d’entreprise. Je ne peux m’empêcher d’avoir honte. Les marchands se sont installés dans le temple et personne pour les en chasser.

p1000486

3 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

3 réponses à “Les marchands dans le temple

  1. Bien vu !! mais nous aurions bien aimé savoir qui s’invite… et le prix de location… C’est de toute façon le résultat de la politique d’autonomisation des universités qui doivent trouver les moyens de (sur)vivre !
    J’aime mieux tes coups de gueule contre la marchandisation du temple que tes ballades bien trop sérieuses et fréquentes dans l’histoire des temples chrétiens !!!
    Jean-Pierre Durand

  2. Oui, le blog est passé de la saison 3 La Colère https://histoiresduniversites.wordpress.com/2017/01/05/blog-saison-3-coleres/ à la saison 4 L’Histoire https://histoiresduniversites.wordpress.com/2017/01/11/blog-saison-4-lhistoire/.

    C’est moins stressant de suivre des cours d’Histoire médiévale et d’Histoire de l’Art médiéval que de commenter le déclin accéléré des universités de France ! Désolé !

  3. Levron

    Les marchands du Temple? Cela me fait penser à ce que j’ai connu il y a vingt ans,alors que je faisais mon service civil comme appariteur à Paris-IV. Le rectorat louait souvent le Grand Amphithéâtre et les salons adjacents pour des manifestations « de prestige » (je me rappelle d’une sorte de pinces-fesses très prétentieux appelé « Cité de la Réussite ») voire des défilés de mode. « Mon » université louait quant à elle des amphithéâtres qu’elle gérait. Je me souviens encore des fréquentes venues de L’Université Interdisciplinaire de Paris dirigée à l’époque par Jean Staune à l’amphi Guizot. Les revenus procurés étaient sinon secrets, du moins jamais communiqués à qui que ce soit, mais il faut croire que cela rapportait…le problème n’est hélas pas nouveaux, du moins pour ceux qui ont des locaux qui s’y prêtent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s