Archives mensuelles : mars 2017

Le vent de la Réforme. Luther 1517

Le vent de la Réforme. Luther 1517. Exposition présentée à l’occasion du 500ème anniversaire des 95 thèses de Martin Luther, jusqu’au 5 août 2017.

Album de 65 photos

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Le 31 octobre 1517, Martin Luther adresse à l’archevêque Albert de Mayence 95 thèses (ou propositions) qui battent en brèche des idées reçues considérées comme fondamentales dans l’Église de son temps, et, selon la tradition, les affiche sur la porte de l’église du château de Wittenberg. Au-delà de cette image consacrée par l’historiographie, l’exposition proposée à la BNU interroge en plusieurs chapitres ce fait qui provoque une rupture très forte dans l’Occident chrétien : comment un exposé présenté dans une petite université d’Allemagne centrale par un théologien alors peu connu peut-il avoir transformé la vie religieuse et spirituelle en créant, en l’espace d’une ou deux générations, de nouvelles institutions et en développant une mystique originale ? »

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Sciences humaines et sociales

Des robots sûrs, transparents, justes

« Favoriser des algorithmes et des robots sûrs, transparents et justes » : ne pas se jeter la tête contre les murs après avoir lu cette phrase abracadabrantesque, issue pourtant d’un rapport public. Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée par Claude de Ganay et Dominique Gillot, rapport au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, mars 2017, 500 pages.

En cette période électorale, les rapports continuent de pleuvoir avant de se ramasser à la pelle. Celui-ci, sur l’intelligence artificielle et les robots, contient 15 propositions d’une banalité confondante, assises sur les poncifs les plus récurrents (lire ci-dessous).

En lisant ces propositions, je suis renvoyé près de 30 ans en arrière, quand j’étais directeur adjoint du PIRTTEM du CNRS (Programme interdisciplinaire de recherche sur la technique, le travail, l’emploi et les modes de vie). Nous avions co-financé avec la RATP un programme de recherche appliquée sur l’intelligence artificielle.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Ingénierie, E. Sciences, F. 19ème et 20ème siècles

FAGE, Urgence Jeunesse !

Présidentielle 2017. La FAGE lance un appel pour résoudre l’Urgence Jeunesse et fixe 10 priorités pour y parvenir

Pour aller plus loin : chroniques du blog sur la FAGE, depuis janvier 2009.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Introduction du document de la FAGE. « Quel avenir voulons-nous pour notre jeunesse ? Doit-on la considérer comme secondaire, ou au contraire doit-on en faire une priorité politique ? Allons-nous continuer de considérer les jeunes comme des observateurs passifs de la chose publique alors qu’ils veulent en être les auteurs et les acteurs ?

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

QSF, sélection, droits d’inscription

Dans la perspective du renouvellement des équipes présidentielle et gouvernementale, Qualité de la science française a rédigé un document programmatique, intitulé Pour une refondation de l’espace de l’enseignement supérieur et de la recherche, synthétisant un certain nombre d’idées phares qu’il défend depuis des années, mars 2017, 25 pages.

Les 7 propositions finales méritent d’être discutées, car elles sont précises et, pour certaines, nouvelles dans le débat.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les deux premières propositions concernent

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La CPU et la démocratisation

Communiqué de la conférence des présidents d’université, 23 mars 2017 : Protocole pour une démocratisation exigeante et ambitieuse de l’accès à l’enseignement supérieur. Une volonté commune en faveur de la mixité sociale.

Commentaires. Pour une démocratisation exigeante et ambitieuse. Pourquoi ces deux adjectifs ampoulés ? Parce que le mot « démocratisation » a été employé à toutes les sauces, parce qu’il a perdu de sa force politique. Ce protocole est ainsi d’une tristesse à pleurer : il peut se résumer à une action de communication et à des actions d’accompagnement de publics, sans que celles-ci soient précisément définies (qu’est exactement aujourd’hui une action de tutorat ?), et sans que l’impact de ces actions puisse être mesuré.

La démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur et de l’obtention de diplômes supérieurs doit être précisément mesurée pour pouvoir en suivre l’évolution dans le temps : quelle est la proportion d’enfants d’ouvriers et d’employés qui accèdent à l’enseignement supérieur, qui obtiennent un bac+2, un bac+3 ou un bac+5, qui obtiennent un emploi correspondant à leur niveau de diplôme ? Cet indicateur dit de « destinée » est plus pertinent que l’indicateur dit de « recrutement » (proportion d’étudiants qui ont des parents ouvriers ou employés dans l’ensemble des étudiants).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

La CPU et le suivi de carrière

Conférence des présidents d’université, Suivi de carrière, communiqué du 20 mars 2017. Texte intégral et commentaires.

« Le suivi de carrière a été confié au CNU par le gouvernement par le décret n° 2015-1102 du 31 août 2015, qui a modifié le décret n° 92-70 du 16 janvier 1992. Après plusieurs années d’expérimentation par quelques sections du CNU, la généralisation de la mise en œuvre du suivi de carrière a été votée à la majorité par l’assemblée générale de la CP-CNU en juin 2016.

La CPU a pris connaissance du communiqué de la CP-CNU du 15 mars qui donne la liste des 23 sections qui mettront en œuvre la procédure en 2017 et des 27 qui ont décidé de ne pas faire le suivi de carrière.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

L’université de Guyane est fermée

Trois des quatre campus de l’université de Guyane sont fermés depuis le 23 mars: information diffusée aux étudiants sur Facebook

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Outre-Mer

Naissance du cimetière médiéval

Émilie Portat, compte-rendu du livre de Michel Lauwers, Naissance du cimetière. Lieux sacrés et terre des morts dans l’Occident médiéval, Paris, Aubier (Collection historique), 2005, 394 pages.

Photos de cinq églises ou chapelles romanes du département du Bas-Rhin, aujourd’hui encore entourées de leur cimetière, comme au Moyen-Âge.

Extraits du compte-rendu du livre de Lauwers. C’est au Moyen Âge que les morts « cohabitent » avec les vivants. Cette mutation spécifique à l’Europe occidentale constitue un enjeu majeur dans la compréhension de la société médiévale. Avant comme après le cimetière chrétien, le monde des morts est bien séparé de celui des vivants. L’issue de cette « parenthèse chrétienne », selon le mot de Michel Galinié, est à peu près connue ; les textes et l’archéologie attestent tous deux de l’envoi des morts en périphérie des villes au cours du xviiie siècle. Historiens des textes et archéologues se sont alors attachés, depuis une dizaine d’années, à préciser la chronologie et les modalités de son ouverture.

Église de Saint-Ulrich, Altenstadt (67)

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Saint-Ulrich, église romane

Saint-Ulrich d’Altenstadt est la première église de la route romane à l’extrême nord de l’Alsace, proche de la frontière allemande. Album de 46 photos (mars 2017).

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Église de plan basilical dont les trois nefs et la tour porche datent du 12e siècle (sources et citations : la route romane d’Alsace, Wikipédia).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne

Trèves, palais, places et fontaines

Trèves, palais, places et fontaines : album de 42 photos. Pour aller plus loin : 9 autres chroniques du blog sur Trèves.

La place du marché. « Trèves obtint en 958 le droit de tenir marché. La place du Marché devint alors le cœur de la ville médiévale avec

  • la Steipe, la salle festive du conseil municipal et son accès mitoyen à l’église municipale de St Gangolf (accessible par le petit porche baroque situé au sud de la place – l’église elle-même est totalement entourée de maisons et d’échoppes)
  • l’aune municipale officielle (reconstruction) accrochée à la Steipe
  • le pilori (reconstruit et déplacé dans le coin sud de la place)
  • l’accès à la cathédrale
  • l’accès au quartier juif
  • ainsi que l’accès à six rues »…

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Allemagne