Luxembourg, ses Beaux-Arts

Le Musée national d’art et d’histoire de Luxembourg vaut le détour. Chronique sur l’histoire de ce musée, son extension et sa réorganisation récentes, ses collections d’archéologie (deux albums et 45 photos, cf. infra) et de peintures (65 photos).

p1010035Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire du musée

« La Société archéologique commence, à partir de 1845, à constituer des collections d’objets numismatiques et archéologiques. Acquisitions, legs et trouvailles ne cessent d’enrichir les collections, auxquelles s’ajoutent rapidement des objets et des documents historiques et – plus tardivement – des œuvres d’art.

En 1868, l’activité est reconnue par l’État : lors de la création de l’Institut Grand-Ducal, la Société archéologique en devient la Section historique. Pendant plusieurs décennies, celle-ci propose au gouvernement de mettre ses collections à la disposition d’un nouveau musée à construire, mais en vain. Ce n’est qu’en 1922 que l’État acquiert la maison Collart de Scherff au Marché-aux-Poissons pour en faire un musée (il n’ouvrira qu’en 1939, après de longs travaux).

En 1972 le premier poste d’archéologue est créé auprès des Musées de l’État et depuis, les fouilles entreprises ne cessent d’enrichir les collections archéologiques.

Au fil des décennies, les collections et les activités se sont tellement diversifiées et multipliées, que la seule solution était de scinder les deux institutions pour permettre un plus grand épanouissement. En 1988, intervient la séparation en un Musée National d’Histoire et d’Art (MNHA) et un Musée National d’Histoire Naturelle (MNHN). La cohabitation au Marché-aux-Poissons perdure cependant  jusqu’en 1996, lorsque le Naturmusée peut déménager dans son nouveau bâtiment, l’ancien Hospice Saint-Jean ».

L’extension du MNAH : le nouveau bâtiment central

Le bâtiment central du Musée, terminé en 1939, est devenu trop exigu pour les collections. Le nouveau bâtiment est inauguré en 2002. Ses espaces répondent aux exigences contemporaines et doublent la surface d’exposition du musée, les nouvelles salles d’exposition supplémentaires étant en grande partie cachées sous la place réaménagée du Marché-aux-Poissons ». Le  musée possède désormais 6 ou 7 niveaux : c’est beau, original et fonctionnel !

Le MNAH est divisé en quatre sections dont l’Archéologie (album de 17 photos ). Les collections se sont enrichies, en 1994, par la découverte à Vichten d’une exceptionnelle mosaïque, les 9 Muses (chronique et 28 photos).

p1000925

Plusieurs sculptures antiques (bas relief de la vigne, du 2ème siècle après-Jésus-Christ)…

p1000945

… et médiévales : j’adore l’ange couronnant Sainte Cécile et Saint Valérien, début du 14ème.

p1010066

La section Beaux-Arts propose un parcours thématique pour l’Art ancien. « La collection de peintures anciennes présente la peinture italienne du XIIe au XVIe siècle, quelques représentants des Écoles du Nord, des peintures flamandes des XVIe et XVIIe siècles, ainsi que de plusieurs exemples des Écoles hollandaise, française et italienne des XVIIIe et XIXe siècles ». Album de 65 photos, illustrant 15 peintures.

Mes deux préférées : l’ange de Ghirlandaio (15ème), la charité de Lucas Cranach l’Ancien (16ème)

p1000978

p1010007

A suivre en photos : quelques-unes de mes thématiques préférées (les rois-mages, la fuite en Égypte, Saint Sébastien, Saint-Pierre…)

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, B. Quiz, D. Europe (autres)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s