Régions/Universités, bilan « 0 »

Vers une coopération renforcée entre les régions et les établissements d’enseignement supérieur (communiqué de presse de la CPU).

« Le 28 février 2017, à l’occasion du colloque annuel de la CPU, organisé à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, la CPU et Régions de France ont signé une convention-cadre de coopération destinée à renforcer leurs liens et à fixer de nouvelles bases de travail suite aux évolutions législatives des dernières années. En 2017, les axes de travail porteront sur quatre chantiers prioritaires : le patrimoine universitaire, la formation tout au long de la vie, l’intégration des formations paramédicales au sein des universités et les futurs programmes européens…

En 2009, la CPU et Régions de France avaient déjà signé, pour une durée de 5 ans, une convention visant à mettre en place des relations de travail régulière entre les organisations, dans un objectif d’accès à l’enseignement supérieur pour le plus grand nombre et dans un cadre d’engagement croissant des régions dans le soutien aux universités.

En renouvelant ce protocole pour les trois prochaines années, nous voulons affirmer notre souhait de poursuivre et d’intensifier des travaux en commun sur un ensemble de sujets partagés, ont indiqué Gilles Roussel et Philippe Richert ».

Ces deux présidents se sont-ils interrogés su le bilan de la convention signée en 2009 ? Probablement non ! Car il faut le dire crûment : cette convention n’a servi à rien. En 2014 (dernière année connue), les régions n’ont financé les universités qu’à hauteur de 138 millions d’euros, une goutte d’eau (cf. graphique ci-dessous). Paris ailleurs, l’universitarisation des formations paramédicales est un serpent de mer depuis près de 10 ans !

p1020048Cliquer sur l’image pour l’agrandir

« Outre les lycées, les régions financent aussi d’autres établissements d’enseignement supérieur, à hauteur de 961 millions d’euros. En effet, de par leurs compétences, elles assurent le financement des écoles et instituts de formation des professions paramédicales pour un montant de 823 M€, le reste de la dépense pour l’enseignement supérieur allant au fonctionnement (122 M€) et à l’investissement (16 M€) dans les universités et autres établissements » (in Aline Landreau-Mascaro, La dépense d’éducation des collectivités territoriales : 35 milliards d’euros en 2014, DEPP, Note d’information n°48, Décembre 2015).

Lire aussi : Jean-Pierre Dalous, Lisa Fratacci et Aline Landreau-Mascaro, Près de 7 % du PIB consacrés à l’éducation 147,8 milliards d’euros en 2015, Note d’information n°32, novembre 2016.

Vers une universitarisation des formations paramédicales, ActuSoins, 7 juin 2016.

Poster un commentaire

Classé dans E. Médecine Pharmacie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s