Le Collège des Bernardins (1245)

Collège des Bernardins, fondé en 1245 et restauré de 2004 à 2008 : album de 36 photos.

C’est au début du XIIIe siècle que l’abbé de Clairvaux décide avec l’accord du chapitre général des cisterciens de fonder un collège à Paris pour former les religieux de cet ordre, également connus sous le nom de bernardins. Il s’agissait de faire bénéficier les moines de l’enseignement universitaire à Paris, alors capitale intellectuelle de l’Europe. Source et citations de cette chronique, sauf exceptions mentionnées : Wikipédia.

Cliquer sur les images pour les agrandir

1230. Les Franciscains fondent le collège des Cordeliers.

1245. Dans une bulle, le pape Innocent IV encourage vivement les cisterciens à aller faire des études à Paris pour y étudier la théologie et transmettre ensuite leur enseignement à leurs confrères. Avant l’intervention du Pape, le chapitre général était réticent.

« L’ordre fondé par Robert de Molesme en 1098 et réformé par saint Bernard de Clairvaux (1090-1153) avait privilégié l’installation de monastères dans des lieux retirés et souvent ingrats, environnement jugé plus favorable à l’application rigoureuse de la règle. Mais s’il rapprochait de Dieu, cet éloignement n’était pas sans inconvénient pour l’essor de l’ordre et son rayonnement » (Jean-François Lasnier, Savoir, Dialogue et Création, in Le Collège des Bernardins, Connaissance des arts, Hors-Série, n°370).

Le retard pris par rapport aux Dominicains et aux Franciscains a alors poussé les Cisterciens à engager la construction du Collège des Bernardins, comme lieu d’études et de recherches au cœur de la pensée chrétienne. Dans le même temps, d’autres collèges cisterciens sont créés mais le chapitre général confirme la prééminence du Collège des Bernardins sur tous les autres collèges de l’Ordre.

1248-1253. La demeure dans laquelle les moines avaient tout d’abord élu domicile étai bientôt trop petite, et il devient nécessaire de construire un nouveau bâtiment. Ce sera Étienne de Lexington, autre abbé de Clairvaux, né d’une puissante famille en Angleterre, qui mènera ce projet à bien, en achetant des terrains considérés jusqu’alors comme insalubres car envahis régulièrement par les inondations de la Bièvre.

1253. Le corps principal du collège est achevé. Il comprend alors plusieurs bâtiments sur quatre niveaux avec salles de cours, réfectoires et dortoirs. Pour éviter que le bâtiment ne s’enfonce sous son propre poids dans cette zone marécageuse, les cisterciens font reposer les fondations sur des pilotis de chêne.

Alphonse de France, frère de Louis IX, en devient bientôt le protecteur et offre une rente afin d’entretenir vingt à trente étudiants religieux.

1257. Le collège des Bernardins précède de trente ans celui de Sorbonne, élevé en 1257 sous l’autorité du théologien Robert de Sorbon.

1260. « Achèvement de la construction. Situé à l’est du site, le bâtiment des moines est terminé le premier. Long de soixante et onze mètres et large de treize, cet édifice est de trois niveaux. Coiffant un sous-sol voûté d’ogives qui sert de cellier et de scriptorium, la grande salle du rez-de-chaussée est couverte de trois nefs voûtées supportées par trente-deux élégantes colonnes. Cet espace unique pouvait être aménagé selon les besoins, grâce à des cloisons modulables. Se succédaient ainsi cuisine, réfectoire, salles de classe et chapitre, recevant la lumière à l’est par des grandes baies ogivales alternativement à doublets et à triplets. Les dortoirs étaient situés à l’étage, avec les chambres du régent et du sacristain » (Jean-François Lasnier, op. cité).

1286. La décision de construire une église est prise, mais reste sans suite.

1314. Jacques Fournier, un ancien étudiant du Collège, reçu docteur en théologie en 1314, sera plus connu sous le nom de Benoît XII, pape en Avignon de 1334 à 1342.

1320. L’abbé et les religieux de Clairvaux, en proie à des difficultés financières, cèdent le Collège à l’ordre cistercien.

1338-1352. Le pape Benoît XII encourage la construction de la sacristie et de l’église. « Dans le sillage de la bulle papale Fulgens sicut stella matitunita (1335) qui réforme l’ordre, il contribue à la construction de l’église. Le chantier commence en 1338 et se poursuit après la mort du souverain pontifie (1342) sous les auspices d’un de ses proches, le cardinal Guillaume Curti. Confié à Pons de Madières, le chantier est interrompu en 1352. Si le mur du pourtour est achevé, seules si x travées sur les quatorze prévues ont été élevées. Entre 1510 et 1512, trois travées seront ajoutées avant l’abandon définitif de la construction » (Jean-François Lasnier, op. cité).

Entre le XIIIe siècle et le XVe siècle. Prévu à l’origine pour accueillir une vingtaine d’étudiants, le Collège formera plusieurs milliers de jeunes moines cisterciens, l’élite de leur Ordre venant du nord de la France, de Flandre, d’Allemagne et d’Europe centrale…

… 2001. Le Collège des Bernardins est racheté par le diocèse de Paris (source et citation : le Collège des Bernardins aujourd’hui).

« Une convention est signée entre la Ville, l’État, la Région et l’Association diocésaine de Paris avec le concours des services du ministère de la Culture afin de financer les travaux sur les 4 500 m2, de la future école cathédrale comprenant des salles de classe, un auditorium, sous le toit, pour des concerts, des colloques, des conférences et des expositions…

2004-2008. Le lieu a connu une rénovation complète. Elle fut menée par Hervé Baptiste, architecte en chef des monuments historiques pour la partie ancienne et Jean-Michel Wilmotte pour les espaces contemporains… L’ensemble de la rénovation et du nouvel aménagement aura coûté un peu plus de 50 millions d’euros.

Le Collège des Bernardins est une structure associative financée par ses activités propres et par la Fondation des Bernardins qui réunit les moyens financiers nécessaires à la vie de l’institution ».

La restauration : vidéo de 7’24″.

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, B. Photos, C. Ile-de-France, E. Sciences humaines et sociales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s