Deux artistes à la Villa Medici

Deux artistes contemporains invités de la Villa Medici (Rome) : Annette Messager et Claudio Parmiggiani (tous deux sont nés en 1943).

La chambre des amours, le plafond aux papillons par Claudio Parmiggiani.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« L’académie de France à Rome a invité l’artiste italien Claudio Parmiggiani à créer une œuvre pour le plafond de la chambre des amours. Celle-ci fait partie de l’appartement du Cardinal Ferdinand de Médicis, au même titre que la chambre des Muses et la chambre des éléments qui lui sont adjacentes. Les plafonds et les frises des trois chambres ont été peints par Jacopo Zucchi, un des plus grands représentants du maniérisme tardif, au service du Cardinal lorsque ce dernier vécut à Rome.

Série des Delocazioni (Déplacements). Elle repose sur un principe à la fois technique et naturel que Parmiggiani continue d’élaborer depuis 1970 et qu’il a appliqué sur une série de natures mortes, d’espaces, de bibliothèques et d’objets de grande dimension. Après avoir été exposés au feu, ces éléments sont ensuite récupérés. Il ne subsiste alors de leur forme d’origine qu’une empreinte qui en évoque la mémoire, laissée par la fumée, la suie et les sédiments présents en surface. Pour le plafond de la chambre des amours, Parmiggiani a choisi une composition de papillons, motif récurrent de sa production, pour constituer la matière et l’image de l’œuvre ».

Photos

La fontaine remplie de serpents, élément de l’exposition d’Annette Messager.

Photos

« La Messaggera di Villa Medici est une exposition exubérante, poétique, triviale et réjouissante. Sculptant un parcours original et onirique à l’intérieur et à l’extérieur de la Villa Médicis, Annette Messager montre que pour elle, les lieux sont liés au corps et à la peau. « Tout mon travail », dit-elle, « ne parle que du corps”.

La présence de serpents en plastique placés par Annette Messager dans la vasque de la fontaine a été interprétée par certains comme un clin d’œil au péché dans la demeure des cardinaux qui en ont été les propriétaires, d’autres y ont vu la tête de la Méduse en résonance avec plusieurs autres chevelures féminines présentes dans d’autres parties de l’exposition.

L’artiste s’est vue décerner en 2005 le Lion d’Or de la Biennale de Venise. Son œuvre, hybride, mêle peinture, broderie, sculpture, collage et écriture et a fait l’objet de grandes expositions notamment au Moma à New York en 1995 et au Centre Pompidou à Paris en 2007. Elle vient d’être la lauréate du Prix Praemium Impériale 2016 pour la sculpture ».

Entretien avec Annette Messager pour sa première à Rome.

Poster un commentaire

Classé dans D. Italie, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s