Fresques de la Sixtine de la Seille

Suite de la chronique Le Jugement dernier de l’église Saint-Martin de Sillegny (Moselle). Celle-ci est également appelée la Sixtine de la Seille parce que l’intégralité de l’édifice est recouvert de fresques.

Album de 46 photos (juin 2017) : arbre de Jessé, saint Christophe, symboles des quatre évangélistes, Notre Dame de la pitié, saints (Agathe, Antoine du désert, Pierre, Sébastien, Simon le Zélote). Source et citations des paragraphes qui suivent : Jean-Marie Pirus, René Bastien, Michèle Goin, Les peintures de Sillegny, Lorraine, conseil régional, 2003, page 33).

Arbre de Jessé (3,6 mètres de large, 7 mètres de haut). « La fresque nous apprend que Jésus est de la famille des hommes. L’arbre évoque la généalogie de Jésus, comme l’a écrit Isaïe : « Un rejeton sort de la souche de Jessé, un surgeon pousse de ces racines : sur lui repose le Seigneur ». Jessé, père du roi David, est allongé sur le sol, comme une bonne terre féconde : dans sa poitrine prend racine un arbre. Sur les branches de celui-ci, douze rois de sa descendance… A la cime de l’arbre, un bourgeon éclot et devient une fleur qui porte Marie et Jésus, son enfant ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Saint Christophe, un géant de cinq mètres de haut. « Il marche dans la rivière caillouteuse, portant l’enfant Jésus sur son épaule. Dans la traversée, le géant sentit l’e garçon peser si lourd qu’il eut toute les peines pour arriver sur l’autre berge. Tu ne vois donc pas, lui dit l’enfant, que je porte dans ma main toute la destinée du monde ! La fresque est remplie de symboles… Le poisson couronné symbolise ceux qui sont avides de pouvoir et de domination. Devant eux, on vient faire des courbettes flatteuses en offrant en présent un de ses semblables sacrifié… Au sommet de la falaise, une petite église avec son clocheton. Devant la porte, un prêtre tient une luciole allumée : l’évangile est la vraie lumière qui éclaire la vie et qui permet d’éviter les embuches ».

Symboles des quatre évangélistes, d’après l’Apocalypse de Saint Jean. « Celui-ci rapporte une vision dans laquelle il voit Dieu remettre à l’Agneau les destinées du monde. Près du trône de Dieu se tiennent quatre vivants. Le premier est comme un lion (Saint Marc). Le deuxième comme un jeune taureau (Saint Luc). Le troisième comme un visage d’homme (Saint Matthieu). Le quatrième est comme un aigle en plein vol qui regarde le soleil en face : saint Jean transporte son lecteur au sein du Verbe de Dieu ».

Notre Dame de Pitié, déploration. « Au centre, le corps du Christ est recueilli par Saint Jean et la Vierge Marie. De part et d’autre, les saintes femmes Marie-Madeleine, Marie-Jacobé et Marie-Salomé se recueillent. Les donateurs en beaux habits sont agenouillés ».

Saints. Parmi eux, Saint Pierre (représenté trois fois dans les fresques). Muni d’une grande clé, il compte ouvrir la porte de la Jérusalem céleste aux élus qui montent l’escalier.

Sainte Agathe. « Elle est née d’une famille noble de Sicile. Elle se consacra à Dieu dès son enfance et refusa d’épouser Quintien, le gouverneur de la ville de Catane. Elle fut arrêtée et condamnée au supplice parce que chrétienne. Torturée, déchirée par des crochets de fer, on lui arracha les seins avec des pinces de forgeron. On la traîna sur des charbons ardents. C’est alors qu’un violent tremblement de terre ébranla la ville ; le gouverneur fit arrêter les tortures, mais Agathe mourut peu de temps après en prison. C’était en l’an 251 ».

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s