Rome. Santa Maria in Cosmedin

Source et citations pour l’église Santa Maria in Cosmedin et la Bouche de la Vérité : Rome Passion.

Album de 13 photos (mai 2017).

« L’histoire du site est ancienne, puisque Santa Maria est située à l’emplacement du forum Boarium, l’un des plus anciens marchés de la Rome antique. Au VIIIème siècle, le bâtiment est donné à la communauté chrétienne grecque, qui a fuit de Constantinople les persécutions des iconoclastes byzantins. L’édifice est alors transformé en église. Celle-ci est agrandie, selon l’architecture byzantine, par l’ajout d’une abside dans le prolongement de chacune des trois nefs. Elle est partiellement détruite lors du sac de Rome par les Normands en 1084.

Cliquer sur les images pour les agrandir

La façade est composée d’un porche et d’un beau campanile, tout deux de style roman, en brique rouge. Sous le porche, la fameuse Bocca della Verità. Selon la croyance populaire, ce grand disque de marbre antique sculpté d’un visage (un triton ou Neptune) dévore la main des menteurs ! Sous l’antiquité, ce disque servait simplement de plaque d’égout …

L’intérieur est composé de 3 nefs, séparées par des colonnes antiques et des pilastres. Un plafond plat en bois couvre l’église, typique des basiliques byzantines ».

Le style cosmatesque est fait d’incrustations de marbres de différentes couleurs. Source et citations : Wikipédia.

« C’est un style de pavements en opus sectile typiques de l’époque du Moyen Âge en Italie et en particulier à Rome et dans ses environs. Il correspond principalement à la période de l’art roman en Italie, fin XIIe – XIIIe siècles, et perdure un peu dans le gothique.

Le nom vient de Cosma ou Cosmati, l’un des groupes d’artisans marbriers des XIIe et XIIIe siècles qui ont créé des œuvres en prenant dans les ruines romaines antiques le porphyre rouge et vert, et des marbres colorés exotiques, et en arrangeant les fragments dans des décorations géométriques et des réseaux de boucles arrondies, dans un fond de marbre blanc. Ce décor est surtout utilisé en pavement dans les églises mais aussi sur des supports verticaux en marbre (chairs, autels, colonnes).

Parmi les églises décorées dans un style cosmatesque à Rome, les plus remarquables sont la basilique Sainte-Marie-Majeure, l’église Santa Maria in Cosmedin,. Il faut aussi mentionner les frises et les colonnes incrustées du cloître roman de Saint-Jean-de-Latran« .

Pour aller plus loin : toutes les chroniques du blog relatant mon dernier voyage à Rome (mai 2017).

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, D. Italie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s