Les enseignantes-chercheures

Jérôme Tourbeaux, La situation des femmes universitaires dans l’enseignement supérieur en 2015, Note de la DGRH, n°2, mai 2017.

« En 2015, davantage d’enseignants-chercheurs hommes que femmes composent la population des universitaires : 63% conte 35%. Les femmes constituent 44% des maîtres de conférences et 23% des professeurs. L’augmentation de la proportion de femmes parmi les MCF et les PR s’est poursuivie au cours des 10 dernières années.

Les enseignantes-chercheures sont proportionnellement plus nombreuses en Lettres et Sciences humaines (51%) qu’en Griot-Economie-Gestion (43%) et qu’en Sciences-Techniques (28%).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Plus un grade est élevé et moins les femmes sont nombreuses.

Deux étapes de la carrière des enseignants-chercheurs paraissent poser un problème de parité femmes-hommes : relativement peu de femmes obtiennent l’Habilitation à diriger des recherches (condition nécessaire mais non suffisante pour accéder au professorat) et peu de femmes candidatent à la Prime d’encadrement doctoral et de recherche ».

Dans la chronique d’hier, Débuts de carrière des docteurs, j’ai fourni les statistiques sur le taux de femmes parmi les docteurs (46,1% en 2014) et parmi les habilités à diriger des recherches (35,6%). Les différences demeurent importantes d’une discipline à l’autre.

Poster un commentaire

Classé dans E. Arts Lettres Langues, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s