Lorraine : recrutements invalidés !

Décidément, il s’en passe des choses dans les recrutements d’enseignants-chercheurs et de chercheurs : quatrième chronique en deux jours.

Courriel reçu ce 22 juin 2017 : « pratiques honteuses à l’université de Lorraine, aboutissant à sacrifier l’avenir de deux jeunes pour de sombres jeux de pouvoir. Ces pratiques  doivent être connues du plus grand nombre ». Université de Lorraine. Recrutement de deux maîtres de conférences en droit privé. Lieu d’exercice de la fonction : Faculté de Droit, Économie, Administration à Metz.

Photo de 2010. Cliquer pour agrandir

Le comité de sélection, présidé par Sophie Hocquet-Berg, se réunit, examine les  dossiers, auditionne une vingtaine de candidats, délibère et opère un classement pour chacun des deux postes. Pour le premier, la décision est prise à l’unanimité des voix des 8 présents. Pour le second, elle est prise à la majorité (7 voix contre une).

Tout semble s’être passé sans conflit. Mais, quelques jours plus tard, tout bascule. Les six protagonistes principaux de l’affaire sont présentés en fin de chronique.

19 mai 2017. Quatre responsables de droit, d’économie ou de science politique écrivent au président et au conseil d’administration, demandant l’invalidation de la procédure de recrutement ; parmi eux, deux étaient membres du comité de sélection. La présidente du comité n’a pas reçu copie de cette lettre ; elle lui est parvenue par des voies détournées.

La lettre de deux pages. Extraits. « La procédure de recrutement sur les postes de maitre de conférences a été menée dans des conditions parfaitement anormales, mettant en cause sa régularité. Les manquements que nous relevons sont les suivants. La composition numérique du comité de sélection, telle qu’elle avait été définie en concertation, n’a pas été respectée… Plusieurs règles relatives au fonctionnement du comité et du vote ont été méconnues… Le déroulement de la procédure permet de douter de ce que celle-ci a été menée dans le respect des exigences d’impartialité et d’égalité entre les candidats… Pour ces raisons, et compte-tenu de la gravité des manquements constatés, nous demandons l’invalidation de la procédure de recrutement sur ces deux postes ».

23 mai 2017. Le Conseil d’administration restreint suit la proposition des quatre responsables. Il invalide la procédure de recrutement.

30 mai 2017. Le président de l’université, Pierre Mutzenhardt, reçoit la présidente du comité de sélection de 8 heures 30 à 10 heures.

2 juin 2017. Lettre de la présidente du Comité de sélection en réponse à la lettre de ses quatre collègues.

La lettre de quatre pages. Extraits. « Je tiens à vous exprimer ma profonde indignation quant à la manière dont les choses se sont déroulées et ce, pour deux raisons essentielles.

La première tient au fait que je n’ai pas été informée des griefs qui étaient formulés à l’encontre des membres du comité de sélection et de moi-même et n’ai pas eu a fortiori la possibilité de m’en expliquer. Le 23 mai dernier, vous avez pris une grave décision, très lourde de conséquences pour la carrière universitaire de deux jeunes docteurs et pour la réputation de vos collègues, sans entendre le point de vue des personnes concernées… Il s’agit d’une atteinte au principe fondamental du contradictoire qui, à ce seul égard, doit vous conduire à reconsidérer la question au regard des éléments que je vous apporte.

La seconde tient aux personnes signataires de la lettre. Parmi les quatre, deux n’ont pas participé aux travaux du comité de sélection mis en cause. Comment peut-on, dès lors, apporter un quelconque crédit aux faits relatés par des personnes qui n’ont pas constaté par elles-mêmes ce dont elles font part ? Le troisième signataire a bien été membre du comité mais n’a pas participé à la seconde réunion des auditions qui concentre l’essentiel des critiques. Elle n’a donc pas constaté par elle-même les prétendus faits qu’elle dénonce. La quatrième et dernière personne, en l’occurrence le Doyen de l’UFR DEA, a bien participé aux deux réunions. Il est donc le seul signataire à pouvoir s’exprimer sur les conditions dans lesquelles la réunion des auditions s’est déroulée. Or, d’une part, il n’a jamais exprimé la moindre critique ou objection ni émis la moindre observation au cours des deux réunions. Il a, comme tous les autres membres, voté pour chacun des candidats et le classement sur chacun des deux postes. Le vote pour le poste… ayant été unanime, j’en déduis qu’il a nécessairement approuvé le choix des candidats retenus et leur classement ».

13 juin 2017. Le Conseil d’administration restreint confirme la décision d’invalidation prise le 23 mai.

23 juin 2017. A ce jour,

  • aucune réponse n’a été fournie à la lettre de la présidente du comité de sélection, envoyée le 2 juin
  • aucun relevé de décision n’a été adressé à qui que ce soit, malgré les demandes réitérées d’un des candidats.
  • l’un des candidats intente un recours devant le tribunal administratif.
  • la présidente du comité de sélection envisage de porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

Il semble que l’université souhaite republier au fil de l’eau les deux postes dont le recrutement a été rejeté par le conseil d’administration restreint.

Les six protagonistes. Les lectrices et les lecteurs du blog noteront le nombre important de structures et donc de présidents ou de directeurs. L’université de Lorraine, une armée espagnole.

Pierre Muzenhardt, professeur spécialiste de résonance magnétique nucléaire à Nancy, président de l’université, réélu pour un second mandat en mai 2017.

Sophie Hocquet-Berg, professeur de droit privé et sciences criminelles, vice-doyen de l’UFR Droit, économie, administration à Metz, avocate au barreau, présidente de la section de droit privé, sciences criminelles et d’histoire du droit de Metz,

Les quatre signataires de la lettre du 13 mai

Étienne Criqui, professeur de science politique à la Faculté de droit, économie et gestion de Nancy, directeur du conseil du Collegium Droit Économie Gestion depuis février 2017.

Myriam Doriat Duban, professeur en Sciences économiques à Metz, directrice du conseil de Pôle scientifique SJPEG. Membre du comité de sélection. A participé à la première réunion de sélection des dossiers.

Frédéric Géa, professeur agrégé de droit privé et de sciences criminelles à Nancy, directeur de l’Institut François Geny depuis le printemps 2014.

Florent Roemer, maître de conférences en Histoire du droit et des institutions, doyen de l’UFR de Droit Économie et Administration. Il a participé aux deux réunions de sélection. Il a voté sur les deux postes (pour l’un, le vote a été  unanime, pour l’autre, le score a été de 7 voix contre 1). Florent Roemer est également membre du Conseil administration et donc du CA restreint. Il a été élu sur la liste de Pierre Mutzenhart. A la réunion du 23 mai, il s’est exprimé pour demander l’annulation des résultats. Il a également été présent à la réunion du 13 juin.

Photo de 2010

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

2 réponses à “Lorraine : recrutements invalidés !

  1. Misère

    Qu’il y ait majorité pour un candidat est normal étant donné que les comités de sélection sont en général formés sur mesure pour élire tel ou telle candidat-e (c’est le détournement habituel d’une réforme qui partait sur une louable intention à la fois de réunir de vrais spécialistes du profil recherché et de limiter la brigue en n’ayant plus de commission permanente, sauf que c’est devenu pire) : après, ceux qu’on a choisis pour jouer le rôle de l’innocent-e minoritaire peuvent en effet l’avoir mauvaise, surtout s’ils n’avaient pas réalisé le truc. L’unanimité serait déjà un critère plus à retenir parce que tout le monde a voté pour ledit candidat, y compris ceux qui râlent ensuite. Je suspends mon jugement… Mais il faudrait vraiment en finir avec ces foutus comités de sélection et revenir aux commissions permanentes.

  2. Ens.chercheur

    Je pourrais également ajouter « Candidature par Mutation Prioritaire Refusée » alors que le profil du poste correspondait au profil du candidat, sur des motifs avancés très succincts par le CA Restreint, suivi par le COS et plus que discutables…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s