Rome. Santa Maria della Pace

« Santa-Maria della Pace est une petite église mais aussi une des œuvres majeures du baroque à Rome. Elle se situe dans le Rione Ponte, proche de la Place Navone. Elle fut construite sur le site d’une chapelle dédiée à saint André Aquaricariis (Saint-André-des-Porteurs-d’Eau). Sa construction fut décidée en 1482 par le pape Sixte IV, après le saignement miraculeux en ce lieu d’une icône de la vierge. Elle est attribuée à Baccio Pontelli ». Source des citations : Rome Roma, Culture & Voyage (cette source résume la chronique de Wikipédia en italien).

Album de 35 photos (mai 2017).

« Raphaël y a peint une partie des célèbres fresques des Sibylles et des Prophètes. La Chapelle Chigi comporte de remarquables fresques de la Renaissance de Baldassarre Peruzzi. Au XVIIe siècle, Pietro da Cortona a ajouté la façade baroque, entre deux ailes concaves, simulant une scène de théâtre. Y sont mêlés deux ordres stylistiques. Elle est précédée par un portique semi-circulaire soutenu par des colonnes toscanes appariées ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Le chœur octogonal, conçu par Sangallo, est orné de stucs de Pietro da Cortona. La décoration de la voûte et de l’abside sont de Francesco Albani (1612-1614).

Première chapelle à droite : la Chapelle Chigi, commandée par Agostino Chigi, le banquier du Pape. Son architecture est attribuée à Raphaël, qui participa aussi à la réalisation de la fresque la surmontant, des Sibylles et des anges (1514).

Deuxième chapelle : la Chapelle Cesi conçue par Antonio da Sangallo le Jeune. L’extérieur porte une décoration Renaissance conçue par Simone Mosca, et deux fresques, la création d’Ève et le péché originel de Rosso Fiorentino. Les statues dans les niches, avec saints Pierre et Paul, sont de Vincenzo de Rossi.

Première chapelle sur la gauche : la Chapelle Ponzetti porte des fresques remarquables de la Renaissance de Baldassarre Peruzzi : Madone à l’enfant entre les Saintes Catherine et Brigitte et le cardinal Ferdinando Ponzetti (1516) ; scènes bibliques de l’abside.

Deuxième chapelle à gauche : la Chapelle Mignanelli comporte des marbres issus du temple de Jupiter Capitolin. La Vierge en gloire est de Marcello Venusti. Sur la lunette, l’expulsion du paradis d’Adam est de Filippo Lauri (1657).

Le cloître de Bramante (1500-1504) a été construit pour le cardinal Oliviero Carafa. Son plan est carré, entouré de 16 colonnes constituant un portique voûté.  Le rez de chaussée a des piliers ioniques soutenant un entablement portant une frise. Les arches sont typiquement d’un classique roman. Au deuxième niveau, des pseudos colonnes sont insérées entre les piliers, avec des chapiteaux pseudo-corinthiens ».

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Italie, E. Arts Lettres Langues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s