Poursuites d’études en Master

Isabelle Maetz, La poursuite d’études des diplômés de licence en première année de master (M1), Note d’information, n°17/07 juin, 6 pages. Toutes les données mentionnées dans cette Note sont des taux. Il est dommage que les effectifs ne soient pas quelquefois mentionnés : nombre total d’inscrits en M1 à la rentrée 2015 ?

Cliquer sur les images pour les agrandir

Résumé par l’auteur de la Note d’information. « Un peu moins des trois quarts des diplômés 2015 de licence générale s’inscrivent en première année de master (M1) à la rentrée suivant l’obtention de leur  diplôme. Ce taux est stable depuis 2010, après une  hausse de 10 points entre 2008 et  2010. Elle est la conséquence de la réforme de la mastérisation  de juillet 2010 qui rend la détention d’un master obligatoire pour devenir Fonctionnaire de l’éducation nationale en tant qu’enseignant ou conseiller principal d’éducation ».

« 11 % s’inscrivent en master Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation (MEEF) et 62 % dans les autres disciplines de master ». Graphique ci-dessous : devenir des diplômés de licence générale selon la discipline de licence.

« Hors master MEEF, un étudiant sur dix change de discipline lors du passage de L3 en M1, un sur vingt change d’académie, en se dirigeant le plus souvent vers l’académie de taille importante la plus proche de son académie d’origine ».

Page 5 de la Note. « Les diplômés 2015 de licence générale ne représentent qu’un peu plus de la moitié des étudiants inscrits en M1 en 2015-2016 (56%). Un peu moins de 20% de l’effectif est constitué des diplômés 2015 de licence professionnelle (3%) et des redoublants (16%)« . Graphique ci-dessous : origine des étudiants inscrits en M1 disciplinaire à la rentrée 2015.

Note de la page 5. Les poursuites d’études après la licence professionnelle restent très minoritaires.

« Du fait des finalités respectives des deux types de licence, insertion professionnelle pour la licence professionnelle et poursuite d’études pour la licence générale, il est naturel d’observer des poursuites d’études beaucoup moins fréquentes chez les diplômés de licence professionnelle que chez les diplômés de licence générale : 85 % des diplômés de licence professionnelle quittent l’enseignement supérieur après l’obtention du diplôme contre 19 % seulement des diplômés de licence générale.

L’inscription en M1 reste l’orientation privilégiée des diplômés de LP qui poursuivent leurs études après l’obtention du diplôme : cette formation accueille 10 % des diplômés de LP, contre 73 % des diplômés de LG.

Les formations d’ingénieur et de management en accueillent pratiquement 2 %, contre 3 % des diplômés de LG. Ces formations représentent ainsi une part beaucoup plus importante des poursuites d’études des diplômés de LP que de LG ».

Interrogation : l’introduction d’une sélection à l’entrée du M1 à la rentrée 2017 modifiera-t-elle à la baisse le nombre d’inscriptions en M1, immédiatement après l’obtention de la licence ? le nombre total d’étudiants inscrits (moins de redoublements en M1) ?

Pour aller plus loin : 212 chroniques du blog sur le Master.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s