52% des bacs pros échouent au BTS

Parcours et réussite en STS : les indicateurs de la session 2016, Note Flash du SIES, n°09, juillet 2017.

Résumé de la Note Flash. « Près de 80 % des bacheliers inscrits en 2013 en première année de section de technicien supérieur (STS) sous statut scolaire passent en deuxième année, et 68 % d’entre eux obtiennent le BTS en deux ou trois ans (64 % en deux ans). Le taux de réussite varie selon la série au baccalauréat et la mention obtenue. Il atteint près de 83 % pour les bacheliers généraux, 71% pour les bacheliers technologiques et 48% pour les bacheliers professionnels ».

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Il faut se féliciter de cette Note qui utilise, pour la première fois, la méthodologie du suivi de cohorte (ici la cohorte des bacheliers 2013 entrés immédiatement en STS sous statut scolaire). Le suivi de cohorte a permis de connaître le devenir des bacheliers 2013 à la rentrée 2014 (passage en 2ème année, redoublement ou abandon), à la fin de l’année scolaire 2014-2015 (obtention du BTS en 2 ans) et à la fin de l’année scolaire 2015-2016 (obtention du BTS en 3 ans).

Il faut souhaiter que l’effort de collecte et d’appariement des bases de données a été poursuivi par le SIES pour la cohorte des bacheliers 2014 (le taux de succès au BTS en 2 ans a -t-il évolué par rapport à la cohorte précédente ?), pour la cohorte des bacheliers 2015 (le taux de passage en 2ème année à la rentrée 2016 a-t-il évolué par rapport à la cohorte précédente ?).

Ce blog voit le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein. Et cela donne ceci : « les bacheliers professionnels qui constituaient un peu plus d’un quart de la cohorte 2013, ont majoritairement échoué : 42,8% seulement ont obtenu le BTS en 2 ans et 48,1% en 3 ans. Cela veut dire que la majorité des élèves issus de bac pro (51,9 % exactement) n’ont pas obtenu leur BTS dans le délai optimal«  (on ignore si certains obtiendront ce diplôme en 4 ans ou plus).

Depuis des années, les gouvernements déclarent que la place des bacheliers généraux n’est pas en BTS (ils réussissent pourtant fort bien dans cette filière !) et qu’il faut tout faire pour que les bacheliers professionnels puissent y accéder en plus grand nombre (sans toutefois fixer des quotas impératifs !).

Que se passerait-il si les bacheliers professionnels occupaient 50% puis 75% des places en BTS ? Le taux d’obtention du diplôme diminuerait (sauf à réduire les exigences). L’émulation dans les classes entre élèves en prendrait un coup. Les professeurs seraient démotivés. Pire encore, l’image des BTS serait durablement détériorée ; à ce point que les bacheliers généraux ne voudraient plus s’y inscrire ! Les STS deviendraient ainsi un ghetto pour les bacheliers professionnels. Révolte et violence s’y installeraient.

Certes, les bacheliers professionnels échouent moins en BTS qu’en licence. Dont acte ! Mais ils y échouent en majorité ! Ce qui veut dire que majoritairement les bacheliers professionnels ne sont pas prêts à poursuivre des études supérieures, y compris en STS.

Que faire ?

  • Opérer un retour en arrière : revenir à un baccalauréat professionnel en 4 ans et non plus en 3 ?
  • Ne laisser entrer directement dans le supérieur que les bacheliers professionnels qui ont obtenu une mention ?
  • Attirer ces bacheliers dans un projet de service civique ?
  • Les inciter financièrement à acquérir une expérience professionnelle avant de pouvoir poursuivre des études supérieures ?

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s