Schongauer, le Jugement dernier

5ème chronique sur Martin Schongauer (Colmar vers 1450 – Breisach am Rhein, 1491). Collégiale Saint-Étienne.

Le peintre colmarien y a peint des fresques sur le Jugement dernier. Il avait été émerveillé par le Jugement dernier de Rogier Van der Weyden, peint pour les Hospices de Beaune entre 1443 et 1452, et en avait copié des parties.

Deux albums de la collégiale (extérieur, intérieur, fresques du jugement dernier). Février 2013 (27 photos) et avril 2014 (24 photos).

Cliquer sur les images pour les agrandir

Histoire de Breisach am Rhein (dit aussi Vieux-Brisach) et de la collégiale Saint-Étienne. Sources et citations ci-dessous : Wikipédia, Blog Orgues et Vitraux.

7ème siècle. Des moines irlandais apportent le christianisme aux Alamans. Les paroisses de la région sont administrées par l’évêché de Constance.

1185. Date estimée de la fondation de Breisach. Un traité cède à l’évêque de Bâle et au roi Henri VI le pouvoir sur la ville. La première fortification date de cette époque ; elle est facilitée par l’existence d’un éperon rocheux. Début de la construction de Saint-Étienne en style roman, sous le règne du duc Berthold V de Zahringen.

1230. Achèvement de la construction de l’édifice.

1273. La ville passe aux Habsbourg. Elle acquiert le statut de Ville impériale, lui permettant, notamment, de battre monnaie.

1275. Le chœur est refait, dans le style gothique. Achèvement des travaux vers 1300.

1489-1491. Fresques du Jugement dernier par Martin Schongauer, murs internes nord, sud et ouest de Saint-Étienne. Source descriptive fort bien faite : Encyclopédie BS Éditions.

Après 1490.  Installation du jubé séparant le chœur des prêtres de la nef des laïques, chef-d’œuvre de l’art de la sculpture sur pierre de l’époque gothique flamboyante.

1496. Châsse en argent repoussé pour les reliques des saints patrons de la ville, Saint Gervais et Saint Protais.

Vers 1523 à 1526. Maître-autel, sculpture sur bois par le maître H.L (Hans Loi ?)

1597. Chaire et stalles gothiques.

1638. Durant la guerre de 30 ans, Breisach est attaquée par le duc Bernard de Saxe-Weimar qui lutte pour les suédois. Après le décès de celui-ci, la ville revient à la France.

1697. Elle est rendue à l’Empire par les traités de Ryswick. Louis XIV fait construire Neuf-Brisach par Vauban, sur la rive gauche du Rhin, pour prévenir toute invasion d’outre-Rhin.

1703. Elle est de nouveau assiégée et prise par Vauban. En 1704, les Impériaux tentent de reprendre la ville, par la ruse, sans succès.

1743. L’impératrice Marie-Thèrèse décide de démanteler la forteresse, pour éliminer la pomme de discorde entre l’empire et la France…

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Allemagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s