Kaleidophones de Décor sonore

Les Kaléidophones de Décor Sonore, encore visibles ce 13 août dans le parc du Heyritz (Festival des Arts dans la Rue de Strasbourg, FARSe, programme). « Collection de sculptures spectaculaires installées en espace public, comme autant de mises en scène de l’écoute et d’invitations à entendre le monde ». Direction artistique de la compagnie Décor Sonore : Michel Risse.

Les Kaleidophones du parc du Heyritz : album de 36 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

« Six guides animent l’installation et accueillent le public par petits groupes de 10 à 15 personnes pour les initier à l’écoute du paysage sonore et à la manipulation des sculptures.

À la fois sculptures spectaculaires et dispositifs d’exploration acoustique, chaque pièce est une œuvre originale et le résultat d’une collaboration entre un artiste scénographe et le compositeur Michel Risse, en fonction d’exigences acoustiques précises. Car au-delà de l’attraction visuelle et de la curiosité suscitées par ces étranges oreilles géantes, tout spectateur qui cède à la tentation de porter les écouteurs à ses oreilles découvre un monde sonore foisonnant de surprises : en scrutant l’environnement sonore qui jusque là paraissait banal, chaque déplacement des pavillons fait apparaître mille nouvelles facettes, comme un kaléidoscope sonore : un kaleidophone.

Librement inspirés des extravagants télésitemètres et autres localisateurs acoustiques inventés entre les deux guerres pour repérer les avions ennemis dissimulés par les nuages ou les ténèbres, ces écouteurs géants ont la remarquable propriété d’augmenter considérablement la perception stéréophonique et de la rendre plus sélective. Le paysage sonore peut ainsi être scruté, découpé, cadré par l’écoutant, et des détails inattendus, poétiques ou inexplicables y apparaissent.

Installés dans l’espace public, ils évoquent des appareils scientifiques d’observation, des jumelles sonores pour l’écoute à l’affût, ou encore d’étranges fleurs mécaniques géantes dont les corolles prennent la forme de pavillons de phonographe, de paraboles, de coquillages ou de cornes d’abondance que le spectateur peut orienter à volonté. Tendues vers le paysage sonore, ce sont autant d’irrésistibles invitations à écouter la ville, la nature, les espaces intermédiaires, à écouter le monde autrement.

Dirigée par le compositeur Michel Risse, la compagnie Décor Sonore est un outil de composition et de réalisation unique en son genre, dédié à la création sonore en espace libre ».

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Arts Lettres Langues, E. Ingénierie, F. 19ème et 20ème siècles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s