Archives mensuelles : octobre 2017

CUPGE : pourquoi j’arrête les colles

Université d’Aix-Marseille, Licence scientifique, Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes écoles (CUPGE) (cf. la note finale) : compte-rendu du système d’interrogations orales hebdomadaires organisé en 2015-2016 par Pierre Arnoux, professeur de mathématiques, 7 pages. Il explique en pages 3 à 5 pourquoi il arrête les colles, pourtant jugées utiles par les étudiants, les colleurs et les enseignants.

Quelques leçons à tirer (pages 3 à 5). Extraits.

« La lourdeur du dispositif fait perdre beaucoup de temps à tout le monde, pour une rémunération faible (moins de 300 euros pour chaque étudiant colleur) et finit par faire apparaître des incompatibilités imprévues. Si l’on prend en compte le travail administratif, l’université consacre plus d’argent à gérer les colles qu’à les payer. Ceci se fait bien entendu, pour toutes les personnes concernées, au détriment du travail pédagogique.

Dans ces conditions je pense raisonnable de proposer l’arrêt des interrogations orales en licence. Non parce que ce dispositif est inefficace (toutes les indication disponibles montrent qu’il est efficace), mais parce que l’université n’a pas la capacité de faire fonctionner correctement un tel dispositif, et qu’il exige dans les conditions actuelles une énergie disproportionnée pour un résultat dégradé…

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. PACA Corse, E. Sciences

Paris Seine, Undergraduate College

Investissements d’avenir : tout réussit à l’université de Cergy Pontoise et à la COMUE Paris Seine à laquelle elle appartient.

Le projet de nouveau cursus décrit ci-dessous a une parenté certaine avec la création d’Instituts d’enseignement supérieur que je défends depuis janvier 2009, et ce d’autant plus qu’il est articulé avec la création d’une école universitaire de recherche. La parenté serait encore plus forte si, dans l’Undergraduate College, était prévue l’intégration des classes supérieures des lycées du Val d’Oise. A suivre donc !

Communiqué de presse du 13 octobre 2017. Nouveaux cursus à l’université : l’undergraduate college de l’université Paris Seine repense entièrement l’architecture de la licence et du DUT. « La ComUE université Paris Seine, l’université de Cergy-Pontoise, l’ESSEC, l’EISTI et l’ENSEA sont fières de leur sélection à l’appel à projet Nouveaux Cursus à l’Université (NCU).

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

Réformer « en même temps »…

Le combat du blog Histoires d’universités, depuis 2009, est celui de la création, en même temps, d’Instituts d’Enseignement Supérieur (IES) dédiés au 1er cycle et d’universités de recherche dédiées au master et au doctorat. La réforme Vidal-Blanquer n’a aucune stratégie globale, aucune ambition (Le « Plan Étudiants » en 20 mesures ; Accompagner chacun vers la réussite)

Republication de la chronique du 14 mars 2014 : le combat du blog, créer des IES. Pourquoi réformer l’ensemble du 1er cycle (Licence, DUT, BTS et CPGE) ? Quels défis ? Quels parcours de formation et quels programmes ? Quelle pédagogie ? Quel corps enseignant ? Quels coûts ? Quels financements ? Combien d’IES ? Quelle répartition sur le territoire (carte des formations) ?

1. Chronique du 19 février 2009. Créer 480 Instituts d’enseignement supérieur. Réformes bloquées : une chance pour la Réforme.

2. Chronique du 4 mars 2011 (séminaire Politiques des Sciences). Sortir le cycle Licence de l’université et créer des IES.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

W. Bode, directeur de 2 musées

Un projet d’exception : Strasbourg Laboratoire d’Europe, 1880-1930

Au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg, une exposition sur le rôle joué par Wilhelm von Bode (1845-1929) dans la constitution et l’accrochage des collections de peintures. Album de 31 photos, incluant les notices disponibles dans le Musée.

Biographie (source des citations : Wikipédia). « Wilhelm von Bode fréquenta d’abord le lycée de Brunswick puis, de 1863 à 1867, il étudia le droit à Göttingen et à Berlin. À Göttingen, il adhéra au Corps étudiant Brunsviga Göttingen ; dès l’époque de ses études de droit, il manifesta de l’intérêt pour l’histoire de l’art. Pendant qu’il était stagiaire à Brunswick, il occupa une partie de son temps à ordonner de façon systématique les collections d’arts ducales. À cette époque il commença à voyager pour visiter les musées hollandais et belges et des collections privées, mais également l’Italie. Il étudia encore l’histoire de l’art et de l’archéologie à Berlin et à Vienne… En 1870, il passa le doctorat à Leipzig. Sa thèse portait sur Frans Hals.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), D. Allemagne, E. Arts Lettres Langues, F. 19ème et 20ème siècles

Faire réussir chacun ?

Accompagner chacun vers la réussite, telle est la prétention du Plan Étudiants et de ses 20 mesures.

Ce slogan généreux est politiquement correct. Il pourrait avoir été retenu par chacun des prédécesseurs de ceux qui conféraient ce matin au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Si on cherche un peu, on trouvera que Valérie Pécresse, Laurent Wauquier, Geneviève Fioraso, Najat Valaud-Belkacem, Thierry Mandon ont prononcé des phrases analogues, un jour en vantant les mérites de leur réforme qui n’a rien réformé, qui n’a pas fait bouger le taux d’obtention de la licence en 3 ou 4 ans.

En fait, c’est un plan très marrant ; aucun des plans précédents n’est allé aussi loin dans la loufoquerie. Prenons l’exemple des mesures 6 à 10 : un accès plus juste et plus transparent dans le supérieur.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Non classé

Le « Plan Étudiants » en 20 mesures

Adage

Plus un Plan comprend de mesures,

plus il cache la misère.

Le Plan étudiants : accompagner chacun vers la réussite (dossier de presse, 44 pages). Suite de 2018, l’échec certain de Frédérique Vidal (17 juillet 2017), Enrichir le 1er cycle : du vent ! (12 octobre), Le rapport Filâtre botte en touche (20 octobre).

« Le Plan étudiants issu de la concertation lancée par Frédérique Vidal en juillet dernier, a été présenté, lundi 30 octobre 2017, par le Premier ministre, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation, et le ministre de l’Éducation nationale. A noter, parmi les mesures annoncées, l’intégration en terminale de deux semaines dédiées à l’orientation, l’ouverture d’une nouvelle plateforme plus simple d’utilisation en janvier 2018, la suppression de la sélection par le tirage au sort, ou encore une offre augmentée dans les formations en tension. L’idée qui sous-tend cette réforme ambitieuse est de passer de l’enseignement supérieur pour tous, à la réussite dans l’enseignement supérieur pour chacun ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Non classé

Quiz. Université et FPC

La formation professionnelle continue (dite aussi formation tout au long de la vie) est le prochain Grand chantier que compte ouvrir le président de la République. Depuis près de 50 ans, l’Université a une mission de formation initiale, mais aussi une mission de formation continue, mais elle n’a jamais réussi à être un acteur central pour diplômer des adultes en cours de carrière, en dépit d’un grand nombre de rapports, le dernier étant celui de François Germinet, peut-être le futur président de la CPU.

Quelles sont les dernières données disponibles, occasion de permettre aux lectrices/lecteurs de répondre aux questions d’un Quiz ?

Joëlle Grille, En 2015, la formation continue universitaire a délivré près de 100000 diplômes, Note d’information, n°22, octobre 2017.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans B. Quiz, E. Droit et Sciences politiques, E. Economie Gestion, E. Sciences humaines et sociales, Non classé

Budget 2018. 4 rapports, 705 pages

Jaunes budgétaires annexés au projet de loi de finances pour 2018, Rapport sur les politiques nationales de recherche et de formations supérieures, 294 pages.

  • Les principales orientations et priorités de la politique de recherche et d’enseignement supérieur
  • Le financement de la recherche et de l’enseignement supérieur
  • Les objectifs et les indicateurs de performance de la MIRES
  • L ’effort de recherche en France et dans le monde.

Rapport sur l’état de la Fonction publique et les rémunérations, 194 pages.

Rapport relatif à la mise en œuvre et au suivi des investissements d’avenir, 175 pages.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Les problèmes des directeurs IUT

Note Flash ADIUT, APB 2017-2018 : bilan de la campagne, n°1, septembre 2017, 2 pages.

47 615 DUT délivrés en 2015. « Il est délivré beaucoup moins de Diplômes universitaires de technologie (DUT) que de BTS. 47 615 en 2015, c’est moins qu’en 2009 (47 984). Bref, une production de diplômés plutôt stable en IUT. Ceux-ci n’ont pas fait face à la progression du nombre de bacheliers et à la progression des taux de poursuites d’études dans le supérieur. Il y a un vrai problème avec cette filière.

Pourquoi ? Parce qu’il y a une diminution du nombre de bacheliers technologiques ? Ou parce que les Instituts n’ont plus de stratégie, sauf celle d’expérimentation d’une licence technologique en 3 ans ? Ou parce qu’ils sont plus pénalisés que les UFR en période de disette financière ? Ou parce qu’ils ne sont intéressés que par le développement des licences professionnelles ? Ou… »

La Note Flash, que les directeurs d’IUT viennent de publier, fait apparaître un autre problème de taille dans ce contexte : un nombre de places disponibles (potentiel d’accueil = 63 333) nettement inférieur à celui du nombre de candidatures à un DUT, classées en vœu 1 (107 284). Ces vœux 1 sont en hausse de 2,5% par rapport à 2016.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

L’UNEF pétitionne !

23 octobre 2017, l’UNEF lance une pétition contre la sélection à l’entrée de l’université. Ce n’est pas une surprise !

411 signatures à ce jour. L’UNEF par cette pétition prend un risque : celui de la mesure de sa représentativité. Quel sera le pourcentage de signataires par rapport au nombre de bacheliers néo-entrants à l’université ?

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Question. L’UNEF est-elle en faveur de la suppression de la sélection à l’entrée des Instituts universitaires de technologie ? Depuis la création des IUT en 1966, ceux-ci font partie intégrante des universités.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé