Archives mensuelles : novembre 2017

P. Mutzenhardt joue au petit malin

Pierre Mutzenhardt adore faire intervenir la Justice dans la gestion des ressources humaines de l’université qu’il préside. Hier, c’était le cas pour les recrutements invalidés de deux maîtres de conférences. Aujourd’hui, c’est pour l’harmonisation des règles régissant le temps de travail des personnels BIATSS.

Cette dernière histoire, liée à la fusion des deux universités de Lorraine et de l’INPL, traîne depuis 2012. La justice, c’est long, diablement long : recours et décisions en référé en tribunal administratif, suivis d’un ou de plusieurs appels en cours d’appel administrative, puis éventuel recours en Conseil d’État.

Les mois et les années se passent et les requérants se lassent. D’ailleurs, pourquoi ne se lasseraient-ils pas ? Les indemnités de préjudice accordées en dernier recours par la justice administrative ne sont jamais un jack-pot. Une justice pyramidale est une bonne affaire pour un président qui veut être maître chez lui, qui ne supporte pas la contestation de certains des représentants de son personnel.

Le courriel (cité intégralement ci-dessous) que Pierre Mutzenhardt a envoyé hier aux personnels de son université démontre en plus qu’il adore jouer au petit malin, au plus malin de tous. C’est attristant de la part d’un président !

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Droit et Sciences politiques

Carrières des personnels BIATSS

Carrière des personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé (BIATSS) 2018, note de service n° 2017-171 du 22-11-2017.

« La présente note de service a pour objet de présenter les modalités de déroulement de carrière et de mobilité des personnels des bibliothèques, ITRF et ATSS, l’ambition de la DGRH étant de valoriser la reconnaissance des compétences et des parcours professionnels des agents, en poursuivant un objectif d’harmonisation des procédures chaque fois que cela est pertinent.

L’ensemble des opérations à réaliser s’inscrit comme chaque année dans la perspective de préparation de la prochaine rentrée scolaire et universitaire. La responsabilité des compétences en matière de gestion des ressources humaines est partagée entre les services centraux de la DGRH, les services académiques, universitaires et, pour certains corps, d’autres départements ministériels notamment le ministère de la culture. Les différentes modalités de gestion et d’affectation des 133 443 personnels « BIATSS » résultent ainsi des dialogues de gestion menés avec l’ensemble des interlocuteurs concernés, qui expriment leurs besoins en termes de vacances de postes dans le cadre d’une gestion prévisionnelle des effectifs et des emplois.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Étudiants : orientation et réussite

Communication du Conseil des ministres du 22 novembre 2017 : compte-rendu du projet de loi orientation et réussite des étudiants

Les 10 chroniques précédentes du blog sur cette réforme. Un seul commentaire : aucun des mots qui pourraient fâcher (sélection, pré-requis, attendus) ne figure dans le communiqué !

Le Communiqué du Conseil. « La ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a présenté un projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants. Il s’agit de la traduction législative du plan étudiants présenté le 30 octobre 2017. Afin de tourner définitivement la page du tirage au sort et d’accompagner tous les étudiants vers la réussite, le projet de loi transforme tout d’abord en profondeur l’accès à l’enseignement supérieur. Cette nouvelle procédure, assise sur une nouvelle rédaction de l’article L. 612-3 du code de l’éducation, repose sur quatre principes :

  • la garantie du droit d’accès à l’enseignement supérieur : le baccalauréat demeure le seul passeport requis pour entrer vers l’enseignement supérieur. Tous les bacheliers peuvent choisir la voie qu’ils souhaitent. Mais pour que cette ouverture ne soit pas qu’une apparence, elle doit être assortie d’un accompagnement renforcé des bacheliers qui en ont besoin ;
  • une meilleure orientation en continu : la procédure nationale de préinscription est confortée. Elle engage l’enseignement secondaire comme l’enseignement supérieur. En pratique, tout au long de l’année de classe de terminale et, à terme, des années de l’enseignement secondaire, les futurs étudiants seront désormais guidés dans leur orientation. Les conseils de classe du premier et du deuxième trimestre formuleront un avis consultatif sur le projet et les vœux de chaque lycéen, afin de l’éclairer dans sa décision. Deux professeurs principaux par classe l’accompagneront ;

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Paris-Est Créteil, un bateau ivre

Paris-Est Créteil, un bateau ivre, communiqué des listes qui avaient soutenu la réélection à la présidence de l’UPEC de Luc Hittinger, Penser l’avenir Agir ensemble, 21 novembre 2017.

« Comme dans une mauvaise série télé, la direction de l’UPEC nous donne à voir de nouveaux rebondissements chaque jour.

Lundi 13 novembre, la Commission Recherche du Conseil académique devait voter le budget des laboratoires de recherche, en baisse. Le scrutin a été sans appel : 0 voix en faveur du projet présenté par la présidence. Du jamais vu, le vice-président recherche, absent mais ayant donné procuration, se retrouvant même à s’abstenir sur son propre budget.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Ile-de-France

SUP : enquêtes sur les stages

Deux publications récentes sur les stages dans l’enseignement supérieur : elles émanent de la même sous-direction du Ministère (Systèmes d’Information et les Études Statistiques). La Note Flash 15 concerne l’année universitaire 2015-2016. La Note d’information 17.08 a trait à une période plus ancienne : les stages effectués par les diplômés de la Génération 2010, enquêtés par le CEREQ en 2013 (pourquoi a-t-il fallu attendre 4 ans pour que soit publiée cette Note ?).

Ronan Vourc’h, Les étudiants en stage en 2015-2016, Note Flash du SIES, n°15, octobre 2017, 2 pages.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Julie Bene, La généralisation des stages dans l’enseignement supérieur recouvre des réalités diverses, Note d’information du SIES,  n°17.08, octobre 2017, 7 pages.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Élections à Lille : la fusion validée

Les élections aux conseils centraux de l’université de Lille, résultant de la fusion des trois universités de la métropole des Hauts-de-France, ont eu lieu le 16 novembre 2017 : chronique Lille élit ses conseils centraux. Pour le Conseil d’administration, quatre listes étaient en compétition dans chacun de deux collèges enseignants, sept listes dans le collège des BIATSS.

Les listes Synergies 2018, qui appuient la candidature de Jean-Christophe Camart à la présidence de l’université fusionnée, ont largement gagné. Le programme : Réussir l’Université de Lille ! Université de toutes les excellences, internationale, solidaire, responsable et attentive à tou-te-s (63 pages). La profession de foi : 35 engagements.

Pour le Conseil d’administration, les listes Synergies ont obtenu 15 des 22 sièges à pourvoir dans les collèges des personnels.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie)

Ce que vont être « les attendus »

Compte-rendu de la réunion au Ministère sur le Plan Étudiants (16 novembre 2017). Compte rendu fait par un des vice-présidents Formation et Vie universitaire présent à cette réunion : le texte.

Comment dénommer celle-ci ? Réunion d’information ? de consultation ? de cadrage ? de pompage d’idées ?  de mobilisation ? d’instrumentalisation ? de manipulation ? de mise au pas anticipée ? En tous cas, ce n’est pas une négociation du ministère avec des responsables des établissements.

Bien des points de la réforme ne sont pas encore réglés. Il en est ainsi pour les attendus.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Limoges. 3ème déficit financier

IGAENR, Diagnostic économique et financier de l’université de Limoges,  juillet 2017, 121 pages.

« La mission de l’IGAENR évalue à 4,5 M€ la somme que l’Université de Limoges doit dégager pour retrouver l’équilibre financier, générer une capacité d’autofinancement lui permettant de conduire une politique d’investissement ».

Cliquer sur les images pour les agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

SPC… comme une peau de chagrin

D’une année sur l’autre, d’un mois à l’autre, Sorbonne Paris Cité revoit son périmètre à la baisse. Quand il ne restera plus qu’un seul établissement dans ce regroupement, quelqu’un parviendra-t-il à mettre fin à cette COMUE, réduite comme une peau de chagrin ? Ce n’est même pas sûr.

A ce jour, sur les 4 universités, membres fondateurs de la COMUE Sorbonne Paris Cité (Paris 3, 5, 7 et 13), il n’y en a plus que deux (Paris 5 Descartes et Paris 7 Diderot) qui envisagent la fusion, basée sur un projet d’unversité-cible. Les statuts de celle-ci ont été révélés le 17 novembre 2017 et seront soumis au vote des deux CA le 12 décembre 2017.

Ce projet inclut dans l‘université-cible l’Institut de Physique du Globe de Paris. Celui-ci conservera sa personnalité propre. Ce qui est impossible dan le cadre de la réglementation actuelle. Mais Sorbonne Paris Cité compte sur les expérimentations qui deviendront possibles dans le cadre de la loi à venir, Un État au service d’une société de confiance.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France

Bordeaux. Une élection présidentielle

5 décembre 2017. Élections des conseils centraux et de la présidence de l’Université de Bordeaux : la personnalisation à outrance.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)