L’université de Lorraine évaluée

Le HCERES a publié le 27 octobre 2017 le rapport d’évaluation de l’université de Lorraine (49 pages). L’évaluation s’est déroulée du 24 au 27 mars 2017, sous la houlette d’un comité de onze membres et de trois chargés de projet du HCERES.

Le structure du rapport est la même que celle du temps de l’AERES. La conclusion insiste toujours sur les points forts et faibles de l’établissement et liste une série de recommandations. La suppression de l’AERES, décidée par la loi ESR, et son remplacement par le HCERES n’ont produit aucune valeur ajoutée. Ci-dessous les trois premiers paragraphes de la conclusion (page 37).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Les rapports d’évaluation sur les établissements, du type de celui de l’université de Lorraine, sont-ils encore pertinents et utiles pour la tutelle ministérielle, pour les collectivité territoriales, pour la direction de l’établissement, pour les personnels et les étudiants, et plus généralement pour les citoyens qui se sentent concernés par l’état et l’avenir de l’enseignement supérieur et plus particulièrement des universités ? Ma réponse est « NON ».

Les évaluations par vagues successives n’ont d’utilité que pour faire tourner la machine HCERES, que pour occuper ses dirigeants, ses comités divers, ses experts permanents et temporaires.

Quelques-unes des raisons qui m’ont conduit à ce jugement, fondé sur près de 25 années de suivis et de recherches sur l’évaluation en France.

  • les recommandations ne sont pas des injonctions obligatoires ; leur non-mise en œuvre n’est pas sanctionnée. Ainsi, le 2ème paragraphe de la conclusion ci-dessus est symptomatique : « certains des principaux points traités dans le rapport d’évaluation précédent n’ont pas encore trouvé au stade actuel une réponse suffisamment claire et satisfaisante ».
  • depuis la loi LRU et le passage aux Responsabilités et Compétences Élargies (dont l’intégration de la masse salariale dans le budget des universités), l’impact financier des contrats de site, issus de l’évaluation, est devenu tout à fait négligeable, à l’inverse de l’impact des investissements d’avenir.
  • malgré le développement des indicateurs de pilotage et de la comptabilité analytique, l’évaluation de type HCERES n’est pas outillée pour mesurer la performance (efficience et efficacité) toutes choses étant égales par ailleurs, sauf une.

Attention cependant : il s’agit de jeter le bébé HCERES, mais de ne pas jeter l’eau du bain. Pour les universités, l’évaluation, l’auto-évaluation en particulier, doit rester une ardente obligation !

Pour aller plus loin : toutes les chroniques d’Histoires d’universités sur

2 Commentaires

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

2 réponses à “L’université de Lorraine évaluée

  1. alain quemin

    Tellement juste. On a créé une technocratie qui ne sert à rien d’autre qu’à justifier sa propre existence et à fournir des planques aux collègues qui la font vivre. Pathétique.

  2. Misère

    Pour ce que j’en ai vu (évaluation de trois labos de SHS), il apparaît évident que les experts ont simplement repris l’argumentaire proposé par les équipes évaluées : donc ceux qui ont fait le travail par dessus la jambe se retrouvent avec un rapport pourri, et ceux qui ont savamment soigné leur présentation ont droit à des bravos alors même que par exemple le nombre d’EC est en baisse nette. Ce qui semble le plus à retenir, c’est le tissage renforcé entre Nancy et Strasbourg avec deux gros labos qui ont désormais une direction à Strasbourg (sauf erreur de ma part) : le labo des économistes et les Archives Poincaré, tandis que le LORIA semble chercher son salut vers les réseaux de grandes écoles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s