Monastère Apostolos Varnavas

Chypre : 3ème chronique sur des édifices religieux de la période byzantine. Monastère dédié à l’apôtre Barnabé (Απόστολος Βαρνάβας – Apostolos Varnavas en grec).

Album de 44 photos.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Source et citations : Petit Futé. « Ce monastère orthodoxe fondé au Ve siècle est l’un des plus importants lieux saints de l’île. C’est à cet emplacement que le saint fut exécuté vers l’an 75. Originaire de Salamine, Barnabé fut l’un des compagnons de Jésus-Christ. S’il ne fait pas partie des douze apôtres, les Actes des Apôtres lui en attribuent le titre au sens large, comme à Paul.

Avec ce dernier, il fut un des premiers évangélisateurs chrétiens. C’est d’ailleurs lors de sa mission apostolique à Chypre qu’il fut assassiné par des membres de la communauté juive de Salamine, puis enterré par son cousin saint Marc.

Depuis la redécouverte de son tombeau au Ve s., Barnabé est considéré par les Chypriotes comme le fondateur de l’église orthodoxe de Chypre. C’est à cette période que fut établi le monastère. Endommagé lors des raids arabes du VIIe siècle, le complexe fut reconstruit et demeura le siège de l’évêché jusqu’au XVIe s.

Les bâtiments actuels, qui datent des années 1750, furent occupés jusqu’en 1976 par trois moines orthodoxes (trois frères du nom de Varnavas -Barnabé, photo ci-dessous) qui, sous la pression des autorités turques, durent quitter la zone occupée. Depuis 2005, les militaires autorisent les orthodoxes à venir célébrer une messe par an, le 11 juin, à l’occasion de la Saint-Barnabé.

Musée. Dans les années 1980, l’endroit a été transformé en musée. L’église elle-même abrite une collection d’icônes d’églises de la région. Ces œuvres ne présentent guère d’intérêt. La plus ancienne date de 1760 (représentation de saint Jean-Baptiste) et de nombreuses icônes figurant saint Barnabé datent des années 1960. Certaines des icônes et l’iconostase du monastère ont quant à elles été pillées en 1974″.

Les quatre évangélistes sont plusieurs fois représentés, avec leurs symboles (tétramorphe). Ci-dessous Saint Jean et l’aigle.

Mausolée. « Environ 150 m au sud du monastère se trouve le tombeau supposé de saint Barnabé, abrité dans les catacombes d’une chapelle datant des années 1950. On y accède en descendant 14 marches. Outre le tombeau recouvert de plastique, on y trouve une source d’eau réputée miraculeuse ».

Poster un commentaire

Classé dans A. Art médiéval, A. Histoire médiévale, A. Histoire moderne, B. Photos, D. Europe (autres), F. 19ème et 20ème siècles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s