P. Olivard s’accroche à son hochet

Le président de l’Université Bretagne Loire, Pascal Olivard, a remis le rapport demandé par la Ministre Frédérique Vidal. 29 pages pour tenter de  prouver la pertinence de l’organisation et du statut de l’UBL par rapport aux missions qui lui sont dévolues

Pascal Olivard est le seul (avec sa Cour rapprochée) à croire encore à cette pertinence (chronique du 15 novembre 2017 : Quand enterre-t-on enfin l’Université Bretagne Loire ?).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pourquoi celui qui fut durant huit ans président de l’université de Brest Bretagne Occidentale s’accroche-t-il à ce hochet présidentiel ?

  • Parce qu’il aime fréquenter les « hautes sphères » ?
  • Parce qu’il est addict à la fonction présidentielle ?
  • Parce qu’il a des conditions de travail, de vie et de rémunération confortables ?
  • Parce qu’il n’a pas envie du tout de retourner faire l’enseignant de base ?…

Au fait, qui peut décider de dissoudre l’université de Bretagne Loire ? Il faut faire comment ?

6 Commentaires

Classé dans C. Bretagne Normandie, C. Pays de Loire

6 réponses à “P. Olivard s’accroche à son hochet

  1. Courriel reçu ce jour et anonymisé. Cher Pierre, Je vous ai rencontré une fois et je lisais régulièrement votre blog…jusqu’à écœurement!
    Vous touchez le fond dans votre acharnement contre l’UBL… Qu’un « ex » universitaire s’abaisse à ce point dans une attaque ad hominem d’un collègue me révolte.
    Pas un mot de commentaire sur les 30 pages d’un document pourtant essentiel sur le rôle de l’UBL… Non que du mépris relevant de la brève de comptoir. Nous sommes très très loin de l’éthique universitaire.
    Le plus pitoyable, c’est le mépris du personnel qui sans relâche travaille au service de la communauté. Avez-vous échangé, ne serait ce qu’une seule fois avec eux. Avez-vous essayer de comprendre le sens de leur engagement… c’est tellement plus confortable de s’acharner sur le PRESIDENT… qui assume tout simplement ses fonctions avec professionnalisme et conviction, valeurs qui sont, à vous lire, totalement étrangères.

    Je ne vous salue plus Monsieur Dubois, vous ne le méritez vraiment pas.
    Un membre de la garde rapprochée …qui a le tort inacceptable à vos yeux, de connaître ce dont il parle!

    et surtout désabonnez-moi de votre blog…

    • Zoulou

      Comment la garde rapprochée du président de l’Ubl peut elle prétendre connaître le sujet de l’enseignement supérieur et de la recherche alors qu’elle est totalement hors sol et qu’elle n’a meme pas compris que le plus grand des sites universitaires de l’ouest de la France, à savoir Rennes, avançait vers une structuration et un projet qui aura un impact énorme sur son modèle économique et sur son existence !

      Nier la structuration rennaise comme cette garde rapprochée le fait depuis quelques mois est juste une prise d’otage des personnels de l’ubl qui lisent la presse comme tout le monde. Et c’est également une façon de stériliser les structurations des autres sites de l’ouest de la France. Aucun idex ou isite pour l’ubl : échec, pas de portage de projet EUR par l’ubl : échec, pas de portage NCU par l’ubl : échec, pas de créditée l’ubl pour pérenniser le labex comin’labs (seul labex porte par l’ubl) : échec ! Il est là le vrai et seul bilan de l’ubl : une grosse erreur sur la carte de l’esr mondiale qui a retardé l’émergence des excellences de l’ouest qui pourtant sont bien réelles ! Merci aux rennais d’avoir permis d’arrêter ce rassemblement dans la médiocrité, merci aux Universités du Maine et d’Angers d’avancer ensemble dans des projets structurants, merci à Biogenouest de poursuivre ses missions sans avoir intégré l’Ubl ! Nous avons besoin d’accélérateur cher membre de la garde rapprochée du président de l’ubl. Nous n’avons nullement besoin de frein, de crise de l’indécision comme l’ubl l’a introduite depuis 2 ans avec par exemple des départements de recherche qui ne servent à rien. Et nous savons que les agents de l’ubl méritaient mieux en matière de gouvernance. Votre message l’illustre pleinement.

      Merci à Pierre Dubois d’observer finement les opérations meme s’il est loin et merci à lui d’être objectif.

      Une communauté de membres du périmètre de l’ubl pleinement concernee par l’excellence

  2. UBL

    Lorsque je me suis adressé à vous par mail, Monsieur Pierre Dubois, ce n’était pas anonyme et puisque vous avez décidé de publier ce mail, je préfère le signer : Patrice Roturier, vice président numérique de l’UBL et très fier du travail effectué depuis une dizaine d’années sur le C@mpus numérique de Bretagne, réalisation concrète de l’UEB puis de l’UBL.

    Si je réagis aujourd’hui, c’est bien entendu pour poursuivre la discussion que vous avez engagée et surtout répondre à l’intervention de « Zoulou » qui je l’espère aura le courage de lever son anonymat comme je viens de le faire. Je n’ai pas sa morgue et au nom de l’ensemble des acteurs, des vrais, ceux qui travaillent chaque jour sur le terrain (établissements d’enseignement supérieur, collectivités territoriales, partenaires privés) impliqués dans projet C@mpus numérique de Bretagne, je crois légitime d’affirmer que ce n’est pas un FREIN mais un ACCELERATEUR indéniable dans le développement des collaborations dans les champs de la formation et de la recherche (notamment en ce qui concerne l’innovation pédagogique) sur le territoire inter régional ainsi que dans les partenariats à l’international de l’UBL. Il s’agit là de faits objectifs absolument pas hors sol !

    L’UBL n’existe que depuis 18 mois. Rendre la ComUE responsable des échecs que vous citez est tout simplement ridicule… chacun sait qu’il est confortable de trouver un bouc émissaire permettant de masquer ses insuffisances en assénant des contrevérités à chaque phrase dont certaines particulièrement blessantes vis à vis des personnels de l’UBL (comment osez-vous les traiter de médiocres !!!… j’espère que vous aurez l’occasion de lire leur déclaration au CA de l’UBL d’hier…ou peut être l’avez vous entendu !).

    La gouvernance de l’UBL est parfaitement consciente qu’Il y a une logique de site rennais à renforcer. En 2013/2014, Je faisais partie de ceux qui étaient convaincus que la fusion Rennes1 /Rennes 2 était enfin sur les rails, avec un soutien très fort notamment des collectivités territoriales… malheureusement le processus a échoué

    Aujourd’hui personne ne peut contester l’intérêt de ce projet de site même si beaucoup de questions restent posées : plusieurs établissements et non des moindres n’apparaissent pas (l’EHESP et AgroCampus notamment), par ailleurs la question de la gouvernance reste très floue et ce qui est certain c’est que la disparition de l’UBL ne résoudra rien sur cette question !

    Je ne suis pas sûr que l’enseignement supérieur dans l’ouest de la France sortira grandi de cette querelle stérile et totalement contreproductive…je le regrette sincèrement.

    Patrice Roturier

    • Merci pour ce message. Je ne me suis jamais opposé à l’Université Européenne de Bretagne, comme les chroniques du blog l’indiquent https://histoiresduniversites.wordpress.com/page/2/?s=universit%C3%A9+Europ%C3%A9enne+de+Bretagne

      Par contre, je me suis toujours opposé à la création de l’université Bretagne Loire, université de taille démesurée, sans aucun sens parce que les deux régions n’ont pas été fusionnées, et portée sur les fonds baptismaux largement (pour ne pas dire seulement) à cause de l’existence des investissements d’avenir.

      Par ailleurs, j’ai toujours été hostile à l’existence de carrières administratives longues pour les présidents d’université (1 mandat de VP, puis 2 mandats de président, puis 2 mandats de président de COMUE). Si les présidents veulent tenir à vie des fonctions gestionnaires, qu’ils changent de statut, qu’ils démissionnent de la fonction d’enseignant chercheur !

  3. Blondel

    PRES LUNAM
    ComUE UBL
    Nouveaux projets…
    Une proposition, ne pas mettre la charrue avant les bœufs, à savoir initier des collaborations AVANT de lancer un rapprochement.
    Il suffisait d’y penser !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.