UPEC. Vérène Chevalier présidente ?

Suite de la chronique Université Paris Est Créteil, un 3ème président médecin ?

Rappel. Extrait du communiqué de l’université du 22 décembre 2017. « Le conseil d’administration s’est réuni aujourd’hui, afin de procéder à l’élection d’un nouveau président ou d’une nouvelle présidente, après la démission pour raisons de santé du président Olivier Montagne. A l’issue des quatre tours de vote, aucun des quatre candidats n’ayant réussi à rassembler les 17 voix nécessaires à son élection, un nouveau conseil d’administration a été convoqué le 19 janvier par un arrêté du président par intérim, Frédéric Gervais ».

Courriel reçu le 27 décembre 2017 et anonymisé par moi. « Merci beaucoup pour votre blog qui nous permet d’avoir des informations sur les universités.

En ce qui concerne l’UPEC, vous trouverez ci-joint le discours de présentation de la candidature de Vérène Chevalier devant le CA de l’UPEC du 22 décembre ».  Rappel. Vérène Chevalier est maître de conférences en sociologie. Elle a obtenu 9 voix au 1er tour, 9 voix au 4ème.

Sa candidature est en ligne sur le blog Stoppons la fusion et décidons ensemble et s’inscrit globalement dans la continuité de la présidence d’Olivier Montagne.

Extrait de la profession de foi (cliquer sur l’image pour l’agrandir).

Suite du courriel du 27 décembre. « Les jeux sont loin d’être faits pour le 19 janvier 2018. Le candidat médecin aurait de toute façon, en cas de victoire, beaucoup de mal à gouverner car les membres du CAC lui sont encore moins favorables que les membres internes du CA.

A mon sens, seule Vérène Chevalier aurait les moyens de sortir l’UPEC de la crise et de terminer le mandat. Sinon, il faudra dissoudre les Conseils Centraux ».

Commentaires. L’élection présidentielle de Paris-Est Créteil est symboliquement très importante. Si Vérène Chevalier l’emporte, elle redonnera espoir aux enseignantes-chercheuses et aux sciences humaines et sociales.

Il faut noter en effet que, dans les neuf universités fusionnées entre 2009 et janvier 2018, les présidents sont des hommes et, à part Strasbourg, n’appartiennent pas aux SHS. C’est le cas d’Aix-Marseille, de Bordeaux, de Lille, de Lorraine, de Clermont-Ferrand, de Montpellier, de Sorbonne Université, et ce sera bientôt le cas de Grenoble.

Les personnalités extérieures du Conseil d’administration de l’UPEC, les personnalités politiques en particulier, devraient mettre en oeuvre la politique de parité dans la Haute Fonction Publique et voter pour Vérène Chevalier.

2 Commentaires

Classé dans C. Ile-de-France, E. Sciences humaines et sociales

2 réponses à “UPEC. Vérène Chevalier présidente ?

  1. Decanus

    Vous indiquez que dans les universités fusionnées « les présidents sont des hommes et, à part Strasbourg, n’appartiennent pas aux SHS ».
    C’est vrai qu’à Strasbourg, c’est un professeur de théologie catholique…
    Mais la théologie est-elle une science humaine?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.