UPEC. Vers la démission du CA ?

Suite de la chronique du 19 janvier 2018. Présidence de l’Université Paris-Est Créteil : l’impasse. Le 19 janvier 2018, au 4ème et dernier tour de scrutin de la journée, aucun des deux candidats restés en lice n’a obtenu la majorité absolue (17 voix) : Jean-Luc Dubois Randé a obtenu 14 voix, Caroline Ollivier-Yaniv, 13 voix (nuls : 5 voix).

Penser l’avenir, agir ensemble, soutien de la candidature de Caroline Ollivier-Yaniv à la présidence, demande aujourd’hui une démission coordonnée de 22 des membres du CA, pour pouvoir organiser de nouvelles élections.

« Dans ces conditions, se trouve confirmé ce qui constitue le troisième point : il est plus que jamais nécessaire de trancher cette situation par un retour devant les électeurs. Ceci n’est possible que par la démission coordonnée de 22 des membres du conseil d’administration qui entraînera, comme le prévoit le code de l’éducation, la dissolution des conseils centraux et l’organisation d’élections générales. Celles-ci sont nécessaires pour qu’un choix clair puisse être fait par les électrices et les électeurs des différents collèges et pour qu’une direction puisse se mettre en place avec un horizon de temps – quatre ans – plus propice à l’engagement d’une action ambitieuse que l’achèvement d’un court mandat de transition ».

Commentaires fermés sur UPEC. Vers la démission du CA ?

Classé dans C. Ile-de-France

Les commentaires sont fermés.