F. Vidal fait pression sur le CA

Suite de la chronique : Université de La Rochelle, le Conseil d’administration se réunit cet après-midi

Avant même que le CA ne se réunisse (dans un lieu distant de 10 kilomètres de l’université…), la ministre Frédérique Vidal a écrit au président Jean-Marc Ogier, pour lui faire part de son soutien au projet d’établissement 2018-2022 et aux réformes structurelles qu’il inclut.

Lire la lettre datée du 12 mars 2018.

Je n’ai pas souvenir, depuis la création du blog en 2009, qu’un(e) ministre de l’enseignement supérieur manifeste, aussi ostensiblement et en temps réel, un soutien à la politique d’un président et fasse pression sur le conseil d’administration pour qu’il approuve cette politique.

Même si elle dit le contraire dans son courrier, Frédérique Vidal donne un coup de pied d’une rare brutalité à l’autonomie des universités. Sans vergogne aucune et de fait, elle annonce des changements à venir dans la gouvernance des universités, réduisant encore plus les prérogatives décisionnaires des Conseils d’administration.

1 commentaire

Classé dans C. Nouvelle Aquitaine (Aquitaine Poitou Charentes)

Une réponse à “F. Vidal fait pression sur le CA

  1. Decanus

    J’ai vraiment du mal à voir où est le « coup de pied d’une rare brutalité » et à repérer les pressions sur le Conseil. C’est l’expression d’une opinion, sous une forme respectueuse et mesurée, nettement plus pacifique que les occupations et autres blocages!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.