9 bloqueurs, 14 vigiles

Strasbourg, mercredi 18 avril, 10 heures. Selon le communiqué de l’université, 12 bâtiments sont bloqués.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Mercredi 18 avril, 14 heures à 16 heures 30, je fais le tour des bâtiments du Campus de l’Esplanade et du Campus Historique. Je photographie. Le communiqué de l’université (12 bâtiments bloqués) n’est guère fidèle à la réalité : les deux campus sont hyper-paisibles, dans ces premières chaleurs d’un été précoce.

Le Portique, Faculté des Sciences du Sport, 14 heures.

  • Bloqueurs et opposants au blocage, dans une indifférence réciproque. Les seconds – ils sont près d’une trentaine – aimeraient pouvoir passer leurs examens du second semestre, surtout celles et ceux qui n’ont pas eu des résultats trop brillants au premier semestre. Ils ont mis leur tenue de cycliste, leur maillot de la fac pour la photo de classe. Leur prof est présente. Je discute avec elle : la capacité d’accueil en 1ère année a été portée à 750. Quatre photos.
  • Les bloqueurs – ils sont sept ou huit – pratiquent en fait un barrage filtrant : les personnels enseignants et administratifs qui veulent accéder à leur bureau le peuvent. Ce qui est le cas de Jean-Yves Merindol, administrateur provisoire jusque fin juin, après la démission du doyen de la Faculté. Quatre photos.

Palais Universitaire, 16 heures.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

  • Les portes du palais sont bloquées par des poubelles. Pas de bloqueurs présents. Huit photos : ici et ici
  • Mais que font donc ces caisses sur le perron du palais dit-bloqué ? Prévues pour un concert annulé de l’orchestre universitaire, elles attendent de regagner leur lieu de stockage : 4 photos
  • Bloqueurs et Administration ont permis l’exfiltration de ces matériels sophistiqués et coûteux. En attendant le camion, je discute avec trois étudiants, membres de l’orchestre : 4 photos

Institut et Musée de Zoologie, 15 heures 30. Ils ne sont pas bloqués. Un cours est donné dans un grand amphi. Je discute avec deux étudiants en master de biologie. L’un d’entre eux aimerait poursuivre en thèse.

Institut Lebel, 15 heures, Son blocage n’est pas annoncé dans le communiqué de l’université. Mais 14 vigiles de la société privée de gardiennage, mobilisée depuis le début du mouvement, en empêchent l’accès. Je demande à l’un des agents de protection et de sécurité, le pourquoi ? Il ne sait pas, mais on engage la conversation. C’est un ancien étudiant de l’université ; il a obtenu un master 1 en sciences ; son travail de vigile lui permet de renforcer son expérience professionnelle dans la sécurité, dans son organisation, dans son encadrement. Il connait un master 2 spécialisé dans ce champ : dans deux ans, il compte en être diplômé.

Le Patio (Faculté des sciences humaines et sociales), 14 heures 45. C’est le lieu où se tient (dehors ou dedans selon les cas) l’Assemblée générale des étudiants en lutte. Le bâtiment est fermé. Trois bloqueuses sont actives sur leur Smartphone. Arrive quelqu’un qui vient pour participer à l’Assemblée générale. Elle avait eu lieu le matin. Il s’avère que c’est un journaliste espagnol Freelance. Il aimerait placer un papier dans un média. Je lui dis que toutes les photos de ce blog sont libres de droit. Il prend note de l’adresse.

Les pelouses du campus de l’Esplanade… ne sont pas bloquées. L’affaire des blocages n’est pas la première préoccupation des dizaines d’étudiant(e)s, assis(es) en train de discuter. Mai 1968 me semble bien loin

A venir. L’affaire du sondage organisé par la Direction de la communication de l’université : pour ou contre le blocage ?

Poster un commentaire

Classé dans B. Photos, C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne), E. Sciences, E. Sciences humaines et sociales, Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.