Lorraine. « J’ai entendu des voix »

Courriel du président de l’université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, adressé le 19 avril 2018 à ses « Cher-e-s collègues, Chères étudiantes et chers étudiants », 5 pages en 3 parties.

  • Application de la loi ORE à l’Université de Lorraine
  • Point sur les moyens du Plan Étudiants
  • Situation sur les campus de l’université, à Metz et à Nancy.

Conclusion du courriel (pages 4 et 5). Situation générale… « Les autres sites de l’établissement ne sont en effet pas touchés par des blocages et la solidarité entre les composantes de l’université a permis d’accueillir les examens anticipés des UFR ALL, LANSAD et SHS qui étaient auparavant programmés dans des bâtiments bloqués.

Qu’il me soit ici permis d’exprimer toute ma reconnaissance à tous les personnels qui déploient une énorme énergie pour que les examens puissent se dérouler dans des conditions aussi bonnes que possible. Qu’il me soit également permis de dire ma reconnaissance à toute la communauté qui a apporté ces dernières semaines des témoignages de solidarité, d’entraide, qui affirment aujourd’hui plus que jamais la force de l’Université de Lorraine.

J’ai entendu certaines voix s’exprimer pour dire qu’il y a largement le temps d’organiser les examens. Ce n’est pas le cas. Outre le nombre important d’épreuves, le respect des délais de convocation impose de débuter les examens le 7 mai pour pouvoir achever la seconde session au 30 juin et donc permettre aux étudiants de libérer leur logement et de travailler pendant l’été s’ils le souhaitent. Les échéances approchent très vite.

J’ai entendu certaines voix appeler à une validation aveugle, automatique, des semestres. Quelle que soit l’appellation que l’on utilise pour enjoliver ces pratiques, elles sont inacceptables.

J’ai entendu certaines voix m’appelant à ne rien faire pour mettre fin aux occupations et blocages. Je prendrai mes responsabilités en tant que président, pour défendre l’intérêt de tous les membres de la communauté universitaire.

J’appelle solennellement à un retour à la raison permettant la tenue de débats dans des conditions respectueuses de ce qu’est l’université. J’ai toujours été ouvert aux discussions, pour autant qu’elles puissent se dérouler dans des conditions permettant un échange serein, mutuellement respectueux, et sur la base de demandes qui ne mettent pas en cause le bon fonctionnement de l’établissement.

Je vous prie de recevoir mes très sincères salutations », Pierre Mutzenhardt

Poster un commentaire

Classé dans C. Grand-Est (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.