Garantie du pouvoir d’achat

Pour certains fonctionnaires, création d’une indemnité de garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA) : décret du 17 novembre 2017.

En ligne, un simulateur pour calculer le montant de la prime, pour la période allant du 31 décembre 2012 et le 31 décembre 2016. Pour les fonctionnaires qui n’ont pas eu de promotion (progression d’indice) au cours de la période, le montant mensuel de l’indemnité peut paraître faible (26,71 euros pour l’indice majoré 416). Mais sur 4 ans, l’indemnité rétroactive n’est pas négligeable.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour le collègue qui m’a signalé ce décret et ses conséquences pour les enseignants-chercheurs qui ont atteint l’indice maximal de leur corps ou de leur grade dans le corps, l’indemnité serait plus importante que celle calculée ci-dessus, et elle pourrait l’être plus encore à l’avenir, l’inflation semblant redémarrer en Europe, en France.

Ce collègue fait même l’hypothèse que, pour les enseignants-chercheurs qui ont atteint l’indice maximal de leur grade dans le corps des maîtres de conférences ou dans celui des professeurs, il serait plus intéressant de demander à percevoir le montant de la GIPA que d’obtenir un changement de grade ou de corps (pour les MCF).

Question complexe : les commentaires, les analyses sont attendus.

8 Commentaires

Classé dans Non classé

8 réponses à “Garantie du pouvoir d’achat

  1. étonné

    La GIPA, que je touche depuis 7-8 ans est une escroquerie totale. Car elle ne tient compte que de l’inflation des 4 dernières années et encore au bout de 4 ans.
    Imaginons que vous soyez bloqués à 1000 euros par mois depuis 8 ans et que l’inflation soit de 2% par an. Alors, à partir de N+4, vous toucherez l’équivalent de 1080 par mois, y compris à la 8ème année après 16% (en gros) d’inflation. Et si l’inflation baisse entre N+4 et N+8, vous toucherez peut-être 1030 en N+8.

    En fait, mon net imposable 2017 (avec GIPA), en euros courants est inférieur au 2010, alors qu’il y a eu plus de 7% d’inflation sur la période.

  2. étonné

    J’oubliais, la GIPA qui est provisoire, est décidée chaque année et laissée à la bonne volonté du gouvernement…
    Pour l’année 2017, elle a été décidée par un décret … du 17 novembre 2017.

  3. étonné

    Pour rajouter, au-delà du fait que la GIPA est reconduite chaque année selon le bon-vouloir du gouvernement (on ne sait pas encore pour 2018), il n’y aurait aucun avantage à ne pas changer de grade ou corps.

    Prenons un maître de conférences depuis 4 ans à ce qui était le dernier échelon de la HC (6, échelle lettre A). S’il passe professeur de 2de classe il sera reclassé au nouveau 7ème échelon de ce corps (échelle lettre B, chevron 2, puis chevron 3 l’année suivante : grosse augmentation de salaire). Et il pourra candidater 1ère classe auquel cas il accèdera très vite à C3.
    Dans 4-5 ans, un MCF HC à B3 du nouvel échelon exceptionnel depuis 4 ans qui passe prof sera reclassé au même salaire en PR2, ancienneté conservée. Il touchera donc la même GIPA … si celle-ci existe encore. Mais il gagnera beaucoup lors d’un passage PR1 postérieur.

    Pour un PR2 qui serait aujourd’hui depuis 4 ans au 6ème échelon, il a de toute façon été promu au nouveau (PPCR) 7ème échelon du grade (échelle B) : il n’a aucun droit à la GIPA.
    Et dans l’avenir, après 4 ans à B3 dans cet échelon, s’il est promu 1ère classe, il tombera immédiatement dans l’échelle lettre C (sans même passer par Bbis) : grosse augmentation de salaire.

    Après, la question ne se pose même plus puisque (contrairement à l’origine), les PR1 et PRex n’ont pas droit à la GIPA (échelon terminal au delà de B).

    Il n’est d’ailleurs pas impossible que lors d’un éventuel renouvellement de la GIPA, on ne la laisse que pour les grades non échelle lettre.

  4. Nancéien

    En effet, la GIPA porte mal son nom car elle n’est en rien une garantie de pouvoir d’achat, puisque le point de départ des calculs n’est pas l’année de dernière prise d’échelon, mais la situation 4 années avant l’année considérée. La GiPA peut cependant être assez élevée pour quelqu’un qui a un indice élevé, si l’inflation est importante (ce qui n’est pas le cas ces dernières années, mais l’inflation redémarre) et les revalorisations du point d’indice faibles (ce qui est toujours le cas).
    Il est incompréhensible que la GIPA ne soit pas appliquée à l’ensemble des fonctionnaires, mais limitée aux fonctionnaires dont l’échelon sommital est inférieur à la HE B : il aurait été plus cohérent de plafonner cette GIPA (sur la base de la HE B par exemple).

    • étonné

      La première fois que je l’ai touchée (inflation entre 1 et 2% et gel du point), ça faisait environ un demi-mois de salaire. L’an passé c’était 1,37% du traitement annuel brut de base (ce qui ne compense même pas les augmentations du taux de cotisation retraite).
      Si l’inflation devait vraiment repartir, le gel du point d’indice ne pourrait durer.
      En Alsace-Moselle, avez-vous vu que le décret du 17 novembre 2017 a étendu les bénéficiaires de la GIPA ?
      https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/11/17/2017-1582/jo/article_1

  5. Nancéien

    Cette année, on aura sans doute de l’ordre de 2 % d’inflation, et aucune revalorisation du point d’indice. Si l’inflation repart, les revalorisations ne suivront…que de loin.
    Oui, pour l’Alsace Moselle, c’est normal, les curés, etc…sont des fonctionnaires ou quasiment.

  6. Olivier

    Bienvenue au pays de l’Etat Stratège et Bienveillant, où l’on découvre sur internet ce genre de disposition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.