Traité de Tournai (1385)

Le Traité de Tournai du 18 décembre 1835 met fin à six années de révolte de la ville de Gand contre ses suzerains (le comte de Flandres, Philippe de Bourgogne dit le Hardi, comte depuis janvier 1384, et le roi de France Charles VI). Révolte pour le maintien de ses privilèges communaux (ville drapière – fabrication et commercialisation). La chronique de Wikipédia sur le Traité de Tournai me semble bien documentée et présentée.

Parmi les personnages les plus importants de la révolte, figure Pierre Dubois, qui a statut de capitaine dans la ville drapière.

Le traité signé, Pierre Dubois s’interroge : vais-je demeurer à Gand ou trouver refuge en Angleterre ? Il choisit cette dernière solution. A l’inverse, son ami Ackerman refuse l’exil ; il est assassiné à Gand, quelques mois plus tard. L’ouvrage Histoire des Ducs de Bourgogne de la Maison des Valois (tome 1) consacre deux pages à ces interrogations et à leur issue.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Commentaires fermés sur Traité de Tournai (1385)

Classé dans A. Histoire médiévale, C. Bourgogne Franche-Comté, C. Hauts-de-France (Nord Pas-de-Calais Picardie), E. Sciences humaines et sociales

Les commentaires sont fermés.